Bukavu : taxe sur éclairage public, la Snel n'a toujours pas concilié les comptes, principal obstacle du non mobilisation des fonds pendant le premier semestre 2019 (Meschack Bilubi).


Image Post

Économie Publié le : 20/08/19 à 07:32:18
Par : Aboubakar Kigabi




« La non mobilisation des fonds alloués à l'éclairage public dans la ville de Bukavu est indépendamment de la volonté de la mairie, mais plutôt de la société nationale d'électricité qui n'associe pas l'hôtel  de Ville dans la perception et la conciliation des comptes de cette taxe,» confie le maire Meschack Bilubi à libregrandlac.com.

Sur chaque facture de consommation domestique, la société nationale d'électricité soutire 1% pour éclairage public, mais cette somme est versée à la mairie après avoir déduit la consommation en courant électrique sur tous les poteaux, les cercles sportifs, les résidences du maire et d'autres officiels,...

« Depuis mon accession à la tête de la mairie le 15 Février 2018, la société nationale d'électricité a déjà versé deux fois l'argent dû à la mairie. Au premier semestre 2018, la Snel avait remis 16.664.76,18 FC soit moins de 10.000 dollars américains et au second semestre, elle avait payé 13.000.000fc. Le cumul fait 29.664.76,18fc pour l'année 2018. Pour cette année, nous n'avons pas encore reçu quelques choses en terme de la taxe sur éclairage public dans la ville de Bukavu", dit-il.

Il sied par ailleurs de souligner que l'actuel maire de la ville a hérité des dettes de la taxe sur éclairage public.

La ville de Bukavu fait face à un manque criant de l'éclairage public. A chaque tombée de la nuit, les artères principales  de la ville sont illuminées par des projectiles des véhicules. Les coins chauds constituent une source d'insécurité et les bandits armés y constituent leur base. 

Le maire de Bukavu demande aux acteurs de la société civile de s'impliquer dans la sensibilisation fiscale afin de permettre aux entités territoriales décentralisées de maximiser les recettes

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


La RDC réduit son budget de 50 %, coup dur pour les grands projets sociaux du président

Moins 50 % : la République démocratique du Congo (RDC) doit revoir son budget 2020 à la baisse de près de moitié, a annoncé lundi le ministère des Finances, un coup dur pour les grands projets anti-pauvreté du pr&e...

Économie - il y a 7 joursLire la suite

Bukavu-Dossier ISP : Tentatives de corruption et d'intimidations, les étudiants signataires mette...

Les étudiants signataires de la lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire demandant un audit financier mixte pour évaluer la gestion du comité de gestion de l'Institut Supérieur Péd...

Économie - il y a 3 semainesLire la suite

Bukavu-ISP : Détournement de 323829.4$, les étudiants exigent un audit financier mixte

Dans une lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire, les étudiants de l'Institut Supérieur Pédagogique, dénommés "les Étudiants Bâtisseurs de la Paix", EBP/ISP en sigle,...

Économie - il y a 3 semainesLire la suite

Mwenga : Le COJLM alerte sur l’existence d’un circuit mafieux de vente de carburant destiné à ...

Le Collectif des Organisations des Jeunes Leaders de Mwenga "COJLM" en sigle a dans une lettre d'indignation adressée aux partenaires impliqués dans la réhabilitation de la Route Nationale N°5 dénoncé le trafic de vente et achat du...

Économie - il y a 3 semainesLire la suite

Sud-Kivu : En percevant l'impot foncier dans les cimetières, le gouvernement reconnait et légalise...

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu a lancé la semaine dernière la semaine fiscale. Une semaine au cours de laquelle les assujettis s'acquittent de leurs devoirs civiques envers le pouvoir public. Parmi ces devoirs figure l'impôt foncier dont sa p...

Économie - il y a 3 semainesLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire