Image Post

Goma: des morts et plusieurs maisons incendiées à Buhene suite à un conflit tribal Kumu-Nande, Carly Nzanzu Kasivita appelle au calme

Après une vive tension au petit matin de ce lundi 12 avril au village Buhene partie nord-est de la ville de Goma, le gouverneur de la province du Nord-Kivu est descendu sur place pour apaiser la population.

La situation occasionne une guère tribale entre deux communautés majoritaires dans la zone (Nande et Kumu). Sur le lieu, Carly Nzanzu Kasivita invite les habitants à l'apaisement. 

Le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a décidé de déplacer temporairement son bureau à Buhene ce lundi 12 avril dans le territoire de Nyiragongo, pour discuter avec la population, où un conflit veut naître entre deux communautés sur place, cela suite à l'assassinat par arme blanche de deux jeunes motards hier dans la soirée. L'autorité provinciale échange avec toutes les couches sociales de Nyiragongo, dont les représentants des communautés de cette partie de la province du Nord-Kivu.

Il s’agit d’un conflit tribal qui risque de plonger la province dans une crise interminable. 

« La situation est tendue aux quartiers Buhene, Ngangi et  Majengo.Pour cause, un jeune de la communauté Kumu est tombé par balle hier lors de la grève et manifestations contre l'insécurité au Nord-Kivu en général et à Beni en particulier. Des personnes se proclamant de la communauté de ce jeune (Kumu) s'apprennent maintenant aux maisons des personnes de la communauté (Nande) affirmant que le leur est mort à cause de la grève ‘‘des Nande’’ », explique Cyrille Muhindo.

 Des jeunes qui manifestaient pour exiger le départ de la Monusco ont fait face aux éléments de la police la soirée de dimanche. Deux motards ont été atteints par balles perdues.

Très en colère après la mort de leurs enfants,certains membres de la communauté Kumu se sont appris aux maisons des Banandes dans la région.  Quelques minutes après, l’armée a été déployée dans la zone dans le but de limiter les dégâts. Des jeunes leaders saluent le déploiement urgent des forces armées de la RDC.  

« Merci pour ce déploiement urgent de nos forces armées dans cette partie de la ville pour apaiser cette situation. Nous décourageons toute forme de violence dans les actions citoyennes dans notre province », note Johnson Ishara, jeune leader de la section sécurité du Nord-Kivu.  

Notons que jusqu'à présent, la situation est toujours précaire dans cette partie de la ville de Goma. La circulation et toutes les activités commerciales tournent au ralenti.  

 

Commentaires (Total : 3)

B
Bonaventure Mutunwa Mulolwa 14/04/2021 04:35:05

Chers frères Nande et Kumu du Nord-Kivu en général et particulièrement de Goma, voyez loin pour ne pas tomber dans le piège de l'ennemi qui veut vous confronter pour que la lutte que vous menez contre l'évacuation de la Monusco n'arrive pas à sa fin! Congolais, soyons unis!!!

J
Jean Baptiste Nyongoseme kisubi ababisa 13/04/2021 20:36:28

Je suis praticien de droit avocat , prêt pour la paix surtout résoudre magiquement ce conflit.243842114867/0822048997/0999697675

J
Jean Baptiste Nyongoseme kisubi 13/04/2021 20:32:14

Je suis kumu de Kisangani,je demande aux autorités locales de trouver la paix vite car le Congo veux la paix pour son développement car l'Union fait la force

laissez votre commentaire