Sud-Kivu : Avec qui Théo Ngwabidje dirige la province ? Le bureau de l'Assemblée provinciale convoqué à Kinshasa.


Image Post

Politique Publié le : 08/12/19 à 07:14:48
Par : Aboubakar Kigabi




Les sources proches de l’assemblée provinciale de Sud-Kivu affirment que les membres du bureau de cet organe délibérant ont été convoqués à Kinshasa.

 A seulement un jour de la présentation du projet d'édit budgétaire exercice 2020, cette convocation apparaît comme une manière de ramener les députés provinciaux à ne pas faire tomber le gouvernement provincial qui aujourd'hui est dans l'incertitude du lendemain.

Pourquoi cette convocation?

Avec l'exclusion de l'AFDC Lukwebo du Front Commun pour le Congo, le gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje est sous une pressante pression des fidèles à cette plateforme de l'ancien président de la République Joseph Kabila. Ne s'étant pas prononcé en faveur ou contre son Mentor Lukwebo, Théo Ngwabidje est désormais considéré comme un enfant prodige et ne devait plus continuer à assumer les fonctions du gouverneur au nom de la coalition FCC-CACH.

Le Front Commun pour le Congo a, en date du 10 Novembre 2019 tenu une cérémonie de renouvellement de la loyauté à son autorité morale Joseph Kabila. Cérémonie à laquelle ont pris part les cadres et mandataires du Front Commun pour le Congo, à l'instar du président du bureau de l'Assemblée provinciale M. Zacharie Lwamira. Invité, le gouverneur de province Théo Ngwabidje n'avait pas fait le déplacement vers la salle Idéale où se tenait l'activité. 

Dès lors, la conclusion a été tirée et une lettre de désaveux du gouverneur de province avait été transmise à l'autorité morale du FCC, mais aussi demander le remplacement du gouverneur de province Théo Ngwabidje. 

La machine de destitution du gouverneur de province étant lancée, les députés provinciaux sont soupçonnés de vouloir profiter de l'examen du projet d'édit budgétaire exercice 2020 pour faire partir l'exécutif provincial.

Ceci pourrait se confirmait par les interventions de certains députés provinciaux lors de la présentation de ce budget. 

"Nous ne sommes pas un service sous la responsabilité du gouverneur. Nous sommes un organe, d'ailleurs au-dessus du gouvernement provincial et le gouverneur nous doit du respect. Comment expliquer, que dans ce budget, seul le gouvernorat a une part de 32%, contre 5,3% de l'Assemblée provinciale. Les députés provinciaux doivent cesser d'être des quémandeurs. Nous avons été traités de Kuluna par certains mouvements soit disant citoyens, ce budget doit faire respecter les députés provinciaux", avait lâché le député provincial Fiston Bulambo.

A cette situation s'ajoute aussi, une cacophonie politique au Sud-Kivu.

Quelle formation politique se reconnaît de la gouvernance de Théo Ngwabidje ?

La mise en place du gouvernement provincial a aussi créé des dissensions dans des formations politiques du Front Commun pour le Congo et Cap pour le Changement. L'UDPS au premier plan avait manifesté pour réclamer son intégration dans le gouvernement Théo Ngwabidje et a obtenu le ministère de la justice après une manifestation de colère dans les rues de Bukavu.

L'Union pour la Nation Congolaise de Vital Kamerhe  avait de même déclaré non considéré par ses partenaires politiques du FCC.

Aujourd'hui la situation rebondit, dans un communiqué à l'intention de toutes les structures de l'Union pour la Nation Congolaise, l'inter fédération du Sud-Kivu constate avec regret la mauvaise foi des autorités provinciales de ne pas collaborer étroitement avec la hiérarchie de ce parti. 

Le secrétaire interfédéral de l'Union pour la Nation Congolaise M. Richard Bunani s'appuie sur des sorties en catimini des arrêtés pour cacher la représentativité réelle de chaque force politique selon son poids (cas de l'UNC), la remise des quelques postes de l'UNC aux mandataires qui les répartissent selon leur désire sans aucune collaboration avec le parti.

 Il note que cette situation entraîne plusieurs conséquences entre autres ; la non maitrise du nombre réel des mandataires de l'UNC, l'insoumission à la hiérarchie du parti et non versement de 10% du salaire perçu exigés à chaque mandataire, la bipolarisation des instances dirigeantes de la famille UNC au Sud-Kivu, l'indiscipline généralisée au sein du parti, tentative d'entretenir une division parmi les députés provinciaux en accordant à certains des petits avantages.

La même situation est vécue au Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie "PPRD/SK. Non seulement que Théo Ngwabidje ne fait plus partie du FCC, mais aussi il est accusé de débauchage de certains cadres du PPRD pour sa survie politique.

Le cas récent est celui du limogeage du secrétaire du PPRD/SK et coordonnateur provincial du FCC, M. Safari Mugaruka au poste du  secrétaire provincial du budget par le gouverneur de province au profit d'un autre cadre du PPRD/SK M. André Maheshe Ntole.

Cette révocation a été considérée, comme une guerre ouverte contre le PPRD et le FCC par la cellule de base du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie et a appelé le coordonnateur national du FCC Joseph Kabila a s'assumer afin de sauver sa plateforme politique au Sud-Kivu.

Par ailleurs, ces gardiens du temple (comme on les appelle au PPRD) ont promis de se comporter comme des combattants des autres partis politiques à l'égard de leurs élus vis-à-vis des députés provinciaux qui ne marcheront pas selon les orientations et les consignes du PPRD car pour cette cellule de base, il est inacceptable que dans une assemblée provinciale où le FCC compte environs 30 députés,  que ses mandataires puissent être humiliés chaque jour par un gouverneur dont la famille politique est jusque-là inconnue.

Avec qui le gouverneur Théo Ngwabidje dirige la province du Sud-Kivu ? 

Libregrandlac.com ose croire que le bureau de l'Assemblée Provinciale du Sud-Kivu répondra à cette question à l'occasion de sa  convocation à Kinshasa.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Sud-Kivu : La Société Civile s'oppose à toute tentative de balkanisation de la RDC.

Dans une déclaration rendue publique le vendredi 07 août 2020, relative au contexte socio-politique, économique et sécuritaire en République Démocratique du Congo, la société civile du Sud-Kivu regrette que les tuer...

Politique - depuis hierLire la suite

Sud-Kivu : Non convaincue par la décision du premier juge, la population crie justice et promet de...

Une marée humaine a envahi l'artère principale de la ville de Bukavu ce vendredi 7 août 2020. L'avenue Patrice Emery Lumumba a vomit la population qui est venue en masse pour dire non à une justice à double vitesse dans laquelle le pr&...

Politique - depuis hierLire la suite

Sud-Kivu : Vital Kamerhe a été injustement condamné, Me Éphrem IRAGI sur les raisons de la parti...

L'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés "AFDC-A" en sigle était aux côtés de l'Union pour la Nation Congolaise "UNC" dans la marche de ce vendredi 7 août 2020, en vue d'exiger la libération du directeur de ca...

Politique - depuis hierLire la suite

Sud-Kivu : Procès Ngwabidje contre Kalemaza, le juge s'est déporté du dossier.

La quatrième audience du procès qui oppose le gouverneur de province Théo Ngwabidje Kasi à Me Heri Kalemaza a été renvoyé au 14 août 2020. Pour ce vendredi 7 août 2020, le juge président du dossier s'e...

Politique - depuis hierLire la suite

Sud-Kivu : L'AFDC-A sera ce 7 Août aux côtés de l'UNC pour réclamer la libération de Vital Kame...

L'Union pour la Nation Congolaise sera dans les rues de plusieurs villes de la République Démocratique du Congo pour exiger la libération de son président national, le directeur de cabinet du chef de l'État, M. Vital Kamerhe dét...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire