Bukavu-suspension d'une greffière : la sortie de Me Alain Shukuru n'est que le début d'un surchauffe judiciaire qui le déboutera et d'un chemin vers une justice distributive (Me. Éphrem Iragi)


Image Post

Politique Publié le : 13/02/20 à 19:19:34
Par : Aboubakar Kigabi




En réaction à la sortie médiatique de Me Alain Shukuru sur le dossier qui l'oppose au sénateur Modeste Bahati Lukwebo, le porte parole de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés Me Éphrem Iragi note des contradictions dans le chef de l'accusé.

Estimant que Me Alain Shukuru a été conseil de l'AFDC-A parceque porteur d'une procuration dûment signée par Mme la présidente nationale ad'interim de l'AFDC-A, Jacqueline RUMB KAZANG et en même temps, serait poursuivi pour sa fidélité à Néné Nkulu, que lui-même reconnaît comme son autorité morale de l'AFDC-A en lieu et place du sénateur Modeste Bahati Lukwebo, initiateur, président national et autorité morale du seul et unique regroupement politique AFDC-A reconnu et publié au Journal Officiel; ses honoraires seraient alors réclamées à la nouvelle autorité morale de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés Mme Néné Nkulu, fait remarquer Me Éphrem Iragi.

Le porte parole de ce regroupement politique révèle que la justice comprend que c'est une énième provocation de la part de celui qu'une majeure partie de la population qualifie d'ingrat et se dégage clairement une nette confusion dans son chef.

"Si Mme Néné Nkulu est réellement son désormais autorité morale de l'AFDC-A, pourquoi n'a-t-il pas hérité le passif et l'actif du regroupement? Pourquoi ne paierait-elle pas les honoraires que son Camarade impute à L'AFDC-A et à son Initiateur? Peut-on comprendre que l'action de Me Alain Shukuru est mal dirigée dès lors que lui ne reconnait plus la responsabilité de l'AFDC-A au Sénateur Modeste Bahati Lukwebo?, s'interroge-t-il.

En outre, Me Éphrem Iragi comprend de cette sortie médiatique qui vise faire croire à l'opinion que la greffière suspendue l'est injustement, n'est que le début d'un surchauffe judiciaire qui déboutera Alain Shukuru et d'un chemin vers une justice distributive .

L'audience qui devrait mettre au prise les deux parties n'a plus eu lieu le mercredi 12 Février 2020 pour raison de grève entamée par les magistrats.

Attrait en justice par le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, Me Alain Shukuru parle d'une cabale Judiciaire juste pour avoir demandé ses honoraires de quatre ans et pour son soutien manifesté à Mme Néné Nkulu, autorité morale de l'AFDC-A aile Front Commun pour le Congo, mais aussi condamne la suspension de Mme Nelly Mwanza pour avoir expérimenté un exploit contre Bahati Lukwebo "une citation à témoin".


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Sud-kivu-Covid-19 : le député Homer Bulakali plaide pour le renforcement des mesures sécuritaires...

Dans une correspondance adressée  gouverneur de province et dont copie est parvenue à libregrandlac.com, l'élu de Bukavu note quelques irrégularités dans la prévention du coronavirus au Sud-Kivu et plaide pour le renfo...

Politique - il y a 4 hrsLire la suite

RDC : deux ex-ministres dont celui de la Santé condamnés pour détournements de fonds.

Deux anciens ministres, dont celui de la Santé qui avait géré le début de l’actuelle épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, ont été condamnés lundi à des peine...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

Covid19 en RDC : la NDSCI suggère la mise en quarantaine des membres du gouvernement et la préside...

Dans son communiqué de presse relatif à la propagation de la pandémie de coronavirus en République Démocratique du Congo, la nouvelle dynamique de la société civile "NDCSI" en sigle dit suivre avec inquiétude la pr...

Politique - il y a 7 joursLire la suite

Coronavirus en RDC : l'opposant Fayulu sensibilise ses compatriotes

Cette fois-ci, ce n’est pas pour appeler les institutions de son pays à établir la « vérité des urnes », donc la victoire à la présidentielle de décembre 2018 remportée selon la commissi...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

RDC : un 2ème ex-chef de guerre condamné par la CPI libéré à Kinshasa

L’ancien chef de guerre congolais Germain Katanga, condamné par la Cour pénale internationale (CPI), a été libéré lundi à Kinshasa, vingt quatre heures après la libération  d’un autre ex-che...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire