Image Post

Insécurité à Mumosho-Mudusa : L'ASD condamne l'indifférence des autorités provinciales

La situation sécuritaire dans les groupements de Mumosho et Mudusa est volatile. Des hommes armés pillent et tuent les paisibles citoyens sans être inquiétés par les forces de l'ordre et de sécurité. 

A moins d'un mois, deux personnes ont été assassinées par des bandits armés en plein centre de négoce de Nyatende dans le groupement de Mumosho en territoire de Kabare au Sud-Kivu.

Selon le président de l'ASD, M. Honoré Karume Kwezi, en date du 28 août 2021, aux environs de 18h30 dans le centre de négoce de Nyatende, des hommes armés ont assassiné une dame connue sous le nom de Pascasie Soda, dans sa boutique. Le cas le plus récent est celui de l'assassinat en date du 17 septembre 2021, de M. Bertin Muganguzi par des hommes armés qui venaient de piller un véhicule à Nyamumoza, endroit situé à moins de 5 km.

Honoré Karume regrette que les groupements de Mumosho-Mudusa soient un théâtre d'insécurité au vu de la proximité avec la ville de Bukavu, siège de toutes les institutions provinciales. 

"Vous ne pouvez pas vous imaginer ce qui se passe chez nous. C'est comme si la gouvernance et l'autorité actuelles ne s'entendent pas sur ces deux groupements. On commence à assassiner les personnes comme des oiseaux", regrette-t-il.

Pour lui, l'état congolais est tenu à expliquer comment des gens sont tués sans intervention dans un milieu où des policiers sont installés.

"Imaginez que les malfrats quittent Nyamumoza jusqu'à Kabungo à environ 15 minutes de marche à pied sans réaction des éléments de la police nationale congolaise et le conseil de sécurité se tait. L'État Congolais doit justifier ces tueries", martèle-t-il.

Le président de l'ASD invite le gouvernement provincial à s'investir afin de mettre fin à cette insécurité grandissante dans les groupements de Mumosho-Mudusa en territoire de Kabare au Sud-Kivu.

Commentaires (Total : 5)

Z
ZB. 21/09/2021 07:26:24

Nous regrettons beaucoup qu'il ya un manipulateur qui veut investir en transformant le lieu d'habitation à un endroit comme de cimetière. C'est comme s'il fait son mien pour déstabiliser la population de Cibanda; pour vue que son projet aboutir. Restons vigilants.....

A
Asifiwe Baluderhe 21/09/2021 06:46:09

Cette recrudescence d'insécurité inquiète de plus en plus. Les nôtres disparaissent à fleurs d'âge sans intervention, sans enquête avec toutes les conséquences sur les veufs(veuves) à moins de 30ans et les tous petits orphelins. Le silence de qui conque est une complicité.

B
BURUME Antoine 20/09/2021 21:35:45

Je crois que ces gens sont manipulés par des gens qu'il faut chercher à identifier pour desequilibrer et decourager les gens de cibanda dans leur décision de contester les cimetières dans notre milieu

A
Assumani Buhendwa. 20/09/2021 21:09:14

Je regrette l'absence de son excellence Claude nyamugabo à la tête de cette province.Tujikinge est un médicament quant à ce.

J
John kalolo 20/09/2021 16:48:23

Nous sommes au regret mon president avec la situation que traverse cibanda. Que font nos mendataires?

laissez votre commentaire