Sud-Kivu : népotisme, collinisme et clientélisme dans la constitution de l'équipe du gouvernement, le CRAJ demande au gouverneur de corriger (Johnson Sethy)


Image Post

Politique Publié le : 08/08/19 à 06:37:31
Par : Aboubakar Kigabi




Le Cadre de Réflexion et d'Actions des Jeunes du Sud-Kivu a dans une déclaration rendue publique le 06 août 2019 dénoncé les manœuvres dilatoires de la classe politique au pouvoir tendant à privilégier leurs intérêts au détriment de l'intérêt général du peuple du Sud-Kivu.

Dans cette dernière, les leaders des jeunes rappellent que pour arriver à l'alternance politique en République Démocratique du Congo, les jeunes toutes tendances se sont mobilisés au prix des sacrifices extrêmes.

Le président du parlement des jeunes et modérateur du CRAJ-SK M. Johnson Sethy Bafunyembaka a fait savoir qu'au Sud-Kivu, les forces sociales ont réclamé que les institutions provinciales soient dirigées par des animateurs locaux, compétents et jeunes, fort malheureusement une fois au pouvoir, les autorités provinciales ont tout jeté aux oubliettes.

Le CRAJ-SK constate avec amertume que la situation sociopolitique continue à se détériorer, les chantiers laissés par leurs prédécesseurs n'avancent pas, le problème de l'électricité se pose toujours, aucun projet de développement n'a été initié et l'insécurité est vécue quotidiennement sans qu'une décision soit prise.

Cette organisation des jeunes dénonce également l'exclusion de la jeunesse compétente ayant milité pour le changement au profit des opportunités qui n'ont pas le niveau requis.

"En lieu et place des compétences, le népotisme, clientélisme, collinisme ont été au rendez-vous une fois de plus, pour être nommé il fallait être fils ou fille parrainé par une autorité morale", peut-on lire dans la déclaration.

Le Cadre de Réflexion et d'Actions Jeunes du Sud-Kivu demande à l'autorité provinciale de corriger cette erreur dans la suite de la composition des animateurs des institutions et services techniques de la province, faute de quoi des actions de grande envergure et des fortes mobilisations seront organisées.

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Bukavu : les organisations de la société civile recommandent le remplacement sans condition du Mai...

Dans une déclaration rendue publique ce mardi 21 Janvier 2020 par le président urbain de la société civile Me Zozo Sakali, les organisations de la société civile ont dressé un tableau sombre de la gestion du Maire de Buka...

Politique - il y a 9 hrsLire la suite

RDC : la peur d'une "balkanisation" enflamme les ressentiments contre le Rwanda

La peur d’une “balkanisation” de la République démocratique du Congo revient en force dans les discours, alimentée par des bruits insistants d’une intervention militaire du Rwanda à l’Est, et les souvenirs d&rsqu...

Politique - il y a 18 hrsLire la suite

RDC : des ministres "fidèles" à Kabila dans le viseur du président Tshisekedi

  Le président congolais Félix Tshisekedi a menacé de “virer” des ministres, voire de dissoudre l’Assemblée nationale, si ses partenaires de la coalition fidèles à...

Politique - depuis hierLire la suite

RDC : La stabilité et la paix durable passent par l'appropriation et l'application des ODD ( Élodi...

La République Démocratique du Congo fait face à plusieurs défis liés à la situation sécuritaire volatile dans sa partie Est, mais également ceux de relance de l'économie et de son développement durabl...

Politique - depuis hierLire la suite

RDC : la police empêche une marche interdite de l'opposition

La police a empêché vendredi à Kinshasa une marche interdite en surveillant de près son instigateur, l’opposant et ex-candidat à l‘élection présidentielle Martin Fayulu, qui dénonce les massacres et la &...

Politique - il y a 4 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire