Bukavu: Arrestations des travailleurs de la Pharmakina qui réclament l'application du décret-loi portant SMIG en RDC (Témoignages).


Image Post

Économie Publié le : 15/10/19 à 20:39:35
Par : Aboubakar Kigabi




Depuis 2010, les agents  de la Pharmakina sont sans augmentation des salaires et se sont vus être retirés le don lait, la rupture de gratification annuelle sans notification, la cotisation caisse de sécurité sociale est passée de 3.5 à 5% et la non application du SMIG selon le décret-loi 2018.

Ces agents dénoncent également les logements indécents, le transport non adapté à la réalité sur le terrain.

Ayant constaté cet état de chose, ces agents ont dans une assemblée générale, ont demandé la démission des délégués qui ont échoués à défendre leurs intérêts et ont transmis une correspondance au chef de l'état, pour demander son implication dans cette situation. 

Un de ces agents,  qui s'est confié à libregrandlac.com, la lettre adressée au chef de l'État a entraîné l'arrestation d'un délégué syndical le 3.08.2019 et transféré à la prison centrale alors que les magistrats étaient en grève. Un autre délégué syndical, en la personne d'Anicet TAMBWE, habitant à Panzi, fut arrêté au feu rouge, par un véhicule et mis au capot, ses téléphones ont été ravis.

"Des invitations et mandats de comparution ont été envoyés par le parquet, juste pour savoir si la lettre adressée au chef de l'État a été signée par la volonté des agents ou ont-ils été forcés. Quatre mandats ont été envoyés aux travailleurs PK, notamment : Lwaboshi Yongolo en prison aujourd'hui, Lutesherwa Rufin en prison, Murhabazi Olivier sous mandat alors qu'en congé, Mubalama Musafiri, Christophe Hamuli", témoigne cet agent de la Pharmakina, avant de poursuivre que la seule question était de savoir s'ils avaient signé volontairement, ladite correspondance? "Le magistrat m'a dit que la signature n'était pas la mienne et j'ai insisté que c'était ma signature en âme et conscience. On m’a forcé de retirer ma signature au parquet via l'avocat conseil PK, je ne l'avais pas fait", témoigne Christophe Hamuli.

 Les travailleurs disent avoir réclamé leurs droits et l'amélioration de conditions de travail. "Actuellement 7 sous-noyaux sont en fuite, en clandestinité par peur d'être arrêtés.

On invite les travailleurs et délégués au parquet comme renseignant mais en y arrivant on l'amène en prison. Des intimidations s’en suivent dans le but de renoncer aux signatures", témoignage un autre agent.

Libregrandlac.com est entrain en contact avec le CDR de la Pharmakina qui nous a signifié qu'il était en congé et qu'il était dans l'impossibilité de répondre à ces accusations.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Burundi : des hôtels enregistrent des pertes énormes

Le Burundi reste relativement épargné par une recrudescence des cas positifs au coronavirus, seulement une dizaine de cas positifs et un décès. Sur le plan économique, le bilan est bien plus négatif. Le secteur de l’h&oci...

Économie - il y a 2 semainesLire la suite

Uvira: Arrêt de trafic frontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi 03 Mars

Les organisations des transporteurs et petits commerçants transfrontaliers réunis au sein de la Nouvelle Société Civile Congolaise, décrètent l'arrêt de trafic transfrontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi ...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

Bukavu : la SNEL en sérieuse difficulté de perception des factures de consommation du courant éle...

En dehors de la desserte défectueuse en courant électrique à Bukavu, la Société Nationale de l'Électricité ferait face aujourd'hui à d'énormes difficultés dans la perception des factures de consommati...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

La RDC réduit son budget de 50 %, coup dur pour les grands projets sociaux du président

Moins 50 % : la République démocratique du Congo (RDC) doit revoir son budget 2020 à la baisse de près de moitié, a annoncé lundi le ministère des Finances, un coup dur pour les grands projets anti-pauvreté du pr&e...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

Bukavu-Dossier ISP : Tentatives de corruption et d'intimidations, les étudiants signataires mette...

Les étudiants signataires de la lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire demandant un audit financier mixte pour évaluer la gestion du comité de gestion de l'Institut Supérieur Péd...

Économie - il y a 4 moisLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire