Image Post

Exploitation illégale des minerais à Mwenga : Charly Wenga attend la publication du rapport pour traduire en justice Théo Ngwabidje,

L'exploitation des minerais dans le territoire de Mwenga suscite toujours des réactions au sein de la classe politique et sociale de la province du Sud-Kivu.

Après les députés nationaux Bulambo Kilosho et Didier Okito, c'est le tour du député honoraire Charly Wenga de monter au créneau pour dénoncer le pillage des minerais dans cette partie de la province.  

Ce notable de Mwenga renseigne que l'exploitation illégale des minerais par les chinois dans son territoire est entretenue par l'actuel gouverneur du Sud-Kivu, M. Théo Ngwabidje.  

Selon lui, les concessions qui sont exploitées par les sociétés chinoises sont du domaine de la SOMICO, mais à cause de sa "corruption honteuse", l'autorité provinciale a privé la République les moyens de sa politique en laissant les chinois piller les minerais et alimenter les pays limitrophes, mais aussi elle a foulé au pied la décision du gouvernement qui avait décidé d'arrêter cette exploitation illégale.  

M. Charly Wenga s'interroge sur l'intérêt du gouverneur de province à déployer les forces armées de la République Démocratique du Congo pour sécuriser les chinois qui exploitent illégalement les minerais à Mwenga et en lieu et place de les déployer dans les haux-plateaux des territoires de Mwenga, Fizi et Uvira où la République est agressée.    

"Vous avez trompé la population par votre lettre de suspension des activités minières à Mwenga. M. le gouverneur vous avez dépassé les bornes, vous avez manigancé encore dans l'affaire SOMICO-SAKIMA, oubliant que nous sommes dans un autre régime. Le peuple n'acceptera plus une telle chose", prévient-il.  

M. Charly Wenga, dit attendre la publication du rapport de la commission parlementaire de l'assemblée nationale pour porter plainte contre le locataire de Nyamoma, M. Theo Ngwabidje.  

"Le rapport parlementaire traine à cause de ces genres de complicité. Quiconque sera cité dans le rapport, nous vous promettons, sera poursuivi en justice et tous ses complices. Nous ne sommes pas un champ des pilleurs, refusons cette histoire et vous mettons en garde, vous devez respecter les décisions du gouvernement et du chef l'État sanctionnant ces sociétés. Aller au delà est une violation de la loi. Dès que le rapport est publié, nous porterons plainte contre M. Théo Ngwabidje", renchérit-il.   

Par ailleurs, il considère comme grave la gouvernance de Théo Ngwabidje qui, selon lui, soutien le pillage des minerais par des sujets chinois au lieu de prioriser les projets de développement de la province du Sud-Kivu.  

"C'est grave cette affaire de la gouvernance de Théo Ngwabidje, nous appelons le gouvernement et le président de la République à prendre des mesures qui s'imposent car le peuple du Sud-Kivu a trop souffert. Tous les territoires du Sud-Kivu sont enclavé et aucun effort n'est envisagé, mais les autorités se livrent au pillage des minerais et à l'appauvrissement de la population", martèle Charly Wenga.

Commentaires (Total : 6)

R
Richard minyota 27/10/2021 04:28:32

Compris, mais faisons d'abord plaidoyer pour que les rapport de l'asprp sud Kivu,de l'Assemblée nationales,de la délégation du minister national de l'environnement soient publiés sur cette question sans oublier que la société civile locale suit avec attention ce rapport et attend la réponse ...

W
Wenga Wenga 26/10/2021 09:10:59

Il est difficile que cette province avance à cause des sentiments divergents et politisés.

W
Wenga Wenga 26/10/2021 09:10:47

Il est difficile que cette province avance à cause des sentiments divergents et politisés.

W
Wenga Wenga 26/10/2021 09:10:46

Il est difficile que cette province avance à cause des sentiments divergents et politisés.

W
Wenga Wenga 26/10/2021 09:10:41

Il est difficile que cette province avance à cause des sentiments divergents et politisés.

J
Jean Bosco WASSO KAZAMWALI 25/10/2021 22:58:06

C'est bon tout ça, mais pourquoi seulement maintenant ? Que ce qui se cache derrière ces gens des déclarations simultanées. Ngwabidje serait déjà sacrifié, à quoi s'attend tous accusateurs?

laissez votre commentaire