Sud-Kivu : Manifestation des agents de la riposte contre Ebola pour demander leurs arriérés de salaire de 4 mois


Image Post

Société Publié le : 24/01/20 à 11:25:47
Par : Aboubakar Kigabi




Tôt dans la matinée de ce vendredi 24 Janvier 2020, les agents de la riposte contre la maladie à virus Ebola se sont massés au bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu avant d'entamer la marche jusqu'au gouvernorat de province pour demander le paiement de leurs arriérés de salaire de 4 mois.

Un de ces agents M. Narcisse Maombi qui avait été engagé comme communicateur à chowe dans le territoire de Mwenga regrette qu'en dépit des sacrifices, les agents non toujours pas été payés par le gouvernement.

"Dans ma commission "crek", certaines personnes ont eu la chance d'être payés par UNICEF. Sur une liste de 160 personnes, l'UNICEF a pris en charge 25 personnes, d'autres jusqu'aujourd'hui n'ont rien reçu comme salaire pendant quatre mois et on ne sait pas sur base de quoi ces personnes ont été payées", s'indigne Narcisse Maombi.

Il renseigne que la marche de ce vendredi s'inscrit dans la logique de revendication de leurs droits.

"Il y a des millions de dollars américains qui ont été mobilisés pour la riposte contre Ebola, mais on ne comprend pas comment les gens peuvent travailler sans qu'ils soient payés. Nous sommes engagés et déterminés pour que l'état nous rétablisse dans nos droits", lance-t-il sous un ton de colère.

Il est aussi à souligner dans ce mémorandum que les arriérés des salaires varient d'une commission à une autre. Certaines vont jusqu'à 5 -6 mois, mais pour mener leur pression à l'exécutif provincial, une moyenne de quatre mois a été décidée par les agents de la riposte contre Ebola au sud-Kivu.

" Nous avons accepté le risque d'affronter Ebola et le gouverneur peut se venter des résultats, mais nous n'avons abandonné nos familles pour qu'à la fin nous puissions être traités de cette manière", dénonce Narcisse Maombi.

A l'issue de la marche, les agents ont déposé un mémorandum au gouvernement provincial dans lequel, ils accordent un délai de 48 heures à l'exécutif provincial pour trouver une solution à cette situation.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Bukavu : 7 personnes tuées en un mois à Bagira ( Société civile)

La situation sécuritaire ne cesse de se détériorer à Bukavu, plus particulièrement dans la commune de Bagira où l'on enregistre des morts par assassinat, des corps sans ramassés dans différents quartiers, mais des ...

Société - depuis hierLire la suite

Bukavu : Une fillette de 4ans retrouvée morte ce vendredi 14 février 2020 à 17h Kasali

Le corps d'une fille de 4 ans été retrouvé le matin du vendredi 14 Février 2020 à quelques de mètres de la maison de la famille sur avenue Rukumbuka au quartier Kasali en commune de Kadutu. Selon les informations de la soci&eac...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Sud-Kivu-Travaux de 100 jours : détournement de 17.581.734$, le CACOOP demande la justice de se sai...

Le caucus des communicateurs de l'opposition au Sud-Kivu a à l'occasion du premier anniversaire de l'alternance en République Démocratique du Congo évalué les travaux d'urgence de 100 jours lancés par la présidence de la ...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Bukavu-pétition contre le Maire : la société civile et les forces vives lancent dès ce lundi 17 ...

Prévu pour ce vendredi 14 Février 2020, le dépôt de la petite exigeant la destitution du Maire de Bukavu n'a plus eu lieu. A la base, la marche projetée pour ce faire a été interdite par l'autorité urbaine. Né...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Médias : JPDDH exige la libération du journaliste Deckson Asani et la protection de Jeannot Kaleng...

Dans une déclaration rendue publique le 11 Février 2020, l'organisation Journalistes pour la Promotion de le Démocratie et des droits humains "JPDDH" en sigle constate la multiplicité des attaques contres les journalistes dans le grand Kivu, ...

Société - il y a 4 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire