Bukavu-ISP : Détournement de 323829.4$, les étudiants exigent un audit financier mixte


Image Post

Économie Publié le : 04/02/20 à 20:04:58
Par : Aboubakar Kigabi




Dans une lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire, les étudiants de l'Institut Supérieur Pédagogique, dénommés "les Étudiants Bâtisseurs de la Paix", EBP/ISP en sigle, dressent un bilan chaotique de la gestion du comité Dr. Mzee Somora à la tête de cette institution d'enseignement supérieur.


Ces étudiants inscrits régulièrement pour l'année académique 2018-2019, renseignent que depuis l’arrivée du comité de gestion du Dr. Patrick Mzee SOMORA que cette institution a perdu tout de suite d'une mauvaise gestion financière, l’impunité, les engagements incontrôlés des agents basés sur le tribalisme, le favoritisme, les détournements de fonds de l’institution, la destruction voire même le pillage du patrimoine de l’ISP Bukavu, l’incompétence de certaines autorités académiques ainsi que la gestion très médiocre du Directeur Général.

Sur le plan finance, la situation est très alarmante, si l'on se tenait aux chiffres avancés par ces étudiants qui parlent d'un montant de 526690 dollars américains payés mais non affectés.

"Monsieur le Ministre laisse nous vous faire savoir que l’ISP n’a aucune chance, nous allons d’abord vous faire connaitre que nous avons payé plus de 155$ sur le frais de l’année mais qui n’étaient pas affectés. Voici la liste de ce frais : frais de l’internet 50$ par l’étudiant (50 X 3398 étudiants) = 169900 $, frais de laboratoire informatique 50$ (50 X 3398) = 169900 $, effort personnel achat d’un Bus 20$ (20 X 3398) = 67960 $, frais de construction 20$ (20 X 3398) = 67960 $, bibliothèque 5$ (5 X 3398) = 16990 $, carte d’étudiant 5$ (5 X 3398) = 16990 $
Frais de santé 5 $ (5 X 3398) = 16990 $, Et pour ne citer que cela car d’autres frais payés ont été dépensés sans servir l’institution. Par exemple, la mobilité enseignants visiteurs (il y a des département sans professeurs visiteurs car les cours sont attribués aux soient disant assistants qui ne réalisaient même pas 60% à la deuxième session en dernière année, le collège des étudiants n’a même pas reçu 5% de l’argent destiné pour la coordination des étudiants", peut-on lire dans cette correspondance.

Les Étudiants Bâtisseurs de la Paix à l'Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu renseignent par ailleurs que durant l'année académique 2019-2020, il n’y avait pas eu internet, le laboratoire informatique n'avait que 10 machines en mauvais état, les vieux bus de transport des étudiants en panne, aucune construction et les soins de santé quasi-inexistant.

"Si nous disons la réalité sur le frais académiques de l’année passée après que chaque étudiant ait payé au taux de 920Fc un dollars américains, le manque à gagner généralisé pour tout étudiant était de 173 $ par étudiant. Après plusieurs barricades, les étudiants ont accepté d’augmenter chacun 105$, 115$ et 125$ ce qui fait une moyenne par étudiant de 113.3 $.
Ceci veut seulement dire que sur le 173 $ qui manquaient par étudiant, il ne restait que 59.7$ de perte par étudiant. Ceci implique que, sur les frais dits payés mais non affectés (155$ par étudiant) nous pouvons soustraire 59.7 dollars américains, ce qui nous fait un total de 95.3 dollars payés mais non affectés par étudiant. Le montant global de ces frais pour tous les étudiants est : 323829.4 dollars américains", renchérissent-ils.

En dehors de ces frais payés non affectés, les étudiants se disent être surpris d’entendre à travers la COPA que l’institution a contracté une dette d’au moins 185000$ pour couvrir le manquer à gagner au niveau des recettes propres et celles envoyées par le gouvernement central, pourtant selon eux, l’ancien administrateur du Budget avait laissé un solde positif destiné à payer les primes du personnel jusqu’en Juillet 2019.

En écrivant au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire, ces étudiants veulent savoir à quoi a servi tout cet argent et recommandent qu'un audit financier soit fait sur le budget de l’année passée par une équipe mixte (ministère, COGE ISP-Bukavu, COPA, étudiants réclamants, Société civile et Gouvernement Provincial), le remboursement des frais doublement ( frais des stages déjà payés aux sections et départements 34$, frais de Direction des travaux de fin de cycle et que cette procédure ne soit pas colorée d’une connotation tribale ou politique pour faire disparaitre les traces.

Toutes nos tentatives pour rencontrer le Directeur Général de l'Institut Supérieur Pédagogique ISP/BUKAVU, le Professeur Docteur Mzee SOMORA se sont avérés vin.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


RDC: Assurance obligatoire à tout opérateur économique qui importe les marchandises en Républiq...

Ces mesures sont entrées en vigueur le 02 juillet 2020,après la signature du protocole d'accord de collaboration entre la Direction Générale des Douanes et accises et l'autorité de régulation et de contrôle des assurances ...

Économie - il y a 3 joursLire la suite

Burundi : des hôtels enregistrent des pertes énormes

Le Burundi reste relativement épargné par une recrudescence des cas positifs au coronavirus, seulement une dizaine de cas positifs et un décès. Sur le plan économique, le bilan est bien plus négatif. Le secteur de l’h&oci...

Économie - il y a 2 moisLire la suite

Uvira: Arrêt de trafic frontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi 03 Mars

Les organisations des transporteurs et petits commerçants transfrontaliers réunis au sein de la Nouvelle Société Civile Congolaise, décrètent l'arrêt de trafic transfrontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi ...

Économie - il y a 4 moisLire la suite

Bukavu : la SNEL en sérieuse difficulté de perception des factures de consommation du courant éle...

En dehors de la desserte défectueuse en courant électrique à Bukavu, la Société Nationale de l'Électricité ferait face aujourd'hui à d'énormes difficultés dans la perception des factures de consommati...

Économie - il y a 4 moisLire la suite

La RDC réduit son budget de 50 %, coup dur pour les grands projets sociaux du président

Moins 50 % : la République démocratique du Congo (RDC) doit revoir son budget 2020 à la baisse de près de moitié, a annoncé lundi le ministère des Finances, un coup dur pour les grands projets anti-pauvreté du pr&e...

Économie - il y a 5 moisLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire