Sud-Kivu : la création d’une nouvelle régie financière n'apportera aucun changement dans la mobilisation des recettes propres de la province. (John ZYOMBO,).


Image Post

Économie Publié le : 26/12/19 à 05:55:04
Par : Gaël Mpoyo avec Aboubacar KIGABI




Le gouverneur de province a en date du 24 décembre 2019 répondu aux questions des élus provinciaux relatives aux aspects juridiques, le fonctionnement de la DPMER, le mode de recrutement, les modalités transitoires et sors des agents, ainsi que la création d'une nouvelle régie financière en remplacement de la DPMR.

Selon John ZYOMBO, expert en finances publiques, la création d’une nouvelle régie financière ne peut pas apporter le changement tant attendu dans la mobilisation des recettes propres de la province. Pour lui, c’est un projet budgétivore d’autant plus que c’est une charge de plus pour la province qui doit dépenser l’argent du contribuable pour organiser un recrutement de nouveaux agents et la formation de ces derniers.

Selon lui, pour permettre à la province de mobiliser ses ressources de manière  efficace et efficiente, il y a nécessité d’effectuer, d’une part, une analyse financière rétrospective qui va permettre d’analyser les dépenses et les recettes réelles de fonctionnement, les capacités d’épargne et le mode de financement des investissements, s’interroger sur comment les comptes de la province ont évolué sur les 3 à 5 dernières années pour identifier les marges de manœuvres de la province de recours à la fiscalité ou au recours à l’endettement.

Et d’autre part, une analyse financière prospective qui va permettre à partir des hypothèses rationnelles de déterminer la trajectoire financière de la province. Il renseigne que cet exercice va répondre à la question sur l’évolution de la capacité d’épargne de la province, si elle est suffisante pour rembourser la dette et pour réaliser les projets d’investissements, si la province peut compter sur l’augmentation  des ressources fiscales ou un recours aux emprunts mais aussi identifier le mode de financement privilégié par la province pour financer ses investissements.

"Après donc les deux analyses, la province peut élaborer les stratégies financières adéquates pour accroitre ses ressources propres afin de la couverture des charges publiques", dit John Zyombo.

Il relève par ailleurs, que la rationalisation dans la gestion des ressources propres des provinces est un problème général en République Démocratique du Congo. Cette situation est consécutive à l’effectivité de la décentralisation financière en RDC où beaucoup de provinces peinent à mobiliser les ressources nécessaires et recourent pour la plupart aux emprunts et la rétrocession pour financer les dépenses de fonctionnement, pourtant ces modes de financement convient à financer les projets d’investissement.

John Zyombo fait également savoir que le niveau des recettes fiscales est en déphasage avec le potentiel fiscal. Cette situation qui se justifie notamment par l’incivisme fiscal et la sensibilisation inefficace dans le chef des gouvernants entrain des conséquences, entre autres: les besoins des provinces restent élevés et chiffrés en milliards USD alors que les réalisations sont excessivement faibles. Et les provinces, pour la plupart, se voient dépourvues des moyens de leurs politiques.

 Pour renforcer la mobilisation des recettes, cet expert en finances publiques cite l’Ordonnance-loi n° 18/003 du 13 mars 2013 fixant la nomenclature des impôts, droits, taxes et redevances des Provinces et des Entités Territoriales Décentralisées ainsi que leurs modalités de répartition. Il rappelle que les provinces ont 3 principaux impôts à savoir : l’Impôt Foncier (IF), l’Impôts sur les Retenus locatifs  (IRL) et l’Impôt réel sur les véhicules automoteurs (vignette). En plus, elles ont les taxes, la rétrocession et bientôt le financement de la caisse nationale de péréquation.

Il regrette en outre de voir que toutes ses ressources ne sont pas bien encadrées pour développer les provinces. 

Pour rappel, les discussions sont en cours à l’assemblée provinciale du Sud-Kivu sur le projet d’édit, soumis par le Gouverneur Théo Ngwabidje, portant création d’une nouvelle régie financière pour la mobilisation des recettes  de la province.

 

 

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Uvira: Arrêt de trafic frontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi 03 Mars

Les organisations des transporteurs et petits commerçants transfrontaliers réunis au sein de la Nouvelle Société Civile Congolaise, décrètent l'arrêt de trafic transfrontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi ...

Économie - il y a un moisLire la suite

Bukavu : la SNEL en sérieuse difficulté de perception des factures de consommation du courant éle...

En dehors de la desserte défectueuse en courant électrique à Bukavu, la Société Nationale de l'Électricité ferait face aujourd'hui à d'énormes difficultés dans la perception des factures de consommati...

Économie - il y a un moisLire la suite

La RDC réduit son budget de 50 %, coup dur pour les grands projets sociaux du président

Moins 50 % : la République démocratique du Congo (RDC) doit revoir son budget 2020 à la baisse de près de moitié, a annoncé lundi le ministère des Finances, un coup dur pour les grands projets anti-pauvreté du pr&e...

Économie - il y a 2 moisLire la suite

Bukavu-Dossier ISP : Tentatives de corruption et d'intimidations, les étudiants signataires mette...

Les étudiants signataires de la lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire demandant un audit financier mixte pour évaluer la gestion du comité de gestion de l'Institut Supérieur Péd...

Économie - il y a 2 moisLire la suite

Bukavu-ISP : Détournement de 323829.4$, les étudiants exigent un audit financier mixte

Dans une lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire, les étudiants de l'Institut Supérieur Pédagogique, dénommés "les Étudiants Bâtisseurs de la Paix", EBP/ISP en sigle,...

Économie - il y a 2 moisLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire