RDC : la marche anti-corruption renvoyée à lundi


Image Post

Politique Publié le : 18/10/19 à 04:35:43
Par : Africanews.com




Une marche anti-corruption initialement prévue pour samedi en République démocratique du Congo, à l’appel d’un collectif proche de l‘église catholique, a été renvoyée à lundi, ont annoncé jeudi les organisateurs.

“La marche est décalée de 48 heures parce que les autorités de la ville qui organisent le même jour une mobilisation pour la propreté dans la ville de Kinshasa ne pourront pas encadrer les deux manifestations”, a déclaré à l’AFP Hervé Diablesse, avocat du Comité laïc de coordination (CLC).

Cette décision a été prise à l’issue de discussions entre le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila et les membres du CLC, un collectif proche de l’Eglise catholique, a affirmé Me Diablesse.

 

“Le CLC a accédé à la demande des autorités urbaines et a accepté de reprogrammer pour lundi la marche contre la corruption”, a-t-il ajouté. 

La croisade anti-corruption lancée par le CLC a reçu le soutien de la coalition d’opposition Lamuka et du lanceur l’alerte congolais Jean-Jacques Lumumba, en exil en France. 

Le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, parti présidentiel) a estimé que cette démarche “n’est pas opportune” aujourd’hui.

Le CLC a été à l’origine de marches réprimées dans le sang en 2018 pour obtenir le départ de l’ex-président Joseph Kabila.

Son appel à manifester fait suite au premier grand dossier de corruption présumée depuis l’investiture le 24 janvier du président Félix Tshisekedi, issu de l’opposition. 

En août, l’inspection générale des finances a révélé que 15 millions de dollars de fonds publics qui devaient être versés au Trésor public, étaient partis sur un autre compte. Une affaire non “de détournement” mais de “rétrocommission”, selon le président Tshisekedi.

Ces 15 millions correspondent à une retenue de 15% prélevée sur une somme de 100 millions versée par l’État à sept compagnies pétrolières (dont Total) pour compenser le gel des prix à la pompe.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Massacre de Beni : Un rescapé affirme avoir vu la Monusco se joindre à l’Ennemi

Selon un rescapé du massacre de la nuit du vendredi au réveil du samedi 16 novembre, interviewé par les confrères de la Radio Moto OICHA, des casques bleus sont venus parler aux rebelles Ougandais en plein carnage.   Des pr&eacut...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : le Congo ne changera pas, si nous ne sortons pas de la distraction, de la main tendue (Cardina...

Dans son Homélie à l’occasion de sa  messe de prémisse de ce dimanche 17 novembre 2019 au stade des martyrs de Kinshasa, le  Cardinal Ambongo,  pense que la RDC ne changera pas si nous ne sortons pas de la distraction, de la mai...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Burundi : l'opposant Agathon Rwasa dénonce des manigances visant à écarter son parti avant les é...

Quelques mois avant l‘élection présidentielle de 2020 au Burundi, le principal dirigeant de l’opposition, Agathon Rwasa, dénonce des “arrangements” visant à “se débarrasser” de son parti, le Conseil ...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : faire cesser les massacres des ADF à Beni, un défi pour l'armée et Tshisekedi

C’est le conflit le plus violent dans l’est de la République démocratique du Congo, menaçant la stabilité régionale: une quarantaine de civils ont été massacrés par des miliciens en dix jours dans la r&...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Durban : Claude Nyamugabo élu à la vice-présidence de la Conférence des ministres africains de l...

Le ministre congolais de l’Environnement, Claude Nyamugabo Bazibuhe, a été élu vice-président de la Conférence des ministres africains de l’environnement, à la clôture des travaux de la 17ème session ord...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire