Image Post

Sud-Kivu : un enseignant immatriculé du Lycée Wima réclame un numéro matricule d'autrui à la division de l'habitat

Un enseignant du Lycée Wima, M. Murhula Muhanga, immatriculé n°0588877 réclame les droits d'un autre numéro matricule n° 734034 d'un agent de la division provinciale de l'habitat au Sud-Kivu. Cet enseignant pris en charge par les services de contrôle et de paie des enseignants "SECOPE" réclame ce numéro matricule sous prétexte que l'actuel détenteur, M. Murhula Mugalihya, aurait profité de sa période de maladie pour faire usage de ce numéro.

Dans sa correspondance du 10 mars 2022 adressé au ministre provincial de l'urbanisme et habitat, cet enseignant affirme que par la lettre n° N/Réf : 442DIV.PMEA/SK/125/2010 du 28/06/2010, il a été admis et nommé pour exercer les fonctions de suivi et conformité des archives au bureau de l'inspection de la division provinciale des petites et moyennes entreprises du Sud-Kivu. Il sera ensuite affecté par arrêté n°CAB.MIN/FP/USKD/SGA/CJ-KLM/20210 du 27 décembre 2010 au ministère de l'urbanisme et habitat au grade de l'âgent de bureau de première classe avec le numéro 743034.

A la division provinciale de l'habitat du Sud-Kivu, M. Murhula Muhanga, est un célèbre inconnu. Les agents affirment qu'il n'y a jamais travaillé.

Le propriétaire du numéro matricule n°734034, M. Murhula Mugalihya, affirme qu'il est au service de l'Etat congolais depuis 2006 et au service urbain de l'habitat en 2010 après la publication de l'arrêté ministériel N°CAB-MIN/FP/USKD/CJ-JMM/041/2010 du 27 octobre 2010 portant admission sous statut et nomination des agents de carrière des services publics de l'Etat de différents ministères de la province du Sud-Kivu. Cependant, certains agents de cette division avaient vu leurs noms écrits avec des erreurs. Le cas du post-nom Mugalihya sorti "Muhanga".

Toutefois, Murhula Mugalihya, affirme qu'à partir de 2011, il est passé au contrôle biométrique de la commission nationale de la fonction publique où il a obtenu sa carte biométrique portant amendement de son poste nom sur son numéro matricule n°734034.

Il dénonce les démarches de cet enseignant du Lycée Wima qui a, non seulement, saisi le parquet de grande instance de Bukavu où une plainte a été enrôlée sous RMP 5486/PRO74/PAK, mais aussi est soutenu par les autorités de tutelle.

"Après confrontation et arrestation en date du 26 mars 2022, il m'a été demandé d'écrire une lettre renoncant à mon numéro matricule pour espérer avoir une liberté provisoire. Après mon refus catégorique, M. Murhula Muhanga, en complicité avec certaines autorités provinciales vont décider que je sois transféré à la prison centrale de Bukavu. Après 5 jours d'arrestation arbitraire, je ne serai libéré, que provisoirement le 30 mars 2022 avec le concours de la société civile et de mes avocats. Le nommé Murhula Muhanga, enseignant à temps plein au Lycée Wima, cherche à nuire à ma carrière en complicité avec une des autorités locales ressortissants du territoire de Kabare", lit-on dans une correspondance adressée au ministre national de l'urbanisme et habitat.

M. Murhula Mugalihya qui n'a commencé à percevoir son salaire au mois de janvier 2022 après 16 ans de service à la division provinciale de l'habitat demande l'implication du ministre national de l'urbanisme et habitat pour la confirmation de son admission sous statut et de sa nomination en qualité de l'agent de carrière au service public de l'État au sein de la division provinciale de l'habitat du Sud-Kivu, le classement sans suite de son dossier judiciaire, le dédommagement de tous les préjudices subis par son arrestation et la sécurisation physique de sa personne ainsi que celle de sa famille.

Plus d'un observateur s'interroge sur le fonctionnement de la fonction publique en province du Sud-Kivu. Comment un enseignant à temps plein au Lycée Wima peut justifier ce cumul sachant qu'il est impossible de travailler à la fois pour le Lycée Wima, la division provinciale des PMEA et la division provinciale de l'habitat, mais également, disposer de deux numéros matricules.

Commentaires (Total : 3)

B
Bilepo 11/04/2022 13:38:31

J'aime ekofo

O
Omari abedi omer 11/04/2022 04:52:36

Toujours a la division de l'habitat honte a vous

A
AMANI DIEU-MERCI 10/04/2022 19:26:33

Il sied de corriger le numéro d'arrêter et la date de sa publication. Et préciser que c'est en 2010 que M. MURHULA MUGALIHYA Patrick "a obtenu ledit numéro matricule"

laissez votre commentaire