Goma-Ville morte : Un journaliste interpelé et agressé


Image Post

Société Publié le : 29/11/19 à 18:51:57
Par : Daniel Michombero




Alors qu’il couvrait la journée ville morte décrétait par la société civile Urbaine de Goma ce vendredi 29 novembre 2019 à 10h. Dieudonné Mongo, Journaliste Reporter du media en ligne www.libregrandlac.com a été agressé lors de son interpellation à la police de la ville de Goma en face de la base logistique de la Monusco RVA. La rédaction centrale du media en ligne www.libregrandlac.com , condamne avec fermeté cette agression de son reporter en plein reportage et invite ces éléments de la police au respect des droits des journalistes. Elle se réserve, le droit de saisir la justice pour ces préjudices.

 ‘‘ Les militants du mouvement de Lutte pour le changement (LUCHA) scandaient des chants de compassion avec les familles des victimes des massacres à Beni. Devant la porte de la Base Logistique de la MONUSCO où un dispositif de la police était visible. Trois minutes après, j'ai vu un peloton des policiers venir vers moi. Sans rien me dire,  brutalement ils ont dit seulement ‘‘ Mr donne ton téléphone, pourquoi tu nous tire des photos ?, j'ai vite été brutalisé, ils  m’ont mis dans la jeep 4×4 et j’ai été conduit dans un coin inconnu ou ils ont dit que je suis arrêté. Ils m’ont demandé de payer 50$ pour ma libération. Le téléphone a été fracassé. Je me suis expliqué sans succès, leur problème était seulement de trouver le 50$. 3 heures de détention après, il fallut une intervention des militants de la LUCHA qui ont assisté à la scène et qui ont suivi le véhicule de la police qui m'a ramené. On a donné 5000 FC pour ma libération,’’ explique notre Journaliste à sa rédaction.

 Tout en invitant les éléments de la police au respect des droits des journalistes, la rédaction libre grands lacs, rappelle que la mission de la police reste celle de protéger la population et ses biens. La presse et le police ne doivent jamais constituer un front dans la récolte, traitement et diffusion des informations. Une collaboration mutuelle est vivement souhaitée.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Lancement conjoint RDC-Rwanda du deuxième vaccin Johnson and Johnson à Rubavu au Rwanda

La RDC et le Rwanda ont lancé officiellement ce dimanche 08 décembre 2019, le deuxième vaccin Johnson and Johson. 200 personnes sont attendues à Rubavu au Rwanda pendant cette phase de vaccination conduite par l’organisation ‘&lsq...

Société - depuis hierLire la suite

Bukavu : Les Ets. Monde des Abeilles à la rescousse des prisonniers de la prison centrale et des ma...

Les jeunes entrepreneurs des établissements MABS ont célébré ce samedi 7 Décembre 2019 la journée du saint Ambroise, patron des apiculteurs. Cette journée a été marquée par trois temps forts, notamm...

Société - depuis hierLire la suite

RDC : un train aérien pour mettre fin aux embouteillages à Kinshasa

Kinshasa devrait être dotée d’un train aérien sous peu. Objectif affiché : en finir avec les embouteillages, un des points noirs de la capitale de RDC. Une mission fructueuse. C’est ce qu’on peut dire de la mission effe...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Uvira-Campagne médicale chirurgicale : j'ai été opérée à l'hôpital du Dr Luc Mulimbalimba et ...

Le député national Luc Mulimbalimba Masururu et son Organisation Mission in Health Care and Development (Mission en Soins de santé et Développement), "MHCD" en sigle ont lancé le 1 Décembre de l'année en cours, la campagn...

Société - il y a 2 joursLire la suite

RDC: Le Président du CCSCN est appelé à plaider pour l'accompagnement des initiatives des jeunes(...

L'IBTC Film School  se réjouit de l’élection de Maitre Patient BASHOMBE MATABISHI à la présidence du cadre de Concertation de la République démocratique  du Congo. Œuvrant dans les filières de la no...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire