Sud-Kivu : la société civile appelle à la cessation des hostilités à Fizi


Image Post

Politique Publié le : 18/03/19 à 12:12:53
Par : Gaël Mpoyo




La société civile de Minembwe (Sud-Kivu) demande aux groupes armés locaux, qui s’affrontent depuis deux semaines à Lulenge, d’arrêter les hostilités de toute urgence pour préserver la paix dans le territoire de Fizi. Dans un communiqué rendu public mercredi 6 mars, elle dénonce les violences à caractère ethnique qui ont fait plus de dix morts. 

Des villages entiers ont été incendiés, des enfants, des femmes et de vieillards poussés au déplacement et des vaches tuées ou emportées. Pendant ce temps, les autorités locales affirment avoir dépêché mercredi même une délégation dans la zone touchée à Lulenge pour tenter d’entamer le premier dialogue entre les belligérants. 

Ce sont les FARDC qui conduisent cette délégation. Un dialogue a été organisé à Minembwe-Centre entre les communautés Banyamulenge, Babembe et Bafuliru sur ces conflits.

Les participants se sont mis d'accord sur la cohabitation pacifique. Mais pendant que les troupes des FARDC débarquaient au village Babengwa, où les affrontements ont cessé, des sources locales affirment que les combats se poursuivaient encore sur l'axe Matanganika, proche de Babengwa. 

Le président de la société civile de Minembwe, Rugira Nyatotora, rappelle dans un communiqué que ces conflits avaient commencé fin février lorsqu’un berger a été froidement abattu par des miliciens Maï-Maï.

La riposte des miliciens Twigwaneho Banyamulenge n’a pas tardé. Ces derniers ont attaqué des villages et incendié sept maisons, où ils ont trouvé leurs collègues assassinés.

Selon d’autres sources locales, le groupe armé Ngumino a également participé aux combats pour soutenir les Twigwaneho. Le commandant de cette milice, le colonel Semahungure, accompagné de ses hommes et ses alliés burundais, est passé lundi dernier par Minembwe-Centre pour renforcer la milice Twigwaneho à Lulenge, ajoutent les mêmes sources.

La société civile de Minembwe demande l’implication de la MONUSCO, des FARDC, de la police, des autorités civiles territoriales et des sages de toutes les communautés pour arrêter ces violences.     


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Cas-info.ca : « Prochain Gouvernement : FCC et CACH d’accord pour la nomination du « formateur ...

Revue de presse du 7 mars 2019 Les tractations en vue de la nomination d’un formateur du gouvernement occupent les manchettes de la presse en ligne de ce jeudi, y compris la renonciation par certains députés nationaux de siéger dans l’h...

Politique - il y a 6 moisLire la suite

Martin Fayulu : « C’est Joseph Kabila qui dirige toujours tout »

  Septante jours après les élections présidentielle et législatives nationales et provinciales en République démocratique du Congo, Martin Fayulu, donné largement vainqueur par diverses sources mais non dés...

Politique - il y a 6 moisLire la suite

Sud-Kivu : Candidat sénateur Emmanuel MUGISHO KAZA un symbole du combat pour le développement du S...

Un avocat  connu pour son engagement dans la lutte contre les antivaleurs et sa rigueur dans le travail ; veut aller à la chambre haute du parlement de la RDC en vue de lutter pour le respect de l’article 175 de la constitution qui stipule que 40% des ...

Politique - il y a 6 moisLire la suite

RDC : près de 53 % de Congolais satisfaits de l'action de Félix Tshisekedi (sondage)

Une étude menée par le cabinet « Target Research and consulting » révèle que la majorité des Congolais se disent satisfait de la politique menée par Félix Tshisekedi depuis s...

Politique - il y a 6 moisLire la suite

Bukavu : Des candidats sénateurs et gouverneurs en débat social avec la population

Dans le souci faire connaître à la population les projets des différents candidats gouverneurs et sénateurs au Sud-Kivu, La Nouvelle Dynamique de la société civile (NDSCI) vient de tenir un dialogue social ce mercredi 13 Mars 201...

Politique - il y a 6 moisLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire