Beni-Oicha: Nuit à la belle étoile autour du feu de deuil et incivisme fiscal jusqu'à l'arrivée du Chef de l'État


Image Post

Société Publié le : 29/07/19 à 05:42:13
Par : Eriksson LUHEMBWE




Les forces vives locales décrètent une série d'actions citoyennes après les deux journées sans activités, le feu est allumé dans tout Beni ville et territoire en signe de deuil. Autour du feu veilleront les habitants jusqu'à ce que le chef de l'État arrive dans la région pour s'enquérir personnellement de la situation précaire actuelle.

 La société civile maintient la pression pour décrier les tueries des civils qui se poursuivent en série dans la région de Beni. Elle veut interpeller les autorités nationales et les  nations unies. Les forces vives réitèrent la demande toute affaire cessante, la présence du président de la République à Oicha chef-lieu du Territoire de Beni pour qu'il palpe des doigts la réalité sur terrain.

Les forces vives ont suspendu ce dimanche 28 juillet, deux Journées ville morte déclenchées le vendredi dernier.  Samedi elles ont dévoilé les nouvelles actions citoyennes à prendre pour pousser les autorités à réagir selon l'ingénieur Lewis Saliboko rapporter des forces vives en Territoire de Beni.

"Il s'agit d'allumage du feu pendant la nuit sur les avenues cellules et Quartiers sur l'ensemble du territoire théâtre des massacres une façon de réclamer la présence du Président de la République à Oicha et veuillez à la sécurité de la région et cela autour du feu, les manifestants doivent s'abstenir des actes répréhensibles par la loi plutôt demeurer vigilants et dénoncer tout mouvement suspects" indique Lewis Saliboko.

  " L'incivisme fiscal est déclaré sur toute l'étendue du Territoire de Beni, priver l'État de ses moyens, car les administrés sont tués chaque Jour, et ne voyent pas l'importance des taxes et impôts qu'ils payent, chaque opérateur économique doit se procurer un sifflet qui sera utilisé au cas où un agent de l'État se présente dans l'un ou l'autre maison de commerce. Cet incivisme concerne aussi les barrières de Péage Route en d'autres termes Barrières de pluie," peut-on lire dans une déclaration rendu publique ce dimanche et lue par le Rapporter de la société civile Lewis Saliboko.

 Rappelons que pour le seul mois de Juillet 2019, plus de 25 civils ont été tués par des rebelles Ougandais. Des Blessés ainsi que des disparues en secteur de Beni Mbau, Chefferie de Watalinga et Ville de Beni sont enregistrés.

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Gratuité : Les enseignants du Sud-Kivu menacent d’être immaitrisables après mars, Mabunda joue ...

A Bukavu, ce 20 février, les enseignants ont été reçus par Jeanine Mabunda présidente de l'assemblée nationale. Les professionnels de la craie, ont exprimé leurs indignations  sur les difficultés qu’ils ...

Société - il y a 19 hrsLire la suite

Bukavu: Albert Migabo face à la population de son entité, ‘‘Nous avons réussi à 80% notre p...

Le chef de Quartier Ndendere l'a  dit au cours d'une assemblée générale tenue ce 18 février en commune d'Ibanda. Cette assemblée avait comme objectif d'évaluer les activités de l'année 2019 et voir les pe...

Société - il y a 19 hrsLire la suite

RDC: Une ONG alerte sur les conditions difficiles des enfants victimes d’Ebola

Alors que la violence augmente en RD du Congo, le rapport Ebola de World Vision trouve les enfants «tristes, isolés et stressés ». Une revelation de cette organisation au public lors du Festival Amani qui s’est tenu du 14 au 16 ...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Kalehe : la NDSCI craint le retour dans les groupes armés de 33 éléments exclus de la police à K...

La police nationale congolaise a exclus de ses rangs 33 éléments recrutés d'une manière non conforme dans le commissariat de police de kalonge ce week-end. Il est donc interdit à ces hommes de prêster au sein de la police nation...

Société - il y a 4 joursLire la suite

Bukavu : 7 personnes tuées en un mois à Bagira ( Société civile)

La situation sécuritaire ne cesse de se détériorer à Bukavu, plus particulièrement dans la commune de Bagira où l'on enregistre des morts par assassinat, des corps sans ramassés dans différents quartiers, mais des ...

Société - il y a 6 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire