Crise FCC – CACH en RDC : le puissant CLC solidaire du camp Tshisekedi


Image Post

Politique Publié le : 24/01/20 à 15:46:43
Par : John Ndinga /africanews




En RDC, le puissant Comité laïc de coordination (CLC) appelle le président Félix Tshisekedi à la rupture avec son allié, l’ancien chef de l‘État. Pour des raisons liées aux tensions au sein de la coalition au pouvoir.

La proposition a été émise dans une lettre adressée ce 24 janvier, au président congolais, à l’occasion de sa première année à la magistrature suprême, car il y a un an jour pour jour que le fils de l’oppposant historique Étienne Tshisekedi prenait ses fonctions en tant que président.

Sans majorité dans les deux chambres du Parlement et dans les assemblées provinciales, Félix Tshisekedi avait accepté de gouverner avec le camp de son prédécesseur Joseph Kabila. Pour un exercice « équitable et équilibré du pouvoir ».

Mais la coalition entre le Cap pour le changement (CACH) et le Front commun pour le changement (FCC) bat de l’aile. Ainsi qu’en témoignent la menace brandie récemment par Tshisekedi de dissoudre l’Assemblée nationale (article 148 de la constitution) et la réponse de Jeannine Mabunda, présidente de la chambre basse qui redoute « des incompréhensions et des malentendus »

Selon le CLC, il est grand temps pour Tshisekedi de mettre fin à cette alliance. « Dans cette optique, nous vous invitons d’avance, à vous armer de courage, d’audace et de perspicacité car aucune force politique, ni accord ou arrangement particulier, ne peut se prévaloir d‘être au-dessus des prérogatives que vous confère la Constitution», peut-on lire dans le document publié sur Twitter. 

Le CLC a pris de l’importance en fin 2017 et début 2018 par l’organisation des manifestations contre le « non-respect » de l’accord dit de la Saint-Sylvestre censé mettre fin à la crise née du glissement du calendrier électoral en 2016. 

Le CLC a pris de l’importance en fin 2017 et début 2018 par l’organisation des manifestations contre le « non-respect » de l’accord dit de la Saint-Sylvestre censé mettre fin à la crise née du glissement du calendrier électoral en 2016. 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


38e anniversaire de l'UDPS : NGASA-FATSHI invite le chef de l'État à faire des questions judiciair...

A l'occasion de la célébration du 38e anniversaire de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social "UDPS" en sigle, la société civile Nouvelle Génération d'Accompagnement et de Soutien aux Actions du chef de l'&...

Politique - depuis hierLire la suite

Sud-Kivu : Bahati Lukwebo a reçu du FCC le fonds de la campagne électorale et n'a jamais financé ...

En réaction à la matinée politique de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés fidèle au sénateur Modeste Bahati Lukwebo, l'AFDC-A du Front Commun pour le Congo a dans une déclaration rendue publique ...

Politique - depuis hierLire la suite

Héritier Ndjadi sur les attaques contre Vital Kamerhe : Cet acharnement vise à renverser le chef d...

Le président interfédéral de la jeunesse de l'Union pour la Nation Congolaise au Sud-Kivu M. Héritier Ndjadi a en plus de fustiger un comportement mal droit du président intérimaire de l'union pour la Démocratie et le Pro...

Politique - depuis hierLire la suite

Bukavu-suspension d'une greffière : la sortie de Me Alain Shukuru n'est que le début d'un surchauf...

En réaction à la sortie médiatique de Me Alain Shukuru sur le dossier qui l'oppose au sénateur Modeste Bahati Lukwebo, le porte parole de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés Me Éphrem Iragi note des con...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Bukavu-requiem pour la paix : Nos assassins sont là et nous gouvernent ( Gervais Cirhalwirwa)

Sous l'initiative de Uwezo Afrika, les habitants de la ville de BUKAVU seront en requiem de la paix en vue de commémorer les victimes des tueries et massacres dans toute la province du Sud-Kivu. L'annonce a été faite ce lundi 10 Février 2020 ...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire