RDC : des mineurs clandestins expulsés manu militari d'une mine de Glencore


Image Post

Économie Publié le : 05/07/19 à 03:27:30
Par : Africanews.com




En RDC, le gouvernement durcit le ton contre les mineurs illégaux. Plusieurs d’entre eux ont été forcés de quitter une mine de cobalt et de cuivre exploitée par une filiale du géant suisse Glencore dans la localité de Kolwezi, dans le sud du pays.

Selon la presse locale et les ONG de la société civile, les forces de sécurité mise à contribution dans ce déguerpissement ont usé de leurs armes contre les creuseurs artisanaux. Toutefois, il n‘était pas clair qu’il s’agissait de balles réelles ou balles blanches.

L’initiative des autorités congolaises survient après l‘épuisement du délai accordé aux mineurs illégaux pour quitter les mines. Fin juin, plus de quarante d’entre eux ont trouvé la mort lors d’un glissement de terrain dans une mine de Kolwezi.

Glencore avait alors appelé à la « raison », estimant qu’environ 2 000 mineurs illégaux pénètrent sur ses exploitations chaque jour.

Fuite en avant

« Dès demain, si vous repassez ici, vous ne verrez plus un clandestin, ni un voleur venir voler comme ils le font là. On va prendre des dispositions pour évacuer tout le monde. Déjà, le gouverneur de province, en collaboration avec la société civile avait pris les dispositions pour trouver un site d’exploitation artisanal qui existe malheureusement ces hors-la-loi ne veulent pas suivre, ne veulent pas accepter de travailler là-bas » s’est indigné auprès du site Actualité.cd Basile Olongo, vice-Premier ministre de l’Intérieur et de Sécurité, présent sur les lieux de l’expulsion.

Des arguments et une procédure battus en brèche par les activistes congolais qui considèrent l’opération comme une fuite en avant du gouvernement congolais. De leur point de vue, chasser les mineurs n’atténuera en rien la pauvreté qui force les gens à se livrer à des activités minières illégales.

La RD Congo produit plus de la moitié du cobalt mondial, composant essentiel des batteries pour téléphones mobiles et voitures électriques. Mais les bénéfices de cette exploitation tardent à se répercuter sur la population, dont les revenus figurent parmi les plus faibles au monde.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Burundi : des hôtels enregistrent des pertes énormes

Le Burundi reste relativement épargné par une recrudescence des cas positifs au coronavirus, seulement une dizaine de cas positifs et un décès. Sur le plan économique, le bilan est bien plus négatif. Le secteur de l’h&oci...

Économie - il y a 2 semainesLire la suite

Uvira: Arrêt de trafic frontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi 03 Mars

Les organisations des transporteurs et petits commerçants transfrontaliers réunis au sein de la Nouvelle Société Civile Congolaise, décrètent l'arrêt de trafic transfrontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi ...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

Bukavu : la SNEL en sérieuse difficulté de perception des factures de consommation du courant éle...

En dehors de la desserte défectueuse en courant électrique à Bukavu, la Société Nationale de l'Électricité ferait face aujourd'hui à d'énormes difficultés dans la perception des factures de consommati...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

La RDC réduit son budget de 50 %, coup dur pour les grands projets sociaux du président

Moins 50 % : la République démocratique du Congo (RDC) doit revoir son budget 2020 à la baisse de près de moitié, a annoncé lundi le ministère des Finances, un coup dur pour les grands projets anti-pauvreté du pr&e...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

Bukavu-Dossier ISP : Tentatives de corruption et d'intimidations, les étudiants signataires mette...

Les étudiants signataires de la lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire demandant un audit financier mixte pour évaluer la gestion du comité de gestion de l'Institut Supérieur Péd...

Économie - il y a 4 moisLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire