RDC: La désignation d'Alexis Tambwe comme candidat à la présidence du Sénat au cœur des réactions


Image Post

Société Publié le : 03/07/19 à 11:32:43
Par : Aboubakar Kigabi




Pour la société civile, le plan Kabila est loin de laisser le pouvoir. ‘‘ L'alternance souhaitée par le peuple congolais pour un changement systématique sur tous les plans s'éloigne toujours des attentes de cette dernière de suite des attitudes du régime Kabila sortant à vouloir maintenir les caciques qui ont contribué à la destruction du pays,’’  déclare M. Hippocrate Marume, acteur de la société civile du Sud-Kivu.

Il soutient que le FCC  n'a jamais opté pour les critères de moralité et méritocratie dans le choix des animateurs aux postes clés du pays, et s'indigne de constater que les mêmes politiques qui  ont commis des crimes et déstabilisé le pays à travers l'instrumentalisation de  la justice, mais aussi poursuivis par la justice et sous sanctions soient  désignés pour occuper des clés de la République Démocratique du Congo.

 

Monsieur Hocrate Marume croit qu'il devrait être écarté dans cette course Mr Alexis TAMBWE et son maintien serait un plan B pour le FCC de déstabiliser le président jusqu'à le faire tomber.  Il appelle la population à la vigilance et être prêt à barrer la route à tous ceux qui voudront prendre le pouvoir par des voies non constitutionnelles. Il invite aussi le chef de l'État Félix Tshisekedi  de se dépasser de certains   voyages et réfléchir sur l'avenir du pays.

 

 

 

Un choix qui semble surchauffer et fâcher certains regroupements membres du Front Commun pour le Congo (FCC) comme par exemple l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A) qui avec ses 109 députés affirme être la première force politique du FCC et qui s’indigne de la manière dont agit le Parti du Peuple pour la Reconstruction PPRD de l’ancien président et autorité morale de cette plateforme Joseph Kabila qui est sur le point de prendre la tête de toutes les institutions et instances décisionnelles du pays (Assemblée nationale, Gouvernement et Séant).

 

 Pourtant l’AFDC avec ses 108 députés reste la deuxième force politique du (FCC) derrière l’AFDC-A de l’ancien ministre d’État ayant le plan dans ses attributions Modeste Bahati LUKWEBO.

Pour rappel l’autorité morale du FCC Joseph Kabila à jeter son dévolu depuis la soirée de ce mardi 02 juillet 2019 après plusieurs concertations entre regroupements politiques de cette plateforme ayant la majorité parlementaire à l’assemblée nationale et au sénat.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Ebola : Clôture à Goma de l’atelier de renforcement des capacités en leadership des acteurs imp...

Le coordinateur général de la riposte à l’épidémie à la Maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord, Sud-Kivu et de l’Ituri, le Prof. Steve Ahuka Mundeke, a clôturé ce mardi 19 novembre ...

Société - il y a 47 minLire la suite

Sud-Kivu-frais de lecture du budget rectificatif 2019 : Amka Congo invite le Procureur Générale p...

Dans un communiqué de presse parvenu à libregrandlac.com, le Collectif AmkaCongo se dit scandaliser et choquer, de par les informations en sa possession, du comportement de certains Députés provinciaux qui seraient en train d’exige...

Société - il y a 5 hrsLire la suite

Ebola : La RDC tend vers le 3e Vaccin ?

Selon un communiqué de l’Ambassade Russe en RDC,  ‘‘EpiVakEbola’’ est le nom d’un autre vaccin de l’origine Russe qui sera bientôt introduit dans la population Congolaise. A part les 500 000 doses du Vaccin Joh...

Société - depuis hierLire la suite

Gratuité à Goma : Des Ecoliers et élèves dans les rues pour réclamer la reprise des cours

Plusieurs centaines des écoliers et élèves de certaines écoles publiques de la ville de Goma, sont descendus dans les rues ce lundi 18 novembre 2019. Ils réclament la reprise des cours suspendus depuis bientôt une semaine.  ...

Société - il y a 2 joursLire la suite

RDC : Beni, capitale des violences dans l'est du pays

C’est le conflit le plus violent dans l’est de la République démocratique du Congo, menaçant la stabilité régionale: une quarantaine de civils ont été massacrés en dix jours dans la région de Ben...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire