Bukavu : Taxe de numérotation des véhicules, la mairie a mobilisé 562 dollars américains et non 24.550fc pendant six mois, le maire fixe l'opinion.


Image Post

Économie Publié le : 20/08/19 à 05:42:36
Par : Aboubakar Kigabi




La mairie de Bukavu a lancé depuis 2018, la taxe de numérotation des véhicules de transport en commun en ville et cette dernière s'élève à 75 dollars américains par véhicule. C'était dans l'objectif de lutter contre l'insécurité et banditisme urbain à Bukavu.

 Contrairement à ce qui avait été présenté lors de la tribune d'expression populaire tenue le 16 août 2019, le maire Meschack Bilubi fait savoir que ses services ont réalisé 562 dollars américains pendant le premier semestre, répartis de la manière ci-après : Janvier :97 $, Février : 0$, Mars:0$,Avril: 160$,Mai:105$ et Juin: 200$. 

 "Cette étant perçue une seule fois par véhicule, l'engouement a fortement diminué compte tenu que la plupart de véhicules ont été peints en 2018", renseigne le maire de Bukavu.

 Qu'en est-il alors de 24.550 francs Congolais présenté comme réalisations de la mairie cours du premier semestre de l'année en cours, par les services techniques ???

 Meschack Bilubi précise qu'il s'agit d'une erreur et que cette somme a été payée au mois de Juillet 2019 et qui n'était pas concernée pour ce premier semestre. Il balaye ainsi les soupçons faisant état de l'existence d'un réseau mafieux pour le détournement des fonds de la mairie de Bukavu. Toutes fois, il appelle ses administrés à s'acquitter de leurs devoirs citoyens en payant les taxes en vue de faciliter la réalisation des projets inscrits dans le cadre du budget participatif.

 Pour rappel, lors de la tribune d'expression populaire tenue le 16 août 219,

Le collectif des mouvements citoyens Amka Congo n'avait pas digéré le chiffre présentait par les services techniques de la mairie soit 24550fc.

 "Comment expliquer que pendant 6 mois, la mairie réalise cette modique somme pourtant un seul véhicule paie 75 dollars américains?" S'était s'interrogé M. Paulin Mulume, militant du collectif Amka Congo, soit moins d'un tiers de ladite taxe.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Burundi : des hôtels enregistrent des pertes énormes

Le Burundi reste relativement épargné par une recrudescence des cas positifs au coronavirus, seulement une dizaine de cas positifs et un décès. Sur le plan économique, le bilan est bien plus négatif. Le secteur de l’h&oci...

Économie - il y a 2 semainesLire la suite

Uvira: Arrêt de trafic frontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi 03 Mars

Les organisations des transporteurs et petits commerçants transfrontaliers réunis au sein de la Nouvelle Société Civile Congolaise, décrètent l'arrêt de trafic transfrontalier KAVIMVIRA-GATUMBA à partir de ce mardi ...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

Bukavu : la SNEL en sérieuse difficulté de perception des factures de consommation du courant éle...

En dehors de la desserte défectueuse en courant électrique à Bukavu, la Société Nationale de l'Électricité ferait face aujourd'hui à d'énormes difficultés dans la perception des factures de consommati...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

La RDC réduit son budget de 50 %, coup dur pour les grands projets sociaux du président

Moins 50 % : la République démocratique du Congo (RDC) doit revoir son budget 2020 à la baisse de près de moitié, a annoncé lundi le ministère des Finances, un coup dur pour les grands projets anti-pauvreté du pr&e...

Économie - il y a 3 moisLire la suite

Bukavu-Dossier ISP : Tentatives de corruption et d'intimidations, les étudiants signataires mette...

Les étudiants signataires de la lettre adressée au ministre national de l'enseignement supérieur et universitaire demandant un audit financier mixte pour évaluer la gestion du comité de gestion de l'Institut Supérieur Péd...

Économie - il y a 4 moisLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire