RDC: Une ONG alerte sur les conditions difficiles des enfants victimes d’Ebola


Image Post

Société Publié le : 19/02/20 à 11:28:17
Par : Daniel Michombero




Alors que la violence augmente en RD du Congo, le rapport Ebola de World Vision trouve les enfants «tristes, isolés et stressés ». Une revelation de cette organisation au public lors du Festival Amani qui s’est tenu du 14 au 16  Février 2020 dans la ville de Goma.

 Ce rapport publié en décembre dernier alerte sur les conditions dans lesquelles vivent les enfants victimes de la maladie à virus Ebola. Selon les résultats de l’enquête, les garçons et les filles orphelins directement touchés par Ebola ont déclaré qu'ils se sentaient isolés et solitaires. Qu’ils avaient souvent peur des voisins et restaient effrayés par la maladie. Plus de la moitié des adultes interrogés dans la communauté connaissaient des enfants qui avaient été abandonnés et avaient besoin d'un soutien à plus long terme pour y faire face.
Les résultats font état de :
-61% des enfants interrogés qui pensent que les orphelins se sentent abandonnés
-70% disent que les enfants survivants d'Ebola se sentent mis à l'écart par des amis et 33% par leur famille
-87% parlent d'Ebola à leurs amis afin qu'ils ne soient pas affectés comme ils l'ont été.

  Dans l’objectif de trouver une solution à cette situation, World Vision a rendu public un nombre de recommandations. C’est notamment, augmenter le financement pour lutter contre Ebola ; prendre soin des enfants et éliminer les obstacles profondément ancrés au développement ; investir dans les initiatives de paix, les services de santé et de protection de l'enfance. Offrir plus de soutien psychosocial aux garçons et à filles touchées par Ebola, aider les survivants d'Ebola

Cette ONG chrétienne a pris part au festival Amani 2020 à Goma afin de parler de ce rapport à coté de deux autres paquets notamment sa campagne : ‘’Ensemble éliminons l’exploitation et les violences contre les enfants’’

  ‘‘ Ebola vient de totaliser plus d’une année dans l’Est du pays, mais il y a de bons signaux qui montrent qu’on approche le zéro cas. Mais nous sommes ici pour alerter sur la période d’après Ebola. Appeler les partenaires à mobiliser plus de fonds dédiés à améliorer les conditions de ces enfants par une assistance psycho-sociale’’ a dit Patrick Abega, national Communications manager à World Vision. 

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.433, dont 3.310 confirmés et 123 probables. Au total, il y a eu 2.253 décès (2.130 confirmés et 123 probables) et 1.165 vainqueurs  (personnes guéries, ou survivants).


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Covid-19 au Sud-Kivu : Ghislain Barholere appelle à la mobilisation des professionnels de la santé...

Dans son message adressé à la population du Sud-Kivu, Ghislain Barholere, Etudiant en Master de Spécialisation en Sciences Politiques à l'Université Libre de Bruxelles, dit partager l’inquiétude, l’anxiét&eacu...

Société - il y a 16 hrsLire la suite

Covid-19 : la RDC enregistre 11 nouveaux cas positifs.

La République Démocratique du Congo vient de franchir la barre de 3 chiffres soit 109 personnes testées positives au corona virus. Selon les résultats de l’Institut national de recherche biomédicale INRB de ce mardi 31 mars 2020...

Société - il y a 2 joursLire la suite

BENI: trois civils tués par des présumés rebelles Adf.

Des présumés rebelles  ougandais Adf ont rendus une embuscade  aux usagers de la route Oicha Eringeti la soirée de ce dimanche 29mars 2020 aux environs de 17 heures locales.  C’est dans la localité de Kisiki groupement b...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Covid-19 au Sud-Kivu : le gouvernement appelé à éviter les morts en cascade des prisonniers (Dép...

Alors que la province du Sud-Kivu a enregistré deux cas de coronavirus dans la ville de Bukavu, le député provincial Homer Bulakali craint la catastrophe dans les maisons carcérales de la province. Cet élu de Bukavu s'appuie sur la me...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Bukavu : PPI soutient les poursuites judiciaires contre le commandant ville de la police.

L’ONG de défense des droits humains Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI), condamne l’arrestation arbitraire et voie de faits (détention illégale), suivies des actes de torture du défenseur des droits humains...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire