RDC : Gratuité de l'enseignement de base, les écoles publiques de Butembo connaissent un engouement total.


Image Post

Société Publié le : 24/09/19 à 10:27:38
Par : Jonas Pilipili




Les écoles primaires publiques de la ville de Butembo et environs ont haussé des effectifs d’écoliers cette année scolaire 2019-2020.

C’est une des principales conséquences de la gratuité de l’éducation de base décrétée par les autorités  congolaises sur l’ensemble du territoire national. Ce constat est général pour toutes les écoles primaires locales sillonnées le week-end dernier.

Dans nombreuses institutions d’Enseignement Primaire Secondaire et Technique à Butembo, cette gratuité a été une belle occasion d’atteindre la barre de saturation des effectifs en termes de la capacité d’accueil des écoles primaires.

Avec l’annonce de la gratuité de l’éducation de base en RDC, il était prévisible que les effectifs augmentent dans les institutions publiques de l’EPST. KASEREKA MATHE OLIVIER directeur de l’école primaire NYAMUSIGHA, soutient que de par le respect de l’instruction du ministère de tutelle interdisant toute perception d’argent à l’inscription dans les écoles primaires, les parents étaient motivés à amener les enfants à l’école.

« De toutes les années que je suis ici, je n’avais jamais atteint un effectif de 400, mais aujourd’hui j’ai même franchi le cap de  400 écoliers. Cette gratuité a eu vraiment un impact sur les effectifs »

Mais des défis restent énormes pour le fonctionnement normal des écoles primaires  dans un contexte de la gratuité de l’éducation de base.

Si certains directeurs se réservent de commenter le fait, MATHE OLIVIER tente d’expliquer comment les écoles primaires ont démarré l’année scolaire 2019-2010 en cours

« Nous avons recouru à l’argent que les parents devaient nous payer l’an passé. C’est ainsi par exemple, lorsqu’ils viennent s’acquitter de leurs anciennes dettes, nous nous débrouillons pour payer des fournitures scolaires. Quant à la prime des enseignants, de ce que les parents donnent nous avons la part qui entre dans le fonctionnement et l’autre qui couvre la prime des enseignants. En tout cas si la gratuité bâclait, nous serons engouffrés et ça sera très difficile de nous retrouver.» s’exclame le directeur de l’école primaire NYAMUSIGHA.

Dans certaines écoles primaires locales, les inscriptions continuent, ce, gratuitement.  Entre temps, les gestionnaires disent attendre du gouvernement la mise en œuvre des mesures d’accompagnement de la gratuité de l’éducation de base pour faire fonctionner leurs écoles primaires.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Kalehe : la NDSCI craint le retour dans les groupes armés de 33 éléments exclus de la police à K...

La police nationale congolaise a exclus de ses rangs 33 éléments recrutés d'une manière non conforme dans le commissariat de police de kalonge ce week-end. Il est donc interdit à ces hommes de prêster au sein de la police nation...

Société - depuis hierLire la suite

Bukavu : 7 personnes tuées en un mois à Bagira ( Société civile)

La situation sécuritaire ne cesse de se détériorer à Bukavu, plus particulièrement dans la commune de Bagira où l'on enregistre des morts par assassinat, des corps sans ramassés dans différents quartiers, mais des ...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Bukavu : Une fillette de 4ans retrouvée morte ce vendredi 14 février 2020 à 17h Kasali

Le corps d'une fille de 4 ans été retrouvé le matin du vendredi 14 Février 2020 à quelques de mètres de la maison de la famille sur avenue Rukumbuka au quartier Kasali en commune de Kadutu. Selon les informations de la soci&eac...

Société - il y a 4 joursLire la suite

Sud-Kivu-Travaux de 100 jours : détournement de 17.581.734$, le CACOOP demande la justice de se sai...

Le caucus des communicateurs de l'opposition au Sud-Kivu a à l'occasion du premier anniversaire de l'alternance en République Démocratique du Congo évalué les travaux d'urgence de 100 jours lancés par la présidence de la ...

Société - il y a 4 joursLire la suite

Bukavu-pétition contre le Maire : la société civile et les forces vives lancent dès ce lundi 17 ...

Prévu pour ce vendredi 14 Février 2020, le dépôt de la petite exigeant la destitution du Maire de Bukavu n'a plus eu lieu. A la base, la marche projetée pour ce faire a été interdite par l'autorité urbaine. Né...

Société - il y a 4 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire