Sud-Kivu-100 jours de Théo Ngwabidje : les discussions sur son probable départ sont futiles et inopportunes (Nicolas Kyalangalilwa).


Image Post

Politique Publié le : 21/09/19 à 06:49:52
Par : Aboubakar Kigabi




Accédé à la tête de la province le 11 juin  2019, le gouverneur du Sud-Kivu a totalisé cent jours ce samedi 21 septembre 2019 sous une situation politique tendue en province. Avec le revirement de son mentor, le professeur Modeste Bahati Lukwebo qui a claqué la porte du FCC.

Dans la province, les discussions tournent autour de son remplacement en faveur d'un autre qui sera fidèle au Camp de l'ancien chef de l'État Joseph Kabila. Au regard des évènements, les acteurs de la société civile n'acceptent pas pareille idée. 

C'est l'exemple du trésorier du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu, le pasteur Nicolas Kyalangalilwa. Pour lui, les 100 premiers jours du gouverneur Théo Ngwabidje Kasi sont porteurs d'une lueur d'espoir.

Pour cet acteur de la société civile, le gouverneur s'est déployé dans presque la majeure partie de la province. Il cite notamment, le territoire de Shabunda où il est le premier à y tenir un conseil de sécurité, son implication dans la lutte contre Ebola à Mwenga, l'inauguration des ponts dans le territoire d'Uvira et à Idwji pour la bénédiction des semences pour cette saison culturale.

"Si le gouverneur continuait sur ces pas, il y aura des effets positifs à mettre à son compte et plus où moins, ses réalisations sont à évaluer positivement étant donné qu'il s'agit de son premier poste politique et à ce rythme, il semble être un bon gouverneur, quoi qu'il soit encore très tôt de prédire la suite de son mandat", dit le trésorier du bureau de coordination de la société civile.

S'agissant du débat sur son départ, M. Nicolas Kyalangalilwa estime que vue l'histoire du Sud-Kivu pendant la première législature,  il serait inopportun de discuter du départ du gouverneur actuel, quel que soit l'environnement politique qui semble apporter des confusions.

"Nous avons un président qui n'a pas la majorité parlementaire, c'est aussi possible qu'en province on ait un gouverneur qui ne s'appuie pas sur une tendance politique majoritaire. Il faudra lui donner le temps de travailler. Toutes les discussions autour de son départ sont futiles et ne produiront rien en terme d'intérêt pour le Sud-Kivu", dit-il.

Toutes fois, il invite le gouverneur à communiquer autour de son action et  appelle les acteurs politiques et le peuple du Sud-Kivu à travailler pour l'intérêt de la province et non pas pour les intérêts individuels

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Sud-kivu-Covid-19 : le député Homer Bulakali plaide pour le renforcement des mesures sécuritaires...

Dans une correspondance adressée  gouverneur de province et dont copie est parvenue à libregrandlac.com, l'élu de Bukavu note quelques irrégularités dans la prévention du coronavirus au Sud-Kivu et plaide pour le renfo...

Politique - il y a 18 hrsLire la suite

RDC : deux ex-ministres dont celui de la Santé condamnés pour détournements de fonds.

Deux anciens ministres, dont celui de la Santé qui avait géré le début de l’actuelle épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, ont été condamnés lundi à des peine...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

Covid19 en RDC : la NDSCI suggère la mise en quarantaine des membres du gouvernement et la préside...

Dans son communiqué de presse relatif à la propagation de la pandémie de coronavirus en République Démocratique du Congo, la nouvelle dynamique de la société civile "NDCSI" en sigle dit suivre avec inquiétude la pr...

Politique - il y a 7 joursLire la suite

Coronavirus en RDC : l'opposant Fayulu sensibilise ses compatriotes

Cette fois-ci, ce n’est pas pour appeler les institutions de son pays à établir la « vérité des urnes », donc la victoire à la présidentielle de décembre 2018 remportée selon la commissi...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

RDC : un 2ème ex-chef de guerre condamné par la CPI libéré à Kinshasa

L’ancien chef de guerre congolais Germain Katanga, condamné par la Cour pénale internationale (CPI), a été libéré lundi à Kinshasa, vingt quatre heures après la libération  d’un autre ex-che...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire