RDC : avec 65 membres, le gouvernement Ilunga risque de consommer 2 tiers du budget, (Nicolas Kyalangalilwa.)


Image Post

Société Publié le : 06/08/19 à 17:42:19
Par : Aboubakar Kigabi




La coalition CACH-FCC a annoncé la semaine dernière la finalisation des engagements entre les deux plateformes politiques et la constitution du tout premier gouvernement Ilunga Ilunkamba en République Démocratique du Congo qui aura 65 postes ministériels. 

La taille de l'exécutif national a créé un tollé de réaction dans la classe politique et sociale au pays. 

Le trésorier du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu M. Nicolas Kyalangalilwa pense que 65 membres du gouvernement dans un pays qui mobilise difficilement 7 millions de dollars américains risquent de consommer 2/3 du budget national et cela au détriment des projets de développement de la République Démocratique du Congo.

" Avoir le gouvernement, dans un sens c'est une bonne chose et dans un autre, le nombre laisse réfléchir. Au lieu d'allouer la grande du budget aux travaux d'intérêt public, nous risquons de voir 2/3 du budget être réservé aux fonctionnements de l'administration et au payement des salaires", s'indigne Nicolas Kyalangalilwa.

Pour lui, il serait important d'avoir un gouvernement ayant un nombre réduit et constitué des personnalités compétentes afin de redresser la situation socio-économique du peuple congolais. 

  1. Nicolas Kyalangalilwa doute aussi du pouvoir d'action du chef de l'État congolais.

 "Avec 42 porte feuilles du FCC, quelle manœuvre aura Félix Tshisekedi afin de dicter la marche à suivre? J'ose croire que c'est le Front Commun pour le Congo qui va imposer sa démarche à suivre", dit-il avant de s'interroger s'il y aura rupture entre la gestion de Joseph Kabila et Félix Tshisekedi.

Le trésorier du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu renseigne que son organisation souhaite que les animateurs des différents ministères soient des nouvelles personnalités qui n'ont pas plongé dans le détournement, la corruption, le blanchiment des capitaux, la violation des droits de l'homme et des personnalités sous sanctions internationales et nationales durant le règne de Joseph Kabila.

Toutes fois, Nicolas Kyalangalilwa  appelle, le chef de l'État et le premier ministre de mettre en place un gouvernement dans l'urgence afin de débloquer le pays qui stagne en ce moment.

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Walungu : Justice populaire et violation des droits humains, le RFDP dénonce le silence des autorit...

Le territoire de Walungu connait aujourd'hui des cas de justice populaire et de violation des droits humains plus précisément à Cosho en sous groupement de Nyamarhege, groupement de Kaniola.  Dans son feuillet occasionnel de ce mois de Novemb...

Société - il y a 5 hrsLire la suite

Média: Radio Maendeleo primée pour son professionnalisme et sa proximité avec ses auditeurs ( VBG...

L'asbl Vision Barza Grands Lacs "VBGL" en sigle a décerné à la Radio Maendeleo un prix du niveau international de mérite, d'honneur, d'encouragement et de reconnaissance comme lauréate depuis la date du début de la commém...

Société - il y a 7 hrsLire la suite

Ebola : Une équipe d’intervention rapide contre la maladie formée au sein de l’armée et de la...

Le comité multisectoriel de la riposte à la maladie à virus Ebola cellule des équipes d’intervention rapide en collaboration avec l’OMS ont débuté ce vendredi 22 novembre 2019, une session spéciale de formatio...

Société - il y a 12 hrsLire la suite

La bourse hon Luc Mulimbalimba reçoit le soutien de plusieurs organisations australiennes

Poursuivant sa mission en Australie, le député Luc MULIMBALIMBA  a échangé  avec les plusieurs responsables des organisations australiennes notamment : l’organisation Birthing kit foundation Australie, Zonta international...

Société - depuis hierLire la suite

RDC : Faillite des IMF et Coopec, la NDSCI demande l'implication du ministre des finances.

La Nouvelle Dynamique de la société civile du Congo "NDSCI" en sigle a saisi à travers une correspondance datée du 18 Novembre 2019, le ministre National des finances en vue de demander son implication.  Dans cette correspondance, la ND...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire