RDC - Marche du CLC : la revanche des députés invalidés


Image Post

Politique Publié le : 16/10/19 à 20:34:21
Par : Africanews.com




En appelant ses partisans à une marche qu’entend organiser le Comité laïc de coordination (CLC), des députés invalidés par la Cour constitutionnelle voudraient profiter pour réclamer la démission des membres de l’institution judiciaire.

Après de longs mois de silence, le célèbre Comité laïc de coordination (CLC) va bientôt refaire parler de lui. Entré dans l’histoire pour avoir initié entre décembre 2017 et février 2018 des marches en faveur du respect de l’accord dit de la Saint-Sylvestre consistant à faire respecter le calendrier électoral, l’organe affilié à l‘Église catholique entend organiser des marches samedi contre l’impunité en RDC.

Il s’agit en clairs, d’obtenir « la suspension des personnes impliquées dans le détournement de 15 millions de dollars de la République et la démission sans délai des juges de la Cour constitutionnelle ».

 

L’occasion faisant le larron, 31 députés dont les 23 invalidés en juin dernier entendent participer à ces marches. « Nous lançons un appel vibrant aux Congolaises et Congolais à se mobiliser comme un seul homme de partout où ils se trouveront suivant l’itinéraire qui sera donné par le CLC, à prendre part à cette grande manifestation de protestation pour exiger en toute utilité, la démission des juges corrompus de la cour constitutionnelle », peut-on lire dans un communiqué cité par le site actualite.cd.

En rappel, en juin dernier, la cour constitutionnelle de RDC avait procédé à l’invalidation du mandat de 23 parlementaires (députés et sénateurs) des partis membres de la coalition Lamuka (opposition) au profit des cadres du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme politique de l’ancien président Joseph Kabila.

En participant à ces marches, les opposants voudraient sans doute étancher leur soif de vengeance. Le président de la cour constitutionnelle Benoît Lwamba et ses administrés sont prévenus.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Massacre de Beni : Un rescapé affirme avoir vu la Monusco se joindre à l’Ennemi

Selon un rescapé du massacre de la nuit du vendredi au réveil du samedi 16 novembre, interviewé par les confrères de la Radio Moto OICHA, des casques bleus sont venus parler aux rebelles Ougandais en plein carnage.   Des pr&eacut...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : le Congo ne changera pas, si nous ne sortons pas de la distraction, de la main tendue (Cardina...

Dans son Homélie à l’occasion de sa  messe de prémisse de ce dimanche 17 novembre 2019 au stade des martyrs de Kinshasa, le  Cardinal Ambongo,  pense que la RDC ne changera pas si nous ne sortons pas de la distraction, de la mai...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Burundi : l'opposant Agathon Rwasa dénonce des manigances visant à écarter son parti avant les é...

Quelques mois avant l‘élection présidentielle de 2020 au Burundi, le principal dirigeant de l’opposition, Agathon Rwasa, dénonce des “arrangements” visant à “se débarrasser” de son parti, le Conseil ...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : faire cesser les massacres des ADF à Beni, un défi pour l'armée et Tshisekedi

C’est le conflit le plus violent dans l’est de la République démocratique du Congo, menaçant la stabilité régionale: une quarantaine de civils ont été massacrés par des miliciens en dix jours dans la r&...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Durban : Claude Nyamugabo élu à la vice-présidence de la Conférence des ministres africains de l...

Le ministre congolais de l’Environnement, Claude Nyamugabo Bazibuhe, a été élu vice-président de la Conférence des ministres africains de l’environnement, à la clôture des travaux de la 17ème session ord...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire