Prison Centrale de Mwenga : 3000FC de visite et accès à la nourriture aux prisonniers, le mouvement citoyen Tusonge s'insurge


Image Post

Société Publié le : 22/01/20 à 18:32:35
Par : Aboubakar Kigabi




Les prisons de la province du Sud-Kivu font face à d'énormes défis liés à l'alimentation, la sécurité, les conditions de détention, mais aussi les différentes mesures mises en place par les autorités pénitentiaires qui rend de plus en plus la vie des prisonniers plus difficiles.

La prison centrale de Mwenga n'est pas du reste. Le mouvement citoyen TUSONGE au Sud-kivu alerte sur les conditions des vies précaires des prisonniers et de la la violation des dispositions légales quant à la vie dans une maison carcérale.

Le coordonateur de ce mouvement citoyen Me Christian Wanduma condamne la violation de la constitution par les militaires et policiers commis à la garde de la prison centrale de Mwenga au Sud-Kivu. Selon lui, ces policiers et militaires conditionnent les visites et accès à la nourriture au paiement de 3000FC.

"Cette situation a déjà transformé la prison centrale de mwenga en enfer, les prisonniers n'ont pas accès aux visites de leurs familiers et sont en manque de la nourriture",dit-il.

Le coordonnateur du mouvement citoyen TUSONGE et de Bukavu Forces Vives pour la paix interpelle les responsables des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de la Police Nationale Congolaise au respect sans faille de la constitution de la République Démocratique du Congo de s'investir pour mettre un terme à cette situation en vue de sauver les vies humaines en danger.

Tout en soulignant que tout citoyen en détention a droit à la visite et l'accès à la nourriture, mais aussi à la communication, le coordonnateur du mouvement citoyen Tusonge promet des actions de grande envergure, si aucune action n'est faite par les autorités judiciaires, militaires et policières afin de restaurer un état de droit dans la prison centrale de Mwenga


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Bukavu : 7 personnes tuées en un mois à Bagira ( Société civile)

La situation sécuritaire ne cesse de se détériorer à Bukavu, plus particulièrement dans la commune de Bagira où l'on enregistre des morts par assassinat, des corps sans ramassés dans différents quartiers, mais des ...

Société - depuis hierLire la suite

Bukavu : Une fillette de 4ans retrouvée morte ce vendredi 14 février 2020 à 17h Kasali

Le corps d'une fille de 4 ans été retrouvé le matin du vendredi 14 Février 2020 à quelques de mètres de la maison de la famille sur avenue Rukumbuka au quartier Kasali en commune de Kadutu. Selon les informations de la soci&eac...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Sud-Kivu-Travaux de 100 jours : détournement de 17.581.734$, le CACOOP demande la justice de se sai...

Le caucus des communicateurs de l'opposition au Sud-Kivu a à l'occasion du premier anniversaire de l'alternance en République Démocratique du Congo évalué les travaux d'urgence de 100 jours lancés par la présidence de la ...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Bukavu-pétition contre le Maire : la société civile et les forces vives lancent dès ce lundi 17 ...

Prévu pour ce vendredi 14 Février 2020, le dépôt de la petite exigeant la destitution du Maire de Bukavu n'a plus eu lieu. A la base, la marche projetée pour ce faire a été interdite par l'autorité urbaine. Né...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Médias : JPDDH exige la libération du journaliste Deckson Asani et la protection de Jeannot Kaleng...

Dans une déclaration rendue publique le 11 Février 2020, l'organisation Journalistes pour la Promotion de le Démocratie et des droits humains "JPDDH" en sigle constate la multiplicité des attaques contres les journalistes dans le grand Kivu, ...

Société - il y a 4 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire