Sud-Kivu : l'AFDC-A ne cautionnera, ni ne laissera faire à ses détracteurs commandités par les ennemis du sénateur Bahati Lukwebo ouvrir un bureau bis au Sud-Kivu même au sacrifice suprême (Éphrem IRAGI, porte-parole).


Image Post

Politique Publié le : 25/09/19 à 18:37:41
Par : Aboubakar Kigabi




La question du dédoublement refait surface au sein de la classe politique du Sud-Kivu. Et c'est à travers une photo qui a fait le buzz dans les réseaux sociaux à laquelle figuraient Mme Néné Nkulu, deux députés provinciaux de l'AFDC-A au Sud-Kivu et quelques cadres. Depuis, la procédure de l'installation d'une fédération aile Néné Nkulu a été amorcée. 

Le Porte-Parole près le Président Fédéral de l'AFDC-A au Sud-Kivu a dans un entretien nous accordé fixé l'opinion et renseigne qu'au regard  du protocole d'accord créant le Regroupement politique et électoral AFDC-A, le Président National de l'AFDC est automatiquement le Président National du Regroupement AFDC-A et mutatis mutandi pour les autres organes dont les Comités Fédéraux à travers le Pays. 

"Analysant les faits, il se dégage que ne peut engager l'AFDC-A auprès des tiers que l'Honorable Bahati Lukwebo au Pays et en Province, Monsieur Théodore Chamunani Ruhamanyi. Ces derniers peuvent chacun déléguer le pouvoir par intérim en cas de besoin.  Cette précision s'avère nécessaire au regard du fait qu'il y aurait un groupe des gens dont deux députés Provinciaux et quelques autres compatriotes apparus dernièrement sur une photo qui a fait polémique sur la toile ces derniers jours et dont un d'entre eux s'est auto proclamé Secrétaire Interfédéral dans certains médias", soutien Éphrem IRAGI.

Il appelle  à la responsabilité et au  respect du choix des uns et des autres, mais refuse catégoriquement d'assister impuissamment à l'escroquerie politique au grand jour et met en alerte la base, militants et militantes partout en Province à se tenir prêt pour défendre l'AFDC-A même au prix du sacrifice suprême. 

Par ailleurs, La Fédération du Sud-Kivu précise que pour rien au monde, elle ne cautionnera ni ne laissera  faire à ses détracteurs commandités par les ennemis de l'honorable Bahati Lukwebo, et averti que quiconque, de n'importe quelle taille, couleur qui s'aventurera à vouloir ouvrir un bureau bis de l'AFDC-A au Sud-Kivu aura tous les fondateurs, les cadres, les militants, les sympathisants,  tous les amis et admirateurs de l'AFDC-A sur son chemin.

 Le porte-parole de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et alliés souligne qu'il est mieux de faire la politique avec honnêteté. 

"Nous savons que des réunions se tiennent, les unes dans des hôtels de la place et d'autres chez certaines personnalités pour envisager la possibilité de débaucher nos cadres en Province, d'implanter un nouveau siège de l'AFDC-A et pour d'autres fins que nous connaissons parfaitement. Étant démocrates, nous respectons même dans les moindres détails, quiconque voudra prendre position contraire à la nôtre mais lui refusons d'utiliser nos emblèmes, insignes, sigles, drapeaux pour se faire prévaloir au près des tiers comme étant de l'AFDC-A", martèle Éphrem IRAGI, avant d'inviter les détracteurs à s'en aller en paix, car le contraire sera considéré comme une provocation pire et simple et ils emploieront par toutes les voies de droit à stopper cette aventure. 

Le porte-parole de l'AFDC-A lance un dernier avertissement pour tous ceux et toutes celles, bien identifiés qui utiliseront AFDC-A en dehors du cadre statutaire et légal et souligne que la Fédération du Sud-Kivu reste à l'écoute de ses membres et s'engage à bâtir dans la paix, l'harmonie, la cohésion, l'unité et l'amour avec tous les amis de la paix et du développement de la Province du Sud-Kivu et de la République Démocratique du Congo.

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Massacre de Beni : Un rescapé affirme avoir vu la Monusco se joindre à l’Ennemi

Selon un rescapé du massacre de la nuit du vendredi au réveil du samedi 16 novembre, interviewé par les confrères de la Radio Moto OICHA, des casques bleus sont venus parler aux rebelles Ougandais en plein carnage.   Des pr&eacut...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : le Congo ne changera pas, si nous ne sortons pas de la distraction, de la main tendue (Cardina...

Dans son Homélie à l’occasion de sa  messe de prémisse de ce dimanche 17 novembre 2019 au stade des martyrs de Kinshasa, le  Cardinal Ambongo,  pense que la RDC ne changera pas si nous ne sortons pas de la distraction, de la mai...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Burundi : l'opposant Agathon Rwasa dénonce des manigances visant à écarter son parti avant les é...

Quelques mois avant l‘élection présidentielle de 2020 au Burundi, le principal dirigeant de l’opposition, Agathon Rwasa, dénonce des “arrangements” visant à “se débarrasser” de son parti, le Conseil ...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : faire cesser les massacres des ADF à Beni, un défi pour l'armée et Tshisekedi

C’est le conflit le plus violent dans l’est de la République démocratique du Congo, menaçant la stabilité régionale: une quarantaine de civils ont été massacrés par des miliciens en dix jours dans la r&...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Durban : Claude Nyamugabo élu à la vice-présidence de la Conférence des ministres africains de l...

Le ministre congolais de l’Environnement, Claude Nyamugabo Bazibuhe, a été élu vice-président de la Conférence des ministres africains de l’environnement, à la clôture des travaux de la 17ème session ord...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire