RDC : la police empêche une marche interdite de l'opposition


Image Post

Politique Publié le : 17/01/20 à 12:32:51
Par : AFP




La police a empêché vendredi à Kinshasa une marche interdite en surveillant de près son instigateur, l’opposant et ex-candidat à l‘élection présidentielle Martin Fayulu, qui dénonce les massacres et la “balkanisation” dans l’est de la République démocratique du Congo.

Une personne a été légèrement blessée à la tête par des policiers massivement présents qui ont dispersé la moindre tentative d’attroupement de plus de dix personnes en tirant quelques gaz lacrymogènes, a constaté l’AFP.

“Ils m’ont confisqué l’argent. Je n‘étais même pas dans la marche”, a déclaré à l’AFP Jean-Paul, qui saignait au niveau de la tempe gauche après avoir été malmené par des policiers sur le boulevard Lumumba.

M. Fayulu revendique la victoire à l‘élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il avait convoqué cette marche pour dénoncer les massacres des civils à Beni et la “balkanisation” supposée de l’est de la République démocratique du Congo, au bénéfice selon lui des pays voisins, à commencer par le Rwanda.

“Sur le plan administratif, la RDC est déjà balkanisée. Il ne reste plus que la réalisation sur le terrain. On ne peut pas imaginer comment on peut égorger les gens…”, dénonce Blaise, un membre du parti Ecide de M. Fayulu, qui s’arrête net de parler à l’approche des forces de l’ordre.

La marche a été interdite par les autorités provinciales de Kinshasa pour ne pas “perturber l’ordre public”, en ce jour férié qui marque l’anniversaire de la mort du héros national de l’indépendance Patrice Lumumba, tué le 17 janvier 1961.

La répression de trois marches interdites avait fait une quinzaine de morts début 2018 à Kinshasa sous l’ancien régime du président Joseph Kabila.

Investi le 24 janvier, le nouveau président, Félix Tshisekedi, issu de l’opposition, avait promis d’améliorer la situation des droits de l’homme.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


38e anniversaire de l'UDPS : NGASA-FATSHI invite le chef de l'État à faire des questions judiciair...

A l'occasion de la célébration du 38e anniversaire de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social "UDPS" en sigle, la société civile Nouvelle Génération d'Accompagnement et de Soutien aux Actions du chef de l'&...

Politique - depuis hierLire la suite

Sud-Kivu : Bahati Lukwebo a reçu du FCC le fonds de la campagne électorale et n'a jamais financé ...

En réaction à la matinée politique de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés fidèle au sénateur Modeste Bahati Lukwebo, l'AFDC-A du Front Commun pour le Congo a dans une déclaration rendue publique ...

Politique - depuis hierLire la suite

Héritier Ndjadi sur les attaques contre Vital Kamerhe : Cet acharnement vise à renverser le chef d...

Le président interfédéral de la jeunesse de l'Union pour la Nation Congolaise au Sud-Kivu M. Héritier Ndjadi a en plus de fustiger un comportement mal droit du président intérimaire de l'union pour la Démocratie et le Pro...

Politique - depuis hierLire la suite

Bukavu-suspension d'une greffière : la sortie de Me Alain Shukuru n'est que le début d'un surchauf...

En réaction à la sortie médiatique de Me Alain Shukuru sur le dossier qui l'oppose au sénateur Modeste Bahati Lukwebo, le porte parole de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés Me Éphrem Iragi note des con...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Bukavu-requiem pour la paix : Nos assassins sont là et nous gouvernent ( Gervais Cirhalwirwa)

Sous l'initiative de Uwezo Afrika, les habitants de la ville de BUKAVU seront en requiem de la paix en vue de commémorer les victimes des tueries et massacres dans toute la province du Sud-Kivu. L'annonce a été faite ce lundi 10 Février 2020 ...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire