Nord-Kivu : Clôture de la formation des équipes d’intervention rapide sur la Maladie à virus Ebola


Image Post

Société Publié le : 28/11/19 à 08:34:55
Par : Daniel Michombero et Miphy Buata




Le coordonnateur de la riposte à l’épidémie à la Maladie à virus Ebola chargé des opérations, le Dr Luigino Mikulu, a clôturé ce mercredi 27 novembre 2019 la formation des Equipes d’intervention rapide (EIR), composées des unités des Forces armées (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC),   sur la Maladie à virus Ebola qui a eu lieu à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu du 22 au 26 novembre 2019.

Pour le Dr Luigino, cette équipe est la première dans le groupe des Equipes d’intervention rapide à être composée des éléments des autres secteurs, comme ceux des Ministères de la défense et sécurité et celui de l’intérieur.

Cette formation rejoint la vision du Secrétariat technique du Comité multisectoriel de la riposte à la Maladie à virus Ebola (ST/CMRE), à travers la coordination générale de la riposte, d’élargir ses équipes mixtes et multidisciplinaires disponibles et capables d’intervenir 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et partout, où ils seront déployées, non seulement pour la réponse à une épidémie à la Maladie à virus Ebola, mais également pour d’autres épidémies.

Cette formation a été pour l’OMS une fierté d’accompagner le ministère de la Santé afin de capitaliser le renforcement des capacités des unités des FARDC et de la PNC en santé publique.

 Les participants, ont, à leur tour, rassuré à la coordination général de la riposte, au ministère de la Santé et à tous ceux qui ont contribué pour la réalisation de cette formation, particulièrement, à l’OMS et à tous les facilitateurs, d’être fidèles disciples sur le terrain en mettant en pratique toutes les notions apprises dans ces assises.     

A la fin de cette formation, les trente participants, y compris les facilitateurs, ont reçu un brevet de participation.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.304, dont 3.186 confirmés et 118 probables. Au total, il y a eu 2.199 décès (2081 confirmés et 118 probables) et 1077 personnes guéries.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


RDC : la marche contre la « balkanisation » reportée sine die

Pas question de défier le gouvernement. Martin Fayulu a plutôt choisi de reporter la marche contre la « balkanisation » de la RDC sine die. Le report a été confirmé jeudi soir par le candidat malheureux ...

Société - il y a 17 hrsLire la suite

Goma : L’association LIBOKE offre des bons de pharmacie à une centaine de personnes Vulnérables ...

Une centaine de personnes dans l’impossibilité de se payer le médicament pour leurs soins ont reçu ce mercredi 15 janvier 2020, des bons de pharmacie livrés par l’association Liboke dans la ville de Goma au Nord-Kivu. Cette ass...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Beni : Des manifestants à la Mairie pour dire non aux tueries des civils en 2020.

Les jeunes de Beni ont manifesté ce mercredi 15 janvier devant la mairie de Beni. Ils exigent la fin des massacres à Beni en 2020.   Parti du rond-point ENRA, la manifestation encadrée par la police a chuté à l'hôtel de vil...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Rutshuru : 8 Morts dont 4 d'une même famille et 3 maisons incendiées

Une incursion des hommes armés munis d’armes blanches a fait 8morts dont 4 de la meme famille. 3 maisons ont été également incendiées   dans la localité de Buseregenyi à  Kinyandonyi, au quartier Rusa...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Sud-Kivu : Les jeunes du Grand Kasaï en événementiel de charité et festif du 16 et 17 janvier 20...

Une série d'activités avec pompes est organisée consécutivement du jeudi 16 au vendredi 17 janvier 2020 par des jeunes de la communauté du grand Kasaï vivant en province du Sud-Kivu. Ces événements très signi...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire