Sud-kivu: Massacres de trop à Kipupu, les communautés Babembe, Bafuliiru, Banyindu et Bavira exigent l'implication du chef de l'État.


Image Post

Société Publié le : 01/08/20 à 05:31:06
Par : Joseph Barakaziga




Quatre communautés dont les Babembe, Bafuliru, Bavira et les Banyidu étaient dans les rues de Bukavu ce vendredi 31 Juillet 2020 pour dénoncer et réclamer l'implication du chef de l'État pour mettre fin à l'insécurité persistante dans les hauts plateaux des territoires de Mwenga, Fizi et Uvira dans la province du sud-kivu. A travers la marche, ces communautés ont dénonçé l'attaque de Kipupu en date du 16 au 17 Juillet, dans le territoire de mwenga.

Une attaque revendiquée par rebelles de la milice Gumino qui ont 15 personnes, 205 disparues, des femmes violées, des maisons incendiées,... Vêtues toutes en tenue noire, et scandant des chansons dans lesquelles elles réclamaient l'implication effective des autorités et dénonçant au passage la passivité de la monusco, ces communautés dénonçaient les massacres à répétition dans le sud-kivu (makobola, kasika, katogota, Mutarule, etc.) et exigeaient que cesse cette situation.  

Dans leur mémorandum adressé au président de la république, lu et déposé au gouvernorat de province, elles ont brossé l'historique des conflits et des guerres depuis 1976 passant par 1996 avec la guerre dite de l'AFDL jusqu'à ces jours.  

Les communautés Babembe, Bavira, Bafuliiru et Banyindu ont dressé une histoire émaillée des graves violations des droits humains dont les tueries, les viols, vols et pillages.

À titre illustratif, ce mémorandum est revenu sur "les massacres de malanda, kipombo, masango, lemera, mutarule, makobola, kakungwe, kahungwe, katogota, lusenda, kasika où, plusieurs femmes et enfants ont été enterrés vivant et ont demandé que ces crimes qui restent jusque là impunis soient reconnus et que les auteurs soient déférés devant les instances judiciaires pour qu'ils répondent de leurs actes. 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


RDC : plus de 4 mille cas de violations des droits de l’homme au 1er semestre de 202

La RDC a  connu  4 mille 113 violations et atteintes aux droits de l’homme au cours du premier semestre de 2020 sur son territoire,  soit une augmentation de 17% par rapport au semestre précédent, soit de juillet à décemb...

Société - il y a 2 hrsLire la suite

Sud-Kivu : Le Barza Intercommunautaire des jeunes demande au gouvernement de désarmer les groupes a...

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 06 Août, les jeunes des différentes mutualités tribalo-ethniques vivant au sud-kivu et réunis au sein de la plateforme Barza Intercommunautaire des jeunes pour la paix au sud-kivu, se sont d...

Société - il y a 2 hrsLire la suite

Sud-Kivu : Deux Géomètres arrêtés pour avoir tenté d'exécuter l'arrêté du gouverneur désaff...

Le gouverneur de la province Sud-kivu M. Théo Ngwabidje Kasi à signé l'arrêté N°20/057/Cab/GP/SK du 30 juillet 2020, portant désaffectation et octroie d'une parcelle.  Selon l'esprit de cet arrêté, deux per...

Société - il y a 2 hrsLire la suite

Sud-Kivu : Le gouverneur Théo Ngwabidje ne serait-il pas parmi les saigneurs du Sol de Bukavu ?

La province du Sud-Kivu en général et la ville de Bukavu en particulier, font face à un problème foncier.  Des domaines publics sont spoliés. Des maisons construites sur des sites impropres à la construction sont vendus par...

Société - il y a 6 hrsLire la suite

Nous célébrons aujourd'hui la fête de la transfiguration de Notre Seigneur: Voici la méditation ...

Mes chers Paroissiens, chers frères et sœurs, Paix !  Nous célébrons aujourd'hui la fête de la transfiguration de Notre Seigneur. Et voici les textes que la liturgie de l'Église nous propose pour accompagner notre méd...

Société - il y a 17 hrsLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire