Image Post

Sud-Kivu : Conflit foncier opposant Ngezayo et Shombere, le député Jacques KAMANDA dénonce la manipulation de FARDC

L'élu de Kalehe au Sud-Kivu dénonce les tueries et l’insécurité qui battent record dans sa contrée et qui sont entraînées par certains militaires des Forces Armées de la République du Congo venus du Nord-Kivu. 

Jacques Amani Kamanda l'a déclaré ce lundi 11 Janvier 2021, devant la presse. Il crie à la rescousse de sa population victime dans le conflit foncier opposant les opérateurs économiques dont  Shombere Mibanga  et Ngezayo Victor, d’une concession se trouvant dans le Buhavu en groupement de BUZI en territoire de Kalehe au Sud-Kivu. 

Ce député provincial estime que ce conflit est l’unique source d’insécurité et qui attise des conflits intercommunautaires en territoire de Kalehe. 

« Il y a des hommes en armes non identifiés accompagnés des militaires de FARDC autour de la concession de plus de 1000 hectares et cela créé la psychose dans la population. C’est tous les jours que nous enregistrons des morts dans cette partie, la population mène une vie  avec la peur au ventre  causée par cette situation. Pourquoi c’est seulement ma population qui doit sourire dans un conflit de terre? Pourquoi la justice congolaise ne s’en occupe pas? Où est l’État de droit prôné par Félix TSHISEKEDI? », S’interroge-t-il.

Il a déploré le fait que des militaires FARDC quittent le Nord-Kivu pour s’installer au Sud-Kivu et tirent à bout portant sur les civils et sont manipulés par ces deux opérateurs économiques qui s’entremangent à cause d’une concession. 

Pour ce faire, il appelle le président de la République Félix Tshisekedi à départager la famille Ngezayo et Shombere dans le dossier de la concession Kibirwa.

Il faut souligner que 4 personnes sont déjà  mortes de suite de ce conflit et plusieurs autres arrêtées.

 

laissez votre commentaire