Sud-Kivu: le conflit inter communautaire de Minembwe ne se justifie pas et serait lié à certains leaders (Balamage Nkolo)


Image Post

Société Publié le : 05/03/20 à 01:47:06
Par : Aboubakar Kigabi




Le deuxième vice-président de l'Assemblée Nationale Balage Nkolo est arrivé à Bukavu au Sud-Kivu ce mercredi 05 Avril 2020. Cet élu du territoire d'Idwji vient dans le cadre des vacances parlementaires qui le conduiront à Kabare, Indjwi, Uvira et d'autres coins de la province du Sud-Kivu.

Néanmoins Balamage Nkolo annonce la tenue des réunions avec les autorités provinciales, les acteurs de la société civile pour discuter des questions sécuritaires, sociales et de développement de la province.

Pour lui, les différentes couches sociales et politiques devraient reculer un peu et se poser la question de savoir pour quoi le Sud-Kivu ne se développement mas en vue de se débarrasser des querelles intestines, cultiver l'amour et discuter des projets de développement de la province du Sud-Kivu.

En outre, il a fait savoir que le conflit inter communautaire de Minembwe dans les hauts plateaux de Fizi et Uvira ne se justifie pas, de fait que pendant les affrontements entre les groupes armés; les communautés locales à savoir les banyamulenge, Babembe, Bafuliiru, Barega et Bavira se réfugient dans un même village et vivent parfois dans une même tente en parfaite harmonie.

"Au niveau de la population il n'y a pas des problèmes et je pense que le problème, c'est nous les leaders et nous devons comprendre qu'il est temps de faire la paix et construire notre province car la situation actuelle n'est pas bonne", insinue le deuxième vice-président de l'Assemblée Nationale.

Il appelle ainsi les acteurs politiques du Sud-Kivu à se ressaisir afin de permettre la restauration de la paix et l'exécution des programmes de développement au bénéfice de la population.

Par ailleurs, le vice-président de l'Assemblée Nationale a fait savoir qu'en tant qu'élu du Sud-Kivu, il ne ménagera aucun effort pour la matérialisation des projets inscrits dans le budget 2020 au profit des territoires et villes de la province.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Covid-19 au Sud-Kivu : Ghislain Barholere appelle à la mobilisation des professionnels de la santé...

Dans son message adressé à la population du Sud-Kivu, Ghislain Barholere, Etudiant en Master de Spécialisation en Sciences Politiques à l'Université Libre de Bruxelles, dit partager l’inquiétude, l’anxiét&eacu...

Société - il y a 15 hrsLire la suite

Covid-19 : la RDC enregistre 11 nouveaux cas positifs.

La République Démocratique du Congo vient de franchir la barre de 3 chiffres soit 109 personnes testées positives au corona virus. Selon les résultats de l’Institut national de recherche biomédicale INRB de ce mardi 31 mars 2020...

Société - depuis hierLire la suite

BENI: trois civils tués par des présumés rebelles Adf.

Des présumés rebelles  ougandais Adf ont rendus une embuscade  aux usagers de la route Oicha Eringeti la soirée de ce dimanche 29mars 2020 aux environs de 17 heures locales.  C’est dans la localité de Kisiki groupement b...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Covid-19 au Sud-Kivu : le gouvernement appelé à éviter les morts en cascade des prisonniers (Dép...

Alors que la province du Sud-Kivu a enregistré deux cas de coronavirus dans la ville de Bukavu, le député provincial Homer Bulakali craint la catastrophe dans les maisons carcérales de la province. Cet élu de Bukavu s'appuie sur la me...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Bukavu : PPI soutient les poursuites judiciaires contre le commandant ville de la police.

L’ONG de défense des droits humains Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI), condamne l’arrestation arbitraire et voie de faits (détention illégale), suivies des actes de torture du défenseur des droits humains...

Société - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire