RDC : le projet de la désignation d’un cadre du Fcc à la présidence de la Ceni viole les principes démocratiques (ONG)


Image Post

Politique Publié le : 19/10/19 à 07:46:57
Par : Gaël Mpoyo




L’Association Africaine de Défense des droits de l’Homme (ASADHO), l’Institut de Recherche en Droits Humains (IRDH) et JUSTICIA Asbl sont vivement préoccupées par des nouvelles manœuvres politiciennes du Front Commun pour le Congo (FCC), visant à remplacer le Président NANGAA YOBELUO Corneille par le Professeur LUMANU BWANA N’SEFU Adolphe, en violation de l’article 211 de la Constitution qui consacre les principes d’indépendance et d’impartialité, garantie du bon fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Pour ces organisations de la société civile,  il revient que le FCC s’emploierait à user de sa majorité chimérique à l’Assemblée Nationale, afin de torpiller des réformes visant à crédibiliser les élections à venir.

« Il éviterait la modification envisagée de l’article 10 de la loi électorale de 2013 qu’il avait mis en place, pour que les membres de la CENI soient désignés par  les forces politiques de l’Assemblée Nationale, au détriment de la volonté populaire qui mise sur l’indépendance, exprimée dans la Constitution. » disent-elles dans leur déclaration.

La crainte des ONG à l’endroit spécifique du Professeur LUMUNA s’explique du fait que celui-ci est Député national élu de Kabinda (Province de Lomami), sur la liste du parti PPRD (FCC) dont il a été Coordonnateur du Bureau d’Études, Stratégies et Actions, avant de devenir Directeur de Cabinet du Président KABILA KABANGE Joseph.

Pour rappel, les élections de 2018, dont est issue l’actuelle majorité parlementaire factice, avaient connu des sérieux dysfonctionnements, à cause de la mainmise qu’y exerçait la majorité présidentielle d’antan. Elles avaient été tenues dans un climat tendu, émaillé de corruption et de manipulation des résultats électoraux qui avaient bénéficié, à 100%, aux députés siégeant actuellement à l’hémicycle.

Les trois ONG signataires dénoncent la stratégie visant à privilégier des intérêts égoïstes des politiciens du FCC, en compromettant l’avenir de toute la nation. Elles préviennent qu’elles mobiliseront la population contre ce projet macabre qui tend à confisquer le parachèvement du processus électoral.

ASADHO, IRDH et JUSTICIA Asbl estime que, outre l’emprise du Parlement, l’extension du contrôle exclusif du PPRD à la CENI mettrait à rude épreuve le principe de son indépendance, annihilant ainsi toute possibilité d’extirper le mal qui ronge le processus électoral amorcé depuis 2006.

Elles trouvent impérieux que la CENI soit une institution réellement citoyenne, composée exclusivement des animateurs de la société civile ayant fait leur preuve par leur neutralité, compétence et qui ne soient corruptibles ni influençables.

 

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Ituri : l'assemblée provinciale destitue le gouverneur Jean Bamanisa

La motion de défiance contre le gouverneur de province de l’Ituri, Jean- Bamanisa Saidi, a été votée à la majorité des députés provinciaux présents lors d'une séance plénière tenue...

Politique - il y a 5 hrsLire la suite

Budget 2020 : Le député national Misare Mugomberwa Claude dénonce une assemblée nationale mus...

Ce lundi  18 novembre 2019, les députés nationaux se sont réunis  dans l'hémicycle  pour débattre autour du projet de loi de finances pour l'exercice 2020. Le député national Misare Mugomberwa Claude d&eacu...

Politique - il y a 10 hrsLire la suite

CPI: La Chambre d'appel rendra son arrêt concernant la décision portant fixation des nouvelles pei...

La Chambre d'appel de la Cour pénale internationale rendra son arrêt le mercredi 27 novembre 2019 à  La Haye, dans l'appel de M. Jean-Pierre Bemba Gombo contre la décision portant fixation d'une nouvelle peine pour Jean-Pierre Bemba, Aim&...

Politique - il y a 13 hrsLire la suite

Massacre de Beni : Un rescapé affirme avoir vu la Monusco se joindre à l’Ennemi

Selon un rescapé du massacre de la nuit du vendredi au réveil du samedi 16 novembre, interviewé par les confrères de la Radio Moto OICHA, des casques bleus sont venus parler aux rebelles Ougandais en plein carnage.   Des pr&eacut...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

RDC : le Congo ne changera pas, si nous ne sortons pas de la distraction, de la main tendue (Cardina...

Dans son Homélie à l’occasion de sa  messe de prémisse de ce dimanche 17 novembre 2019 au stade des martyrs de Kinshasa, le  Cardinal Ambongo,  pense que la RDC ne changera pas si nous ne sortons pas de la distraction, de la mai...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire