Goma : Les enseignants des écoles publiques dans la rue pour revendiquer leur droit


Image Post

Société Publié le : 14/10/19 à 18:17:57
Par : Daniel Michombero




C’est à tout cas, une marée humaine du corps enseignant de la ville de Goma qui est descendu dans la rue ce lundi 14 octobre 2019 devant le gouvernorat du Nord-Kivu où un mémorandum a été déposé.

Une craie et un stylo en mains, un papier sur lequel on peut lire : ‘‘ Soutenons la gratuité talque prônée par le chef de l’Etat FELIX ANTOINE TSHISEKEDI, Que l’Etat paye les NU et NP, non à la prime des parents, respect des accords de BIBWA, non aux zones salariales,’’ ces hommes et femmes professionnels de la craie ont fait plus de 5 Km à pied pour déposer leur message au chef de l’exécutif provincial du Nord-Kivu.

Ces professionnels de la craie de la ville de Goma exigent l’amélioration des conditions salariales de l’enseignant congolais et la prise en charge  de tous les enseignants non payés (NP) et les nouvelles unités (NU).

Les enseignants qui maintiennent leur mouvement de grève, visent ainsi à témoigner leur solidarité envers les enseignants non payés et nouvelles unités, qui sont au moins 2 000 dans la province éducationnelle du Nord-Kivu 1.

‘‘ Nous sommes venus au bureau du gouverneur du Nord-Kivu pour présenter nos indignations suite à la gratuité prôné par le président de la République Felix Antoine Tshisekedi. Nous sommes pour la gratuité pratique et non théorique. Quand le président a annoncé la gratuité, nous avons salué sa bravoure, mais nous avons trouvé que ses équipes sur terrain ne travaillent pas au point que l’enseignant n’est pas payé,’’ a indiqué à libre grand lac monsieur Bahala Shamavu, enseignant à l’institut Majengo.

 Pour lui, plus de 60 % du corps enseignant de la RDC n’est pas pris en charge par l’Etat Congolais.

‘‘ La RDC est constitué des enseignants NU ça signifie nouvelle Unité et des enseignants NP ça signifie les enseignants non payés.  Il y a plus de 60% des enseignants de la RDC qui ne sont pas encore payé par notre gouvernement,’’ a-t-il dit avant de donner la décision des enseignants de Goma.

‘‘ Notre message est très clair, nous n’allons pas céder aux promesses, comme je suis ici, je suis en train de durcir la grève. Nous allons lever cette grève lors que tous les enseignants vont se voir sur les listings. Si ce gouvernement veut une année blanche, qu’il ne paye pas ses enseignants,’’ a insisté ce manifestant.  

Par ailleurs, les enseignants grévistes disent ne pas être contre la gratuité de l’enseignement de base telle que consacrée par la constitution et prônée par le président de la République, ils demandent ce pendant que cette gratuité soit concrète et non en discours sans suite.

Selon certaines sources, la province éducationnelle dont il est question compte actuellement au moins 2000 nouvelles unités (NU)  et Non payés (NP).

La manifestation de ce lundi est partie de l’Institut de Goma (INSTIGO) jusqu’au siège du gouvernement provincial. Ils ont été reçus par le directeur de cabinet du gouverneur du Nord-Kivu qui les a promis de remettre à qui de droit leurs revendications.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


BENI: trois civils tués par des présumés rebelles Adf.

Des présumés rebelles  ougandais Adf ont rendus une embuscade  aux usagers de la route Oicha Eringeti la soirée de ce dimanche 29mars 2020 aux environs de 17 heures locales.  C’est dans la localité de Kisiki groupement b...

Société - depuis hierLire la suite

Covid-19 au Sud-Kivu : le gouvernement appelé à éviter les morts en cascade des prisonniers (Dép...

Alors que la province du Sud-Kivu a enregistré deux cas de coronavirus dans la ville de Bukavu, le député provincial Homer Bulakali craint la catastrophe dans les maisons carcérales de la province. Cet élu de Bukavu s'appuie sur la me...

Société - depuis hierLire la suite

Bukavu : PPI soutient les poursuites judiciaires contre le commandant ville de la police.

L’ONG de défense des droits humains Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI), condamne l’arrestation arbitraire et voie de faits (détention illégale), suivies des actes de torture du défenseur des droits humains...

Société - depuis hierLire la suite

RDC : 31 assaillants tués à Lubumbashi et sa région (ONG)

Au total 31 assaillants ont été tués samedi dans la région de Lubumbashi, la deuxième ville de la République démocratique du Congo, par les forces de sécurité qui ont repoussé plusieurs incursions de ...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Civid-19 en RDC : L'asbl Dignité Humaine recommande la discipline dans l'observance des mesures pri...

Dans son message rendu public ce samedi 28 Mars 2020, l'asbl Dignité Humaine invite les plates formes de la Société Civile, réseaux des femmes partenaires, les jeunes, les femmes et les groupes spécifiques ainsi que d'une manièr...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire