Sud-Kivu-Médiation de Norbert Basengezi Kantitima dans le conflit armé à Fizi : C'est par expérience de vie qu'il a accepté de rencontrer les autres leaders pour faire la paix (Bernard Zagabe au mouvement Lucha).


Image Post

Société Publié le : 20/10/19 à 05:23:19
Par : Aboubakar Kigabi




Le membre de la cellule de mobilisation du Front Commun pour le Congo et cadre du PPRD Sud-Kivu M. Bernard Zagabe salue l'initiative de Norbert Basengezi Kantitima dans la résolution des conflits armés dans les hauts plateaux de Fizi-Uvira et estime que c'est par expérience de vie qu'il accepté de rencontrer les autres leaders de la province du Sud-Kivu pour faire la paix.

Pour lui, la majeure partie de groupes armés sont financés par des personnes vivant en ville et profitent de l'instabilité sécuritaire pour mener leurs activités d'exploitation illicite des minerais dans différentes parties de la province.

Il soutient par ailleurs que certains ont décidé de travailler avec certains opérateurs économiques pour l'exploitation illégale des minerais et décidé de bloquer le développement. Selon lui, Ces jeunes armés (maï-maï) devraient être dans l'armée et bénéficiés des avantages et des formations en vue de servir la nation, au lieu de servir des mains noires qui ne veulent que la déstabilisation de la province.

  1. Bernard Zagabe pense que compte tenu du CV de Norbert Basengezi Kantitima, c'est la personne qu'il faut pour la médiation de ce forum sur la paix à minembwe, étant connu dans tous les territoires de la province du Sud-Kivu et connait tous les acteurs, mais aussi il est en possession des connexions au niveau national et international pour avoir participé à plusieurs dialogues, entres autres : la conférence nationale souveraine, le processus de paix à Sun city, à Goma, ainsi que pour avoir géré la CEI et la CENI. Il est donc suffisamment outillé  pour mener ce genre de dialogue.

"Aussitôt annoncé, pourquoi les mouvements citoyens s'agitent. Car il s'agit d'un digne fils de la province qui se préoccupe de la situation de paix à minembwe. Alerté sur les massacres, les tueries, on n'a pas vu la Lucha se prononcée, mais quand il s'agit de la mobilisation pour la paix, elle sort de son sommeil. Quand on parle de la Lucha, il faut savoir que nombreux parmi eux sont des enfants  qui n'ont pas connus la guerre. Ils n'ont pas subi les atrocités de la guerre et quand il s'agit de la guerre, c'est ne pas de la blague, c'est une question d'État et des vies humaines. Ainsi, nous mettons en garde, les mouvements citoyens qui semblent jouer avec les vies humaines", dit Bernard Zagabe.

"Nous soutenons l'honorable Norbert Kantitima dans ce processus et rassurons qu'il a une confiance de la population dans les quatre coins de la province, et sa médiation produira des résultats escomptés", soutient-il. 

  1. Bernard Zagabe s'interroge par ailleurs sur l'existence de la Lucha à l'époque du RCD? 

"La plupart des activistes de ce mouvement citoyen était à l'école maternelle. Comment ils doivent juger les choses qu'ils n'ont pas vécues. L'honorable Kantitima n'a jamais pris les armes et n'a jamais été sur la ligne de front, mais aussi il n'a jamais participé dans les atrocités du RCD. Où est-ce qu’il n’y avait pas eu violations des droits de l'homme lorsque la République Démocratique du Congo était sous occupation ? Tout ce que le RCD a fait, ça n'a rien avoir avec la personnalité de Norbert Basengezi Kantitima, mais Il était un acteur qui a joué un rôle important pour sauver notre pays", martèle Bernard Zagabe. 

Il estime que la paix est la bienvenue au Sud-Kivu et manifeste son soutien à l'honorable Kantitima et décourage par ailleurs tous ceux qui sont entrain de vouloir diaboliser son passé Politique car il mérite beaucoup d'éloges. 

"Norbert Basengezi Kantitima est un leader à dimension internationale et ne peut pas rester indifférent quand il voit la population entrain mourir, d'où son rôle très capital dans la médiation de ce conflit armé dans les hauts plateaux de Minembwe",  conclut Bernard Zagabe.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


BENI: trois civils tués par des présumés rebelles Adf.

Des présumés rebelles  ougandais Adf ont rendus une embuscade  aux usagers de la route Oicha Eringeti la soirée de ce dimanche 29mars 2020 aux environs de 17 heures locales.  C’est dans la localité de Kisiki groupement b...

Société - depuis hierLire la suite

Covid-19 au Sud-Kivu : le gouvernement appelé à éviter les morts en cascade des prisonniers (Dép...

Alors que la province du Sud-Kivu a enregistré deux cas de coronavirus dans la ville de Bukavu, le député provincial Homer Bulakali craint la catastrophe dans les maisons carcérales de la province. Cet élu de Bukavu s'appuie sur la me...

Société - depuis hierLire la suite

Bukavu : PPI soutient les poursuites judiciaires contre le commandant ville de la police.

L’ONG de défense des droits humains Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI), condamne l’arrestation arbitraire et voie de faits (détention illégale), suivies des actes de torture du défenseur des droits humains...

Société - depuis hierLire la suite

RDC : 31 assaillants tués à Lubumbashi et sa région (ONG)

Au total 31 assaillants ont été tués samedi dans la région de Lubumbashi, la deuxième ville de la République démocratique du Congo, par les forces de sécurité qui ont repoussé plusieurs incursions de ...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Civid-19 en RDC : L'asbl Dignité Humaine recommande la discipline dans l'observance des mesures pri...

Dans son message rendu public ce samedi 28 Mars 2020, l'asbl Dignité Humaine invite les plates formes de la Société Civile, réseaux des femmes partenaires, les jeunes, les femmes et les groupes spécifiques ainsi que d'une manièr...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire