RDC-Cacophonie politique : Seul le peuple dispose de la souveraineté et peut dissoudre l'Assemblée Nationale (Amka Congo).


Image Post

Politique Publié le : 23/01/20 à 10:36:08
Par : Aboubakar Kigabi




Dans une mise au point rendue publique ce jeudi 23 Janvier 2020, le Collectif des mouvements citoyens Amka Congo dit suivre de très prêt la situation qui prévaut actuellement au pays et a tenu à annoncer qu'il a pour rôle de soutenir toutes les initiatives visant à lutter contre les antivaleurs et lesquelles initiatives vont dans le sens de la seule expression de la volonté du peuple qui s'attend toujours à un changement total et radical depuis les dernières élections ainsi qu'à l'amélioration de ses conditions sociales.


Le Collectif des Mouvements Citoyens Amka Congo estime que certains politiciens Congolais, vu leur exagération sans commune mesure, souffriraient de la schizophrénie, suivie des troubles de nature à affecter leurs capacités à réfléchir normalement, à ressentir la souffrance du peuple et à se comporter de manière responsable et non équivoque au moment. Ce collectif ne comprend pas pourquoi au moment où le pays s'ouvre diplomatiquement au monde et à la sous région, certains hommes politiques s'adonnent à des attaques individualistes et à la protection des antivaleurs.


"Suite à cette anomalie, le pays est actuellement victime des déclarations irresponsables et incontrôlées qui animent sa classe politique qui devait servir de modèle, d'où il est temps de faire recours au seul arbitre principal qu'est le "Peuple", le seul qui peut décider de céder à qui il veut ou de reprendre son autorité et sa souveraineté par une pétition populaire pouvant aboutir à la dissolution de l'Assemblée Nationale et à s'assumer dans ce sens", peut-on lire dans la mise au point.


Il signale que le peuple n'est pas naïf et qu'il suit de prêt tous ces dérapages et écarts de langage de tous ceux à qui les délices du pouvoir ont causé l'ivresse jusqu'à pareils et graves comportements dans leur chef.
Le Collectif des Mouvements citoyens Amka Congo se saisit de cette occasion pour mettre en garde tous ces thuriféraires agitateurs qui, sans s'en rendre compte, dansent dans les eaux troubles et ont difficile à se retrouver dans les nouvelles vagues et leur rappelle que le pays appartient tous et que nul n'a le droit de se prendre en super-homme car ne disposant du monopole de la violence ou de la délinquance sociale et politique.


Amka Congo les invite à la tolérance et au respect mutuel, non seulement entre eux, mais aussi et avant tout, vis-à-vis du souverain primaire, leur unique maître et patron.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Sud-kivu-Covid-19 : le député Homer Bulakali plaide pour le renforcement des mesures sécuritaires...

Dans une correspondance adressée  gouverneur de province et dont copie est parvenue à libregrandlac.com, l'élu de Bukavu note quelques irrégularités dans la prévention du coronavirus au Sud-Kivu et plaide pour le renfo...

Politique - il y a 3 hrsLire la suite

RDC : deux ex-ministres dont celui de la Santé condamnés pour détournements de fonds.

Deux anciens ministres, dont celui de la Santé qui avait géré le début de l’actuelle épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, ont été condamnés lundi à des peine...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

Covid19 en RDC : la NDSCI suggère la mise en quarantaine des membres du gouvernement et la préside...

Dans son communiqué de presse relatif à la propagation de la pandémie de coronavirus en République Démocratique du Congo, la nouvelle dynamique de la société civile "NDCSI" en sigle dit suivre avec inquiétude la pr...

Politique - il y a 7 joursLire la suite

Coronavirus en RDC : l'opposant Fayulu sensibilise ses compatriotes

Cette fois-ci, ce n’est pas pour appeler les institutions de son pays à établir la « vérité des urnes », donc la victoire à la présidentielle de décembre 2018 remportée selon la commissi...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

RDC : un 2ème ex-chef de guerre condamné par la CPI libéré à Kinshasa

L’ancien chef de guerre congolais Germain Katanga, condamné par la Cour pénale internationale (CPI), a été libéré lundi à Kinshasa, vingt quatre heures après la libération  d’un autre ex-che...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire