RDC-100 jours : Kamerhe responsabilise le gouvernement Tshibala dans la passation des marchés de gré à gré.


Image Post

Politique Publié le : 12/04/20 à 16:57:54
Par : Gaël Mpoyo avec ouraganfm.cd




 

Kamerhe affiche une sérénité totale. Loin d’être coincé par le magistrat instructeur, le Dircab du chef de l’État s’est lui-même totalement dédouané de l’affaire.

A bien lire le document du Tripaix de Matete qui a fuité après le rejet de sa demande de mise en liberté provisoire, le leader de l’Union pour la Nation Congolaise a, non seulement, rejeté toutes les accusations mises à sa charge. Mais en plus, il a cité nommément les vrais auteurs de tous les faits lui reprochés.

Dans ses réponses, VK dit n’avoir jamais fourré son nez ni dans l’attribution des marchés publics de gré à gré à des sociétés fictives Samibo ( 47 millions de dollars ) pour la construction des maisons préfabriquées, moins encore pour la fourniture des médicaments avec la société «Trade Plus » chiffrée à 10 millions de dollars.

Par contre, Kamerhe responsabilise le gouvernement Tshibala dans la passation des marchés de gré à gré. Nulle part, insiste-t-il, le nom de Kamerhe est mentionné.

«Les marchés publics qui existent entre la République et les tiers ont été hérités du gouvernement Tshibala et aucun contrat d’un quelconque marché public de gré à gré ne porte sa signature», a noté le Tripaix de Matete.

D’ailleurs, en réplique aux affirmations du Ministère public sur les fonds qui n’ont pas été tracés sur le circuit bancaire, VK a rappelé qu’il ne revient pas au Directeur de cabinet du chef de l’État « de suivre l’affectation des fonds payés directement par la banque dans les comptes desdites entreprises, car il y a toute une équipe qui était chargée de la supervision des travaux ».

Donc, il existe, selon Kamerhe, toute une équipe qui était chargée de la supervision des travaux dont font partie les ministres en fonction.

Ainsi, il a pointé les deux ministres qui se sont succédé au Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, à savoir Thomas Luhaka et Willy Ngoopos. Les deux membres du gouvernement Ilunga sont mieux placés pour expliquer tous les contrats de gré a gré reprochés à Kamerhe.

A ces deux membres du gouvernement indexés, il a ajouté le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Déogratias Mutombo, gouverneur de la Banque centrale du Congo qui sortait les fonds. Curieusement, tous ne sont pas inquiétés.

Au sujet de médicaments prétendus livrés déjà périmés, là aussi Kamerhe a plaidé non coupable. Il a indexé le Ministre de la Santé, Eteni Longondo.

Il a déploré le fait que le Parquet l’ait responsabilisé à tort dans un dossier qui est passé au conseil des Ministres présenté et défendu par le Ministre de la Santé.

« Dr. Eteni Longondo avait fait expertiser les médicaments et avait déclaré en conseil des ministres que les produits étaient conformes ». Dr Eteni Longondo «les avaiet réceptionnés et mis à la disposition de la population».

Des arguments qui, selon ses avocats, l’innocentent totalement. Le maintenir en détention, selon un cadre du CACH, avec des accusations sans preuves, dénote d’une démarche purement politique.

De l’avis de ses avocats, le dossier est vide. En dehors d’autres motivations, Kamerhe méritait bien sa mise en liberté provisoire d’autant plus que les personnes citées dans les dossiers, ne sont toujours pas convoquées.

Sachez que le Tribunal de paix de Kinshasa Matete a prolongé de 15 jours la mise en détention préventive de Vital Kamerhe à la prison centrale de Makala. De nouvelles confrontations sont prévues ce lundi, selon une source judiciaire.

Kamerhe a déjà lancé la première offensive. La deuxième risque d’être fatale, insinue un de ses proches qui parle d’un Ministère public confondu et qui peine à arrêter les vrais coupables


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Procès 100 jours : Le juge président Raphaël Yanyi Ovungu est mort

La police Nationale Congolaise a confirmé la mort du juge président dans le procès 100 jours en cours à la prison centrale de Makala. Selon la police de Kinshasa, Raphaël Yanyi Ovungu est mort  de suite d'une crise cardiaque aux env...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Procès de 100 jours : Bukavu peint aux affiches réclamant la libération de Vital Kamerhe.

Après la deuxième audience du procès opposant la République au président de l'Union pour la Nation Congolaise M. Vital Kamerhe, la ville de Bukavu, sa base électorale s'est réveillée aux couleurs des affiches r&eac...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Destitution de Kabund-Kasaï Oriental : les jeunes de l'UDPS manifestent et menacent de brûler le s...

Après la destitution de Jean-Marc Kabund de son poste de premier vice-président du bureau de l’Assemblée nationale lundi 25 mai par les députés nationaux, les jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Programme de 100 jours : NGASA-FATSHI invite la justice à élargir les enquêtes au Sud-Kivu.

Dans sa déclaration relative au programme d'urgence de 100 jours du président de la République Démocratique du Congo, la Nouvelle Génération d'accompagnement et de Soutien aux Actions du chef de l'État (NGASA) salue et en...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Ass.Nat-déchéance de Kabund : Jeanine Mabunda salue l'esprit démocratique et l'État de droit

La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Lioko, a salué l’esprit démocratique et l’État de droit ayant conduit à la déchéance du député national Jean-Marc Kabund de so...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire