RDC-Premier anniversaire de l'alternance démocratique : la dignité du peuple congolais est revenue avec Félix Tshisekedi (Théo Museme).


Image Post

Politique Publié le : 23/01/20 à 06:15:38
Par : Aboubakar Kigabi




La République Démocratique du Congo fête son premier anniversaire de l'alternance démocratique le 24 Janvier 2020. Cette alternance pacifique du pouvoir ne laisse pas indifférent les acteurs politiques au Sud-Kivu.


Le président fédéral de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social "UDPS" au Sud-Kivu, M. Théodore Museme renseigne qu'en une année Félix Tshisekedi a remis la République Démocratique du Congo sur la scène internationale et les congolais ont recouvert leur dignité à travers le monde.
"Le président Félix Tshisekedi a la volonté de faire mieux pour ce pays contrairement à son prédécesseur qui jadis ne faisait presque rien. En dépit des toutes les difficultés du Congo, il fournit des efforts pour faire bouger les lignes, avec le lancement de la gratuité de l'enseignement, sa volonté a été manifestée avec le même budget du pouvoir sortant qui ne pouvait pas le faire. Il marque une différence nette avec le pouvoir sorti", dit Théodore Museme.

Il souligne par ailleurs que le chef de l'État rêve la grandeur de la République Démocratique du Congo et ses sorties et voyages ont remis le Congo sur la scène internationale, mais aussi il désormais compté Parmi les présidents les plus influents du monde.
Au sujet des sorties médiatiques du chef de l'État, M. Théodore M'seme estime que le peuple congolais a besoin d'une vérité.

"Les sorties du chef de l'État ont déjà rapporté des milliards en République Démocratique du Congo et tout ce qu'il prononce, c'est dans l'objectif de rassurer le peuple congolais", insinue-t-il.

Pour le président fédéral de l'UDPS/Sud-Kivu, Cette grandeur a également était etablie par la mise en place du programme de 100 jours, qui est une réussite parcequ'il a été à mesure de dégager de l'argent pour réaliser certains travaux. En dépit des défis, la côte est largement au dessus de la moyenne dans la réalisation de ces travaux.

Au sujet de la situation politique au pays, il révèle qu'ils se retrouvent dans une situation moins confortable.
RDC-Premier anniversaire de l'alternance démocratique : la dignité du peuple congolais est revenue avec Félix Tshisekedi (Théo Museme).

La République Démocratique du Congo fête son premier anniversaire de l'alternance démocratique le 24 Janvier 2020. Cette alternance pacifique du pouvoir ne laisse pas indifférent les acteurs politiques au Sud-Kivu.
Le président fédéral de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social "UDPS" au sud-kivu, M. Théodore M'seme renseigne qu'en une année Félix Tshisekedi a remis la République Démocratique du Congo sur la scène internationale et les congolais ont recouvert leur dignité à travers le monde.

"Le président Félix Tshisekedi a la volonté de faire mieux pour ce pays contrairement à son prédécesseur qui jadis ne faisait presque rien. En dépit des toutes les difficultés du Congo, il fournit des efforts pour faire bouger les lignes, avec le lancement de la gratuité de l'enseignement, sa volonté a été manifestée avec le même budget du pouvoir sortant qui ne pouvait pas le faire. Il marque une différence nette avec le pouvoir sorti", dit Théodore M'seme.

Il souligne par ailleurs que le chef de l'État rêve la grandeur de la République Démocratique du Congo et ses sorties et voyages ont remis le Congo sur la scène internationale, mais aussi il désormais compté Parmi les présidents les plus influents du monde.
Au sujet des sorties médiatiques du chef de l'État, M. Théodore M'seme estime que le peuple congolais a besoin d'une vérité.

"Les sorties du chef de l'État ont déjà rapporté des milliards en République Démocratique du Congo et tout ce qu'il prononce, c'est dans l'objectif de rassurer le peuple congolais", insinue-t-il.

Pour le président fédéral de l'UDPS/Sud-Kivu, Cette grandeur a également était etablie par la mise en place du programme de 100 jours, qui est une réussite parcequ'il a été à mesure de dégager de l'argent pour réaliser certains travaux. En dépit des défis, la côte est largement au dessus de la moyenne dans la réalisation de ces travaux.

Au sujet de la situation politique au pays, il révèle qu'ils se retrouvent dans une situation moins confortable.

"Nous sommes dans une situation non voulue ni par le chef de l'État, ni moi moins encore par la population. Nous n'avons pas le contrôle de toutes les institutions car la population a voté pour nous à la présidence et pour le FCC aux législatives provinciales et nationales. Aujourd'hui on se retrouve dans une situation non voulue, mais plus les jours passent, plus on se découvre et plus les langues se délient. Ce qu'ils pensaient il y a une année, ce pas ce qu'ils pensent aujourd'hui. La stabilité des institutions du pays dépendra du comportement du PPRD et chacun doit être conséquent", a-t-il déclaré.

Il soutient en outre que les manifestations des agents de l'État à travers la République sont un signe d'espoir que le chef de l'État congolais peut désormais s'investir dans la recherche des solutions à leurs problèmes.

"C'est ce qui se produit avec les agents de l'État qui manifestent pour leurs droits (salaires), c'est parcequ'il y a une note d'espoir et d'ailleurs on ne peut pas manifesté lorsqu'il y a pas changement. Ces agents ne manifestaient pas à l'époque de Joseph Kabila parcequ'il y avait personne pour les écouter et canaliser leurs doléances", martelé Théodore M'seme.

Le président fédéral de l'UDPS/Sud-Kivu note ce pendant qu'ils ont accédé au pouvoir pendant que l'administration publique n'existait pas. Il est estime que tout bloquage vient de là.

"Si l'on avait rencontré le pays à zéro, on devrait déjà être quelque part, mais le pays était en dessous de zéro. L'administration publique était inexistante. Il ya nécessité d'une réforme et cela commencera par la motivation des agents et cadres de l'État des différentes divisions pour ainsi permettre à la politique du pays de bien marché", recommande Théodore M'seme.

Au cours de l'entretien avec libregrandlac.com, il est aussi revenu sur les réclamations à gauche et à droite au sein de la plateforme politique CACH, qui selon lui sont dues à une longue période de lutte.

"On essaie de s'auto-evaluer. Il ne s'agit pas seulement des amis de l'UNC, même à l'UDPS, nous menons une pression sur les gens qui entourent Félix Tshisekedi pour qu'ils produisent un travail à intérêt communautaire. Au sein d'une famille politique, il y a toujours des conflits, au sein même de l'UDPS nous avons des conflits, à l'UNC et PPRD c'est pareil. Quoi de plus normal qu'il ait des problèmes et surtout que les conflits sont inhérents et mais cela ne mettra pas fin à la coalition. C'est pas parce que la base a dit que l'on doit suivre scrupuleusement, il y a des moments pour écouter et agir d'autres pour suivre la raison. Le président Félix Tshisekedi est meilleur dans ce domaine",, rassure-t-il.

Il soutient en outre que les manifestations des agents de l'État à travers la République sont un signe d'espoir que le chef de l'État congolais peut désormais s'investir dans la recherche des solutions à leurs problèmes.

"C'est ce qui se produit avec les agents de l'État qui manifestent pour leurs droits (salaires), c'est parce qu’il y a une note d'espoir et d'ailleurs on ne peut pas manifesté lorsqu'il y a pas changement. Ces agents ne manifestaient pas à l'époque de Joseph Kabila parce qu’il y avait personne pour les écouter et canaliser leurs doléances", martelé Théodore Museme.
Le président fédéral de l'UDPS/Sud-Kivu note ce pendant qu'ils ont accédé au pouvoir pendant que l'administration publique n'existait pas. Il est estime que tout blocage vient de là.

"Si l'on avait rencontré le pays à zéro, on devrait déjà être quelque part, mais le pays était en dessous de zéro. L'administration publique était inexistante. Il ya nécessité d'une réforme et cela commencera par la motivation des agents et cadres de l'État des différentes divisions pour ainsi permettre à la politique du pays de bien marché", recommande Théodore Museme.

Au cours de l'entretien avec libregrandlac.com, il est aussi revenu sur les réclamations à gauche et à droite au sein de la plateforme politique CACH, qui selon lui sont dues à une longue période de lutte.

"On essaie de s'auto-evaluer. Il ne s'agit pas seulement des amis de l'UNC, même à l'UDPS, nous menons une pression sur les gens qui entourent Félix Tshisekedi pour qu'ils produisent un travail à intérêt communautaire. Au sein d'une famille politique, il y a toujours des conflits, au sein même de l'UDPS nous avons des conflits, à l'UNC et PPRD c'est pareil. Quoi de plus normal qu'il ait des problèmes et surtout que les conflits sont inhérents et mais cela ne mettra pas fin à la coalition. C'est pas parce que la base a dit que l'on doit suivre scrupuleusement, il y a des moments pour écouter et agir d'autres pour suivre la raison. Le président Félix Tshisekedi est meilleur dans ce domaine",, rassure-t-il.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


38e anniversaire de l'UDPS : NGASA-FATSHI invite le chef de l'État à faire des questions judiciair...

A l'occasion de la célébration du 38e anniversaire de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social "UDPS" en sigle, la société civile Nouvelle Génération d'Accompagnement et de Soutien aux Actions du chef de l'&...

Politique - depuis hierLire la suite

Sud-Kivu : Bahati Lukwebo a reçu du FCC le fonds de la campagne électorale et n'a jamais financé ...

En réaction à la matinée politique de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés fidèle au sénateur Modeste Bahati Lukwebo, l'AFDC-A du Front Commun pour le Congo a dans une déclaration rendue publique ...

Politique - depuis hierLire la suite

Héritier Ndjadi sur les attaques contre Vital Kamerhe : Cet acharnement vise à renverser le chef d...

Le président interfédéral de la jeunesse de l'Union pour la Nation Congolaise au Sud-Kivu M. Héritier Ndjadi a en plus de fustiger un comportement mal droit du président intérimaire de l'union pour la Démocratie et le Pro...

Politique - depuis hierLire la suite

Bukavu-suspension d'une greffière : la sortie de Me Alain Shukuru n'est que le début d'un surchauf...

En réaction à la sortie médiatique de Me Alain Shukuru sur le dossier qui l'oppose au sénateur Modeste Bahati Lukwebo, le porte parole de l'Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés Me Éphrem Iragi note des con...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Bukavu-requiem pour la paix : Nos assassins sont là et nous gouvernent ( Gervais Cirhalwirwa)

Sous l'initiative de Uwezo Afrika, les habitants de la ville de BUKAVU seront en requiem de la paix en vue de commémorer les victimes des tueries et massacres dans toute la province du Sud-Kivu. L'annonce a été faite ce lundi 10 Février 2020 ...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire