RDC : la police empêche une marche interdite de l'opposition


Image Post

Politique Publié le : 17/01/20 à 12:32:51
Par : AFP




La police a empêché vendredi à Kinshasa une marche interdite en surveillant de près son instigateur, l’opposant et ex-candidat à l‘élection présidentielle Martin Fayulu, qui dénonce les massacres et la “balkanisation” dans l’est de la République démocratique du Congo.

Une personne a été légèrement blessée à la tête par des policiers massivement présents qui ont dispersé la moindre tentative d’attroupement de plus de dix personnes en tirant quelques gaz lacrymogènes, a constaté l’AFP.

“Ils m’ont confisqué l’argent. Je n‘étais même pas dans la marche”, a déclaré à l’AFP Jean-Paul, qui saignait au niveau de la tempe gauche après avoir été malmené par des policiers sur le boulevard Lumumba.

M. Fayulu revendique la victoire à l‘élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il avait convoqué cette marche pour dénoncer les massacres des civils à Beni et la “balkanisation” supposée de l’est de la République démocratique du Congo, au bénéfice selon lui des pays voisins, à commencer par le Rwanda.

“Sur le plan administratif, la RDC est déjà balkanisée. Il ne reste plus que la réalisation sur le terrain. On ne peut pas imaginer comment on peut égorger les gens…”, dénonce Blaise, un membre du parti Ecide de M. Fayulu, qui s’arrête net de parler à l’approche des forces de l’ordre.

La marche a été interdite par les autorités provinciales de Kinshasa pour ne pas “perturber l’ordre public”, en ce jour férié qui marque l’anniversaire de la mort du héros national de l’indépendance Patrice Lumumba, tué le 17 janvier 1961.

La répression de trois marches interdites avait fait une quinzaine de morts début 2018 à Kinshasa sous l’ancien régime du président Joseph Kabila.

Investi le 24 janvier, le nouveau président, Félix Tshisekedi, issu de l’opposition, avait promis d’améliorer la situation des droits de l’homme.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Covid-19 au Sud-Kivu : le gouverneur Ngwabidje Kasi suspend des trafics maritimes fluviaux et vole d...

Dans un point de presse animé au gouvernorat du Sud-Kivu dans la soirée de ce mardi 31 mars 2020, que le  gouverneur de la province annoncé la suspension du trafic des personnes dans tous les postes d’entrée et de sortie à p...

Politique - il y a 8 hrsLire la suite

Goma : La dynamique paysanne féminine à la rescousse des démunies pour lutter contre le covid19....

Le coronavirus n’arrête pas la chaîne de solidarité en faveur des plus démunis, la dynamique paysanne féminine s'est   démarquée de par sa générosité en venant au chevet des femmes culti...

Politique - il y a 9 hrsLire la suite

COVID-19 : le député national Delly Sessanga et la sénatrice Néfertiti Ngudianza sacrifient leur...

Dans deux correspondances adressées pour le député national Delly Sessanga le 31 mars au bureau de l’Assemblée nationale, et pour la sénatrice Néfertiti Ngudianza le 28 mars dernier au bureau du Sénat, les deux parl...

Politique - il y a 10 hrsLire la suite

Covid-19 Sud-Kivu : Le Gouverneur de Province Théo NGWABIDJE Kasi confirme deux cas Positifs import...

Ceci a été rendu public au cours d'un point de presse que le Gouverneur de Province Théo NGWABIDJE Kasi a tenu à son cabinet de travail ce lundi 30 mars 2020, devant la presse tant locale, nationale qu'internationale a Nyamoma Théo NG...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Sud-kivu-Covid-19 : le député Homer Bulakali plaide pour le renforcement des mesures sécuritaires...

Dans une correspondance adressée  gouverneur de province et dont copie est parvenue à libregrandlac.com, l'élu de Bukavu note quelques irrégularités dans la prévention du coronavirus au Sud-Kivu et plaide pour le renfo...

Politique - il y a 4 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire