Butembo : Moïse Katumbi dévoile un plan pour mettre fin à l’insécurité à l’Est


Image Post

Politique Publié le : 29/10/19 à 11:09:10
Par : Gaël Mpoyo




Dans son meeting à la population de Butembo, le président de la plateforme « Ensemble pour le changement », Moïse Katumbi, a dévoilé ce Mardi 29 octobre un plan pour mettre fin au système des tueries répétitives dans l’Est du pays particulièrement à Beni et Butembo.

Moise Katumbi a demandé au gouvernement de motiver  l’armée du pays pour qu’elle reste déterminée à en finir avec les ennemis de la paix. Selon  l’ancien Gouverneur de l’Ex Katanga, pour que l’insécurité prenne fin, il faut que la Police, l’armée et les fonctionnaires aient des bons salaires.

Il a par la suite réitérer son engagement à mener une opposition exigeante pour défendre les habitants de ces coins meurtris de la RDC.

Devant la population, l’opposant Congolais dit venir pour compatir avec ces habitants   qui ont  vécu et qui continuent de subir l’insécurité, qui se traduit  à travers les massacres des civils, perpétrés par les groupes armés.

‘‘ Je vais faire pression pour que notre armé soit bien payé, pour que la sécurité soit rétablie, si la sécurité est bonne, les investisseurs vont refuser de venir chez nous ? Je vous adresse mes condoléances pour toutes ces choses horribles qui se passent ici, Dieu reste Dieu,’’ dit-il.

Pour la population de Butembo, la venue de Moise KATUMBI est un signe d’espoir, car il a promis de se battre pour leurs causes.

« Nous les habitants de BENI, nous avions envie de le voir et sa présence  ici chez nous, nous donne espoirs que notre ville de BENI sera sauvé,» lance un habitant de Butembo attentif au message du Charman.

 ‘‘ Nous les peuples autochtones  nous avons beaucoup des difficultés, nous sommes égorgés comme des animaux tous les jours. Dieu vient de nous envoyer moïse KATUMBI qu’il plaide pour nous les peuples autochtones  pygmées  pour que nous ayons la paix, parce que nous en avons marre,’’ plaide un de peuple autochtone de Butembo

Mercredi 29 octobre 2019, le président de TP Mazembe est attendu à Bukavu. Il doit poursuivre sa tournée ‘‘ Safari’’ annoncée dès son arrivée en RDC après plus de 2 ans d’Exil.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


RDC : la police empêche une marche interdite de l'opposition

La police a empêché vendredi à Kinshasa une marche interdite en surveillant de près son instigateur, l’opposant et ex-candidat à l‘élection présidentielle Martin Fayulu, qui dénonce les massacres et la &...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : l'ONU balaie toute "balkanisation" du géant d'Afrique

Les Nations unies ont balayé mercredi toute “balkanisation” de la République démocratique du Congo, plus grand pays d’Afrique sub-saharienne où la peur d’un morcellement de l’unité nationale est de nouveau...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

RDC : affrontements entre armée et rebelles dans une province de l'est (médias)

En RDC, la localité de Salamabila dans le Maniema à l’est en feu. D’après des témoins cités par des médias congolais ont fait état de combats qui ont opposé ce samedi Forces armées de R...

Politique - il y a 7 joursLire la suite

Balkanisation de la RDC: Pour l'UNC et l'UDPS, la menace rwandaise a cessé d'exister dès leur acce...

Le débat sur la balkanisation de la République Démocratique du Congo s'amplifie et inquiète plus d'un congolais. C'est le cas de Marcelin CIKWANINE, qui se reconnaît comme un patriote résistant. Il fait remarquer comment en 2009...

Politique - il y a 7 joursLire la suite

Sud-Kivu-Ultimatum aux députés de l'Afdc-a : Si Théo Ngwabidje maîtrisait le jeu politique, il d...

Le Front Commun pour le Congo avance avec le processus de destitution du Gouverneur de province Théo Ngwabidje. Après avoir lancé un ultimatum aux députés provinciaux de l'Afdc-A de se choisir un camp politique, la situation semble to...

Politique - il y a 7 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire