Image Post

RDC : retour au calme à Goma, les déplacés regagnent leurs maisons

Quelques jours après les affrontements violents entre l'armée et les rebelles du M 23, l'incertitude et la désolation règnent auprès des habitants traumatisés du territoire de Nyiragongo, dans l'est de la République démocratique du Congo. Deborah avait fui sa maison qu'elle a finalement regagné. Elle dit avoir tout perdu après le passage des hommes armés du Mouvement du 23 mars.

J'ai fui et j'ai passé quatre jours dans un camp de déplacés près de Goma, mais quand je suis revenu ma maison était déjà pillée. Des militaires rwandais sont arrivés avec des camions et ont pillé plusieurs maisons dont la mienne."

Beaucoup de déplacés sont encore entassés dans des cours d'école à Kanyaruchinya à quelque 5 km de Goma. Ils ont peur de rentrer chez eux, mais certains finissent par s'y résoudre. Selon l'ONU, en huit jours de combats, plus de 72 000 personnes avaient fui leurs maisons dans le territoire de Nyiragongo et dans celui, voisin, de Rutshuru.

''Je viens de quitter le camp de personnes déplacées à cause de ma famille. J'ai fui la guerre à Kibumba, mais quand je suis arrivé au camp, c'est la famine qui était sur le point de me tuer maintenant. Les enfants ont commencé à avoir la diarrhée, ils n'ont rien à manger. Nous n'avons reçu aucune aide alimentaire, c'est pourquoi nous avons décidé de rentrer'' explique un déplacé. 

L'incessante instabilité dans l'Est de la RDC a fini par porter un coup aux relations diplomatiques entre Kinshasa et Kigali. Si le calme qui règne en ce moment dans la région a favorisé le retour des déplacés, il n'a cependant pas permis de réconcilier les deux positions.

La RDC accuse le Rwanda de nourrir le chaos avec pour but de piller ses richesses minières. Le Rwanda qui dément tout implication, accuse en retour la République démocratique Congo de sympathie pour des rebelles hutu.

laissez votre commentaire