Sud-Kivu : l'UNC condamne la mauvaise foi de l'autorité provinciale dans la désignation des mandataires.


Image Post

Politique Publié le : 07/12/19 à 06:35:25
Par : Aboubakar Kigabi




Dans un communiqué à l'intention de toutes les structures de l'Union pour la Nation Congolaise, l'inter fédération du Sud-Kivu constate avec regret la mauvaise foi des autorités provinciales de ne pas collaborer étroitement avec la hiérarchie de ce parti. 

Le secrétaire interfédéral de l'Union pour la Nation Congolaise M. Richard Bunani d'appui sur des sorties en catimini des arrêtés pour cacher la représentativité réelle de chaque force politique selon son poids (cas de l'UNC), la remise des quelques postes de l'UNC aux mandataires qui les répartissent selon leur désire sans aucune collaboration avec le parti.

Il note que cette situation, entraîne plusieurs conséquences entre autres ; la non maitrise du nombre réel des mandataires de l'UNC, l'insoumission à la hiérarchie du parti et non versement de 10% du salaire perçu exigés à chaque mandataire, la bipolarisation des instances dirigeantes de la famille UNC au Sud-Kivu, l'indiscipline généralisée au sein du parti, tentative d'entretenir une division parmi les députés provinciaux en accordant à certains des petits avantages.

Selon l'esprit de ce communiqué, l'inter fédération du Sud-Kivu a adressé plusieurs messages verbalement et par écrit pour demander à l'autorité provinciale de corriger toutes les erreurs constatées sans succès. 

Suite à la pression que les structures du parti exercent sur l'inter fédération dans le sens de revendiquer leurs droits, le secrétaire interfédéral M. Richard Bunani demande à tous les animateurs des différentes structures, d'organiser urgemment les réunions d'information afin de préparer les cadres et militants à revendiquer leurs droits par les moyens légaux et  répertorier les membres de différentes structures qui sont déjà pris comme mandataires du parti dans les services publics.

 

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


RDC-PPRD : Lorsque Shadary et Mabunda dérapent et menacent les juges pour paralyser le pays

C’est un dérapage de plus et inacceptable que sont les propos tenus par le Secrétaire permanent et n° 2 du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD) de Joseph Kabila Emmanuel Ramazani Shadary. Dans une vidéo...

Politique - il y a 20 hrsLire la suite

RDC-Cacophonie politique : Seul le peuple dispose de la souveraineté et peut dissoudre l'Assemblé...

Dans une mise au point rendue publique ce jeudi 23 Janvier 2020, le Collectif des mouvements citoyens Amka Congo dit suivre de très prêt la situation qui prévaut actuellement au pays et a tenu à annoncer qu'il a pour rôle de soutenir tou...

Politique - depuis hierLire la suite

RDC : un an après, Félix Tshisekedi a redonné l'espoir et les investisseurs sont prêts à miser ...

Pendant que le monde entier soupçonnait un troisième mandat du président honoraire Joseph Kabila, la République Démocratique du Congo est entrée dans l'histoire des pays démocratiques en organisant les élections l&...

Politique - depuis hierLire la suite

RDC-Premier anniversaire de l'alternance démocratique : la dignité du peuple congolais est revenu...

La République Démocratique du Congo fête son premier anniversaire de l'alternance démocratique le 24 Janvier 2020. Cette alternance pacifique du pouvoir ne laisse pas indifférent les acteurs politiques au Sud-Kivu. Le président ...

Politique - depuis hierLire la suite

Bukavu : les organisations de la société civile recommandent le remplacement sans condition du Mai...

Dans une déclaration rendue publique ce mardi 21 Janvier 2020 par le président urbain de la société civile Me Zozo Sakali, les organisations de la société civile ont dressé un tableau sombre de la gestion du Maire de Buka...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire