Burundi : des hôtels enregistrent des pertes énormes


Image Post

Économie Publié le : 18/05/20 à 15:37:05
Par : africanews.com




Le Burundi reste relativement épargné par une recrudescence des cas positifs au coronavirus, seulement une dizaine de cas positifs et un décès.

Sur le plan économique, le bilan est bien plus négatif. Le secteur de l’hôtellerie est le plus touché par la fermeture des frontières. Autrefois prisés par les étrangers, les hôtels sont quasi-vides. Un coup dur pour ces propriétaires.

Dans la commune de Mukaza, en plein cœur de la capitale Bujumbura, le Ngenzi-Hôtel ne fait pas exception à la réalité du moment.

En fait, rien ne marche. Les clients ne viennent plus. Vous en êtes aussi témoins. Voilà toutes les clés des chambres.

“En fait, rien ne marche. Les clients ne viennent plus. Vous en êtes aussi témoins. Voilà toutes les clés des chambres. On ne reçoit plus de clients. Nous avions 30 employés, il ne reste que deux. On reçoit à peine un client dans un hôtel qui accueillait au moins 140 clients”, décalre le gérant de Ngenzi-Hôtel.

Pour redonner un brin d’espoir aux chefs d’entreprises, des mesures ont été engagées par le gouvernement burundais, cependant, ces décisions ne prennent pas en compte les taxes et impôts imposés aux hôteliers.

“À mon avis, le gouvernement devrait voir comment aider les hôteliers en diminuant les taxes qu’on payait avant. Il faut qu’elles soient revues à la baisse”, plaide le gérant de Ngenzi-Hôtel.

Plusieurs employés des hôtels sont contraints de rester chez eux. Un chômage forcé qui devient intenable pour plusieurs jeunes qui dépendent du secteur hôtelier

“On va bientôt totaliser deux mois de chômage. Quand on ferme les frontières, les étrangers ne viennent pas dans le pays, ça se comprend que les hôtels ne trouvent pas des clients. Car beaucoup d’étrangers venaient s’approvisionner, faire le tourisme… Aujourd’hui, la vie est intenable. Des pleurs seulement”, confesse patrick, désomais chômeur à cause de la pandémie du Covid-19.

Face à cette crise inédite, tous les hôteliers sont unanimes, le ministère de tutelle doit trouver des solutions pour éviter que le secteur du tourisme ne plonge dans l’abîme.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Uvira: Arrêt de trafic frontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi 03 Mars

Les organisations des transporteurs et petits commerçants transfrontaliers réunis au sein de la Nouvelle Société Civile Congolaise, décrètent l'arrêt de trafic transfrontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi ...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

Bukavu : la SNEL en sérieuse difficulté de perception des factures de consommation du courant éle...

En dehors de la desserte défectueuse en courant électrique à Bukavu, la Société Nationale de l'Électricité ferait face aujourd'hui à d'énormes difficultés dans la perception des factures de consommati...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

La RDC réduit son budget de 50 %, coup dur pour les grands projets sociaux du président

Moins 50 % : la République démocratique du Congo (RDC) doit revoir son budget 2020 à la baisse de près de moitié, a annoncé lundi le ministère des Finances, un coup dur pour les grands projets anti-pauvreté du pr&e...

Économie - il y a 4 moisLire la suite

Bukavu-Dossier ISP : Tentatives de corruption et d'intimidations, les étudiants signataires mette...

Les étudiants signataires de la lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire demandant un audit financier mixte pour évaluer la gestion du comité de gestion de l'Institut Supérieur Péd...

Économie - il y a 4 moisLire la suite

Bukavu-ISP : Détournement de 323829.4$, les étudiants exigent un audit financier mixte

Dans une lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire, les étudiants de l'Institut Supérieur Pédagogique, dénommés "les Étudiants Bâtisseurs de la Paix", EBP/ISP en sigle,...

Économie - il y a 4 moisLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire