Sud-Kivu : L'opposition exige démission du ministre provincial de l'intérieur et sécurité et affaires coutumières.


Image Post

Politique Publié le : 23/05/20 à 06:50:52
Par : Aboubakar Kigabi




Dans une correspondance adressée au ministre provinciale de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières au Sud-Kivu, l'opposition réunie au sein du Caucus des Communicateurs des l'Opposition " CACOOP" en sigle, condamne et fustige l'absence d'un plan de contingence et de lutte contre l'insécurité devenue monnaie courante dans toute la province.

Cette correspondance signée par 7 partis politiques de l'opposition, exige la démission du provincial de l'intérieur M. Lwabanji Lwasingabo.

Le Caucus des Communicateurs de l'Opposition se réfère aux articles 182 et 184 de la constitution portant mission de la police nationale et au discours de campagne électorale de son du gouverneur Théo NGWABIDJE KASI" qui avait prévu aux pages 4 et 5 point I, sur le plan sécuritaire, la restauration de l'autorité de l'Etat et garantir la lutte contre I ‘insécurité et le banditisme sous toute
forme,
le renforcement de la sécurité, la circulation routière et la salubrité publique par l'organisation et le
déplacement des forces de défense et de sécurité, la redynamisation du mécanisme d'alerte sécuritaire en responsabilisant les cadres de base, la restauration de l'éclairage public, la création des centres d'appel gratuit pour dénoncer l'insécurité à temps réel, ainsi que la fermeture des maisons de tolérance et les kiosques qui servent d'abris de bandits,...

L'opposition au sud-kivu regrette de constater que le ministre provincial a été incapable d'appliquer cette politique du gouverneur de province et s'est distinguer par une incapacité à mettre en place un plan opérationnel cohérent pour mettre fin à l'insécurité.

La ville de Bukavu et les territoires de la province font face aujourd'hui à la recrudescence de cas d'insécurité, il ne se passe plus une nuit sans qu'un cas d'attaque d'hommes armés et souvent en tenue policière ou militaire soit enregistré. Depuis l'avènement du gouvernement Ngwabidje, cette insécurité a déjà fait bilan d'environ 200 personnes mortes dans des attaques armées.

Le CACOOP note ainsi une véritable absence de l'autorité de l'État que devrait incarner le ministre provincial de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières et exige sa démission


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Ituri : La CPI préoccupée par les nombreux rapports signalant une montée de violences graves

Dans un communiqué de la cour pénal international (CPI) dont la copie a été réservée à libre grand lac ce jeudi 04 juin, madame la procureure de la Cour pénale Internationale, Fatou Bensouda, se dit préoccup...

Politique - il y a 22 hrsLire la suite

Covid-19 en RDC : Le CCNSC recommande la mise en place urgente d'une cellule d'analyses sur le bén...

A l'issue d'une réunion des teams leaders du Cadre de Concertation National de la Société Civile de la République Démocratique du Congo "CCNSC-RDC" a adressé un mémorandum relatif au contexte actuel lié à la...

Politique - il y a 4 joursLire la suite

RDC: Le Problème d'insécurité divise les Caucus des députés nationaux de l'est.

Les députés nationaux du Sud-Kivu se sont désolidarisés de la pétition initiée Contre le ministre de la défense nationale. Tout élu de la province du Sud-Kivu qui va signer la pétition Contre le ministre de...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

RDC : Dixième anniversaire de l'assassinat de Floribert Chebeya, PPI lance la campagne "Justice pou...

1 Juin 2010 - 1 Juin 2020, 10 ans jour pour jour après l'assassinat de l'activiste de droits de l'homme Floribert Chebeya à Kinshasa en République Démocratique du Congo. L'organisation Partenariat pour la Protection Intégrée "P...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

RDC : Théo Ngwabidje parmi les gouverneurs qui profitent de l'État d'urgence pour museler la liber...

Des activistes des droits de l'homme, les journalistes et les acteurs politiques sont la cible des certaines autorités provinciales en République Démocratique du Congo depuis l'instauration de l'État d'urgence en Mars 2020, par le chef de l'&...

Politique - il y a 6 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire