Sud-Kivu : la déclaration des certains acteurs sociaux soutenant le gouverneur de province n'engage en rien le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu (Christian Zihindula, rapporteur adjoint).


Image Post

Politique Publié le : 04/10/19 à 09:45:03
Par : Aboubakar Kigabi




Douze organisations de la société civile ont signé le 02 Octobre 2019, une déclaration de soutien au gouvernement provincial actuel, dans laquelle, elles ont menacé d'exiger la dissolution de l'Assemblée provinciale au cas où, le gouvernement provincial dirigé par Théo Ngwabidje est démis.

Cette déclaration ne rencontre pas l'assentiment de tous les membres du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu. Le cas du rapporteur adjoint de cette structure M. Christian Zihindula qui parle d'une déclaration qui ne concerne que certains acteurs de la société civile et qui n'engage pas le bureau de coordination dont il est membre.

  1. Christian Zihindula pense que  chaque membre au sein de la société civile a une organisation d'origine et ce qui s'est fait constitue des opinions des personnalités ou des acteurs de la société civile qui n'ont pas été faites au nom de la société civile du Sud-Kivu. Il soutient également que chaque organisation jouit de l'autonomie de gestion garantie par la constitution de la République Démocratique du Congo.

"La société civile est représentée par ses dix composantes; je n'ai vu où elles se sont réunies pour prendre une telle décision et il faut savoir que la société civile dans sa mission régalienne n'a jamais été à la conquête du pouvoir. La société civile ne doit pas se mêler dans des guéguerres politiques, c'est une question qui doit être régler politiquement car aucun acteur social actuellement connaît la convention entre CACH et FCC", soutient le rapporteur adjoint de la société civile du Sud-Kivu.

Il affirme que cette déclaration n'a rien avoir avec le bureau de coordination de la société civile car elle devrait être traitée d'abord dans une rencontre réunissant tous les acteurs sociaux et de ce fait, elle n'engage que les signataires en titre personnel ou alors leurs organisations.

 

"On ne peut pas étouffer l'autonomie d'une organisation et je considère la signature du président de la société civile sur cette déclaration comme celle de son organisation et pas du bureau de coordination dont les membres n'ont pas été consulté", martèle Christian Zihindula.

En outre, il ne soutient pas cette déclaration qui selon lui, est à l'encontre de la charte et du règlement intérieur de la société civile auxquels il s'est engagé et qui ne s'inscrivent pas dans la conquête du pouvoir. Toutes fois, il appelle la population au calme et ne pas céder aux guéguerres politiques et estime que la société civile pourra jouer le rôle de médiation; si, elle est sollicitée.

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Massacre de Beni : Un rescapé affirme avoir vu la Monusco se joindre à l’Ennemi

Selon un rescapé du massacre de la nuit du vendredi au réveil du samedi 16 novembre, interviewé par les confrères de la Radio Moto OICHA, des casques bleus sont venus parler aux rebelles Ougandais en plein carnage.   Des pr&eacut...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : le Congo ne changera pas, si nous ne sortons pas de la distraction, de la main tendue (Cardina...

Dans son Homélie à l’occasion de sa  messe de prémisse de ce dimanche 17 novembre 2019 au stade des martyrs de Kinshasa, le  Cardinal Ambongo,  pense que la RDC ne changera pas si nous ne sortons pas de la distraction, de la mai...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Burundi : l'opposant Agathon Rwasa dénonce des manigances visant à écarter son parti avant les é...

Quelques mois avant l‘élection présidentielle de 2020 au Burundi, le principal dirigeant de l’opposition, Agathon Rwasa, dénonce des “arrangements” visant à “se débarrasser” de son parti, le Conseil ...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : faire cesser les massacres des ADF à Beni, un défi pour l'armée et Tshisekedi

C’est le conflit le plus violent dans l’est de la République démocratique du Congo, menaçant la stabilité régionale: une quarantaine de civils ont été massacrés par des miliciens en dix jours dans la r&...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Durban : Claude Nyamugabo élu à la vice-présidence de la Conférence des ministres africains de l...

Le ministre congolais de l’Environnement, Claude Nyamugabo Bazibuhe, a été élu vice-président de la Conférence des ministres africains de l’environnement, à la clôture des travaux de la 17ème session ord...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire