Bukavu : c'est ne pas un sit-in des jeunes moins encore d'une frange inconnue, mais plutôt des militants qui demandent le départ de l’inter fédéral. (Héritier Ndjadi)


Image Post

Politique Publié le : 06/08/19 à 17:55:57
Par : Aboubakar Kigagi




Depuis la publication du gouvernement provincial et la mise en place du personnel administratif de l'Assemblée provinciale, l'inter fédération de l'Union pour la Nation Congolaise du Sud-Kivu connait des tumultes. La situation s'est accentuée le mercredi 27 Juillet 2019 dans la matinée.

Les jeunes ont organisé un sit-in au siège du parti cher à Vital Kamerhe pour exiger le départ de l'interfédéral M. Richard Bunani et tout son comité. Déjà une semaine, ces jeunes ont bloqué toutes les portes du bureau du parti afin d'obtenir gain de causes. La hiérarchie de l'UNC garde un silence absolu face à cette situation qui reste tendue.

 Le 1e vice-président et président ad intérim de l'Inter fédération des jeunes du Sud-Kivu M. Héritier Ndjadi s'est entretenu avec libregrandlac.com et  rassure qu'une solution sera bientôt trouvée. 

Voici l'intégralité de son interview.

Libregrandlac.com: il s'observe un mouvement de sit-in des jeunes à l'inter fédération de l'Union pour la Nation Congolaise du Sud-Kivu, s'agit-il de toute la jeunesse où une frange non reconnue par votre formation politique?

Héritier Ndjadi: Ce n’est pas un sit in des jeunes, moins encore de ceux que vous qualifiez de frange non reconnue. C'est plutôt l'ensemble des militants qui demandent le départ de mr Richard BUNANI qui n'a pas été en même de réorganiser le Parti depuis le départ du 1er suppléant du Président national Vital KAMERHE, l'honorable BONGA LAISI.

Libregrandlac.com: pourquoi seulement aujourd'hui, la situation est consécutive à quoi?

Héritier Ndjadi : Cette situation est consécutive à un manque ou à une mauvaise communication de la part des communicateurs du Parti aux militants sur le partage des postes depuis l'Assemblée provinciale jusqu'au gouvernement NGWABIJE dans lesquels, de par la coalition FCC-CACH, la répartition aurait dû être 50/50 au lieu de la représentation des partis dans l'assemblée provinciale.

Libregrandlac.com: soutenez-vous qu'il existe un problème de leadership à l'UNC?

Héritier Ndjadi : Il n'y a pas de problème de leadership à l'UNC mais il faut retenir qu'il y a certaines gens sans patience et confiance qui veulent inutilement se faire aigris. Pourtant le Vice-Gouverneur Marc MALAGO, un élève fidèle du Chef Vital KAMERHE est un rassembleur et ne se bat que pour l'intérêt du Parti et le bien-être social de tous.

Libregrandlac.com: l'inter fédération dont vous êtes membres a-t-elle faillit à sa mission ?

Héritier Ndjadi : Je suis Vice-président de l'Inter fédération des jeunes du Sud-Kivu, une des grandes structures du Parti. À notre niveau, mis à part quelques 2 ou 3 jeunes manipulés pour des intérêts égoïstes, tout va bien dans l'ensemble. Nous sommes mêmes en train d'élaborer un calendrier des programmes d'activités à exécuter bientôt. C'est pourquoi nous appelons tout le monde à l'unisson et à mettre en premier plan la cohésion au sein du Parti car ce qui nous attend pour 2023 n'est pas à négliger. 

Libregrandlac.com: comment interpréter les dissensions au sein de l'Union pour la Nation Congolaise aujourd'hui ?

Héritier Ndjadi : Je vous ai dit qu'il n'y a pas de problème à l'UNC. Quelques dérapages constatés dans les structures, oui. Mais nous trouverons très bientôt la solution.

Libregrandlac.com: Quelle démarche la jeunesse et les responsables de l'UNC doivent adopter ?

Héritier Ndjadi : Aux responsables de l'UNC, de privilégier la cohésion et de se mettre au travail, chacun en ce qui lui concerne afin de gagner le pari de 2023 en se rassurant qu'il n'y a aucune parcelle sans l'UNC.  Aux jeunes, de ne pas se laisser manipuler par ceux qui ne voient que leurs intérêts égoïstes. L'espoir du Président National Vital KAMERHE se repose sur les femmes et les jeunes. Nous devons montrer que nous sommes à mesure d'apporter quelques choses de grand pour l'émergence de notre cher et beau pays, la RDC. Que tout le monde ait confiance au Leader KAMERHE tout en sachant que nous ne devons pas nous battre pour des postes mais battons-nous plutôt pour qu'en 2023 nous soyons donneurs d'emplois et pas demandeurs.

Il sied à signaler que le bureau de l'inter fédération de l'Union pour la Nation Congolaise du Sud-Kivu reste assiégé par les militants qui ne jurent que sur la redynamisation de leur parti.

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Durban : Claude Nyamugabo élu à la vice-présidence de la Conférence des ministres africains de l...

Le ministre congolais de l’Environnement, Claude Nyamugabo Bazibuhe, a été élu vice-président de la Conférence des ministres africains de l’environnement, à la clôture des travaux de la 17ème session ord...

Politique - il y a 15 hrsLire la suite

RDC – Tensions CACH-FCC : Tshisekedi « optimiste »

Qui veut mettre fin à l’alliance entre les camps Tshisekedi et Kabila ? En tout cas pas l’actuel président de RDC. Et Félix Tshisekedi est même optimiste. « Je reste très optimiste quant à l’avenir d...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : jusqu'où ira la tension entre les camps Kabila et Tshisekedi ?

Déclaration tranchante d’un côté, réplique cinglante de l’autre, ….. L’alliance entre le camp du président Félix Tshisekedi et celui de son prédécesseur Joseph Kabila bat de l’aile. Et...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC – Affaire 15 millions $ : la LUCHA veut connaître l'évolution du dossier

On devrait peut-être en savoir davantage sur l’affaire du détournement présumé de 15 millions de dollars en RDC. Et ce sera à l’issue d’une rencontre prévue ce mardi à Kinshasa entre Flory Kabange Nu...

Politique - il y a 4 joursLire la suite

RDC – Ouganda : la sécurité, grand enjeu des routes transfrontalières en vue

La RDC et l’Ouganda entendent construire des routes transfrontalières. Question de multiplier les échanges commerciaux, mais également d’intensifier le combat contre des groupes armés dont grouillent leurs frontiè...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire