Sud-Kivu : Les femmes de carrés miniers de Shabunda confrontées à des avortements clandestins à répétition


Image Post

Société Publié le : 15/07/19 à 18:28:57
Par : Anne MUSHIGO




Les femmes des carrés miniers de Shabunda éprouvent des difficultés à accéder à des hôpitaux pour une bonne prise en charge des soins médicaux. Lorsqu’elles sont confrontées à plusieurs maladies gynécologiques telles que les infections sexuellement transmissibles ainsi qu’à des multiples avortements provoqués clandestinement, le facteur enclavement entre toujours en compte. Une activiste des droits des femmes, Anissa Nkana, plaide pour leurs cas tout en demandant au gouvernement congolais de réexaminer cette situation et trouver une solution favorable.  

 

Les charlatans des avortements clandestins dans les carrés miniers

 

Situé à plus de 340 kilomètres de la ville de Bukavu, Shabunda, un vaste territoire du Sud-Kivu reste enclavé. Un milieu riche et connu par un gisement en grande quantité des minerais, les femmes quittent différents environnements à la recherche du travail, elles sont appelées les femmes « Twangese ». Elles exercent plusieurs activités dans ce contré mais le plus important consiste à piler le sable pour en extraire une petite quantité de minerai qui d’or. Certaines d’entre elles sont exposées à la prostitution pour pouvoir survivre. D’autres subissent des violences sexuelles chaque jour par ces creuseurs d’or. Lorsque la grossesse non désirée apparait, les femmes twangese ne réfléchissent pas deux fois, il faut coûte que coûte procéder à l’expulsion du fœtus, sinon elles sont heurtées au problème des moyens.

Une défense des droits des femmes, Anissa Nkana, témoin d’un spectacle triste s’est révoltée de la manière dont ces femmes sont contraintes à procéder aux avortements clandestins tout en prenant le risque de mourir.

Dans sa description, la défenseuse des droits des femmes décrit  des petites huttes en piètre état où des charlatans s’activent à des avortements  des grossesses sans  se préoccuper de l’hygiène. Des témoignages reçus, plusieurs femmes se sont vite vidé de tous leurs sangs jusqu’à ce que la mort s’en suive. Anissa ajoute : « Je suis révoltée par cette situation. Les hôpitaux sont quasi inexistants, Ces femmes doivent elles mourir ainsi ? » Il est temps implore-t-elle, que le Gouvernement congolais examine ces faits avec plus d’attention. De nombreuses vies s’éteignent par manque d’accessibilité aux hôpitaux pour un avortement médicalisé.

Regard sur le Protocole de Maputo

Approuvé en République Démocratique du Congo en 2006 le 12 juin, le Protocole de Maputo donne autorisation à toute femme ayant subi des violences sexuelles, l’inceste ou encore sa santé mentale et physique sont mis en danger, ces dernières sont autorisées à procéder à un avortement médicalisé. Rappelons que le document du protocole de Maputo a été adopté le  juillet  par la deuxième session ordinaire lors de la conférence de l’Organisation  de l’Unité africaine.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Ituri-Coronavirus : Le village Nyankunde mis en quarantaine après la confirmation par l’INRB d’...

C’est le Vendredi 27 Mars 2020 que l’Institut National des Recherches Biologiques (INRB) a confirmé un cas positif de Coronavirus à l'Hôpital Général de Référence de Nyankunde situé à 52 Km au Sud...

Société - il y a 10 hrsLire la suite

Une année du magazine libre grands lacs : Une équipe jeune, dynamique et professionnelle (NDSCI).

Célébré le 25 Mars 2020, le premier anniversaire du média en ligne libregrandlac.com ne cesse d'être encouragé et soutenu par divers acteurs sociaux et politiques de la République Démocratique du Congo et ...

Société - il y a 11 hrsLire la suite

RDC-Covid-19 : PPI demande de subventionner les médias et artistes engagés en cette période excep...

Dans son communiqué de presse rendu public le Vendredi 27 Mars 2020, l'organisation de défense des droits humains, Partenariat pour la Protection intégré "PPI" dit suivre de près l'évolution de la pandémie de coronavirus ...

Société - il y a 11 hrsLire la suite

Coronavirus en RDC : le confinement de Kinshasa "reporté"

Le “confinement total” de Kinshasa, qui devait commencer samedi face aux risques de propagation du coronavirus, a été “reporté” sine die, a indiqué vendredi l’autorité provinciale de la capitale de la R&ea...

Société - il y a 11 hrsLire la suite

RDC : l'armée affirme avoir tué un chef rebelle de l'Ituri

L’armée congolaise a affirmé vendredi avoir “neutralisé” un chef rebelle accusé du massacre de dizaines de civils en Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo. “Le 25 mars, le nomm&ea...

Société - il y a 12 hrsLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire