RDC : Me Patient Bashombe demande-t-il la crucifixion de Vital Kamerhe?


Image Post

Politique Publié le : 08/05/20 à 10:48:39
Par : Aboubakar KIGABI




Un audio fait la Une depuis ce matin à Bukavu dans la Province du Sud-Kivu. 

Il s’agit vraisemblablement d’un audio de Patient Bashombe, l’actuel Président du Cadre de Concertation National de la Société Civile en République Démocratique du Congo envoyé à l’un de ses amis.

Dans cet enregistrement, Bashombe estime que Vital Kamerhe (VK) et Norbert Basengezi Katintima (appelé VP en référence à sa fonction de l’ancien Vice-président de la CENI) s’étaient ligués pour lui faire «ombrage » et bloquer son «ascension ».

Il considère par ailleurs, la détention de Vital Kamerhe comme « une réponse de Dieu » qu’il ne peut pas combattre. 

«Bonjour mon frère. Quelles sont les nouvelles ? Je te disais que VK et VP me bloquaient énormément et je priais pour que Dieu m’aide. Depuis toujours, VK et VP estimaient que mon ascension leur faisait ombrage et ces deux se liguaient contre moi. Je trouve que c’est une réponse de Dieu pour moi et il est impossible de combattre la réponse de Dieu. Je vous demande de ne pas soutenir cet homme », dit-il dans cet audio lui attribué.

Pour couronner le tout, l’ancien Président de la Société Civile du Sud-Kivu, si on en croit à l’audio, dit clairement que Kamerhe a détourné 260 millions de dollars américains. 

«Il a beaucoup détourné. Selon nos informations, il a détourné 260 millions de dollars américains. Le Directeur de Rawbank a apporté toutes les preuves et il a été surpris lors de sa comparution et a été incapable de dire un mot. Il parait même qu’il serait passé aux aveux en acceptant qu’il a détourné cet argent. La situation est tellement difficile que Félix n’a pas trouvé des moyens de le sauver parce que les preuves sont tangibles avec ses signatures et les numéros des comptes qu’il a créé.  C’est faux quand tu entends les gens dire que c’est un acharnement. C’est cela la réalité, laissez la justice faire son travail mon frère, ne faites rien. Dites à tous les autres que c’est comme cela que la situation se présente », soutient-il.

Dans l’entre-temps, poursuit-il «nous, on avance et de 12 heures à 13 heures nous sommes en prière ».

 Pour comprendre la position de Bashombe dans ce dossier contre Kamerhe

Cet audio de Bashombe contre VK et le VP n’est pas surprenante pour plusieurs acteurs avertis. 

Alors à la tête de la Société Civile du Sud-Kivu, ses collègues l’accusaient déjà de « flirter » avec des membres de la Coordination du Front Commun pour le Congo. (FCC).

On l’appelait déjà le Président de la «Société Civile du Sud-Kivu à Kinshasa » car, ne pouvant plus passer une semaine à Bukavu sans être dans la capitale, Kinshasa.

Ici, ses camarades parlaient d’accointances avec Néhémie Mwilanya, le Coordonnateur du FCC. Rien de tel n’avait, par contre été prouvé au fil du temps dans le concret. Tout se faisait peut-être avec « professionnalisme ».

Vital Kamerhe est alors nommé Directeur de Cabinet du Président Tshisekedi. Des cadres de l’UDPS ne le digèrent pas et estiment que c’est quelqu’un de leur parti qui doit être là et non le contraire.

Au Sud-Kivu, on sait que c’est le fief naturel du Président National de l’UNC, son parti politique.

Comme si les événements se succédaient, une occasion se présente avec notamment les ennuis de Vital Kamerhe depuis l’affaire « 15 millions ». 

Des consultations sont menées et des structures créées visant particulièrement le Sud-Kivu.

Plusieurs acteurs politiques et sociaux sont consultés pour qu’ils se rallient au parti au pouvoir et isoler Kamerhe. 

Des cadres de l’UDPS venant du Sud-Kivu et leurs alliés nommés déjà à la Présidence sont régulièrement consultés pour trouver la formule. 

A chaque arrivée au Sud-Kivu, ils ne cachent pas leur ambition de mettre la main sur le fief de leur allié qui devient « encombrant ». 

A Kinshasa, le Président du Cadre de Concertation de la Société Civile  aurait donc été consulté et il se retrouve avec des nouveaux alliés, en plus des entrées déjà au FCC.

Résultat : sa cause est plaidée et son nom est retenu dans les nominations des membres du Fonds de Solidarité Nationale Contre le Coronavirus (FSNCC). Officiellement, il représente la Société Civile mais dans les coulisses, on note que c’est la suite du plan pour trouver « un remplaçant » à Vital Kamerhe dans le Sud-Kivu. 

Une curieuse déclaration demandant le retrait de confiance aux notables sort du Sud-Kivu 

L’audio commence à circuler il y a déjà une semaine.  Il est envoyé aux personnes depuis des jours avant de tomber dans les groupes WhatsApp il y a quelques heures.  La décision est visiblement prise : il faut anticiper, il faut se battre !

A Bukavu, une Dynamique voit urgemment les jours et les initiateurs disent soutenir Tshisekedi dans son élan d’instaurer un Etat de Droit en luttant contre la Corruption, l’impunité et les antivaleurs. Plusieurs noms et signataires apparaissent sur la déclaration.

Dans cette curieuse déclaration, les signataires s’attaquent aux « notables du Sud-Kivu », qui, disent-ils, ont hypothéqué l’avenir du Sud-Kivu.

Mais à voir le moment et les porte-étendards de la déclaration, on se rend vite compte qu’ils ne sont pas loin de Patient Bashombe. Il s’agit trop souvent des jeunes des associations de la Société Civile qui l’ont aidé dans plusieurs « coups » dans ce sens au Sud-Kivu. 

«Une copie de la déclaration est même déjà à la Présidence de la République, entre les mains de ceux qui ont l’ont commandés », explique un jeune signataire.

L’objectif reste le même : démontrer que Kamerhe et Katintima n’ont plus le soutien du Sud-Kivu et que « les Jeunes » comme Bashombe et sa suite peuvent être les véritables interlocuteurs. 

Jusqu’où va-t-il aller dans cette quête pour effacer son frère Vital Kamerhe de la scène politique et rêver prendre sa place ? Certainement les prochaines heures vont nous en dire plus !  

Pour l'instant Bashombe peut compter sur le soutien des activistes proches de l'UDPS et qui sont ses amis. Ceux-ci soutiennent mordicus sa prétendue ascension et, qui, comme lui, ne cessent de multiplier des déclarations demandant que Kamerhe soit Crucifié.

Toute la journée Me Patient Bashombe est restée injoignable et à une seule occasion, il promis de rappeler via un message téléphonique.

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Procès 100 jours : Le juge président Raphaël Yanyi Ovungu est mort

La police Nationale Congolaise a confirmé la mort du juge président dans le procès 100 jours en cours à la prison centrale de Makala. Selon la police de Kinshasa, Raphaël Yanyi Ovungu est mort  de suite d'une crise cardiaque aux env...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

Procès de 100 jours : Bukavu peint aux affiches réclamant la libération de Vital Kamerhe.

Après la deuxième audience du procès opposant la République au président de l'Union pour la Nation Congolaise M. Vital Kamerhe, la ville de Bukavu, sa base électorale s'est réveillée aux couleurs des affiches r&eac...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Destitution de Kabund-Kasaï Oriental : les jeunes de l'UDPS manifestent et menacent de brûler le s...

Après la destitution de Jean-Marc Kabund de son poste de premier vice-président du bureau de l’Assemblée nationale lundi 25 mai par les députés nationaux, les jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Programme de 100 jours : NGASA-FATSHI invite la justice à élargir les enquêtes au Sud-Kivu.

Dans sa déclaration relative au programme d'urgence de 100 jours du président de la République Démocratique du Congo, la Nouvelle Génération d'accompagnement et de Soutien aux Actions du chef de l'État (NGASA) salue et en...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Ass.Nat-déchéance de Kabund : Jeanine Mabunda salue l'esprit démocratique et l'État de droit

La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Lioko, a salué l’esprit démocratique et l’État de droit ayant conduit à la déchéance du député national Jean-Marc Kabund de so...

Politique - il y a 3 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire