Image Post

Nord-Kivu: le colonel TIP ZIRO ZIRO et ses troupes sommés de quitter le sol des Bashu( sociv)

Après plusieurs attaques des rebelles ougandais des forces démocratiques alliés (ADF) dans la partie nord Est de la chefferie des Bashu en territoire de Beni, des attaques ayant couté la vie à plus de 24 civils, la nouvelle société civile lance des cris d'alarmes à l'endroit du président de la République Félix Tshisekedi.

Dans une déclaration signée conjointement par la NSC de Beni et le noyau de Bulambo, deux journées villes mortes ont été décrétées sur toute l'étendue de la chefferie des Bashu. C'est à partir de ce jeudi 16 septembre 2021 où tous les habitants sont appelés à l'observance suite aux attaques qui pèsent sur la grande partie de cette entité coutumière.

Moïse Kipitulu président de la nouvelle société civile du territoire de Beni appelle le chef de l'État congolais à passer au remplacement du colonel TIP Ziro Ziro commandant du 313e bataillon et ses troupes jugées inactives dans la vallée de Mwalika qui serait une porte d'entrée des terroristes. 

 

Moïse Kipitulu a fait savoir qu'au-delà de leur déclaration, des menaces d'attaques pèsent toujours sur la colline coutumière de Muthero. La nuit du mercredi, des tirs de sommation ont retenti dans le groupement Isale Kasongwere où la population a passé nuit à la belle étoile craignant pour sa sécurité.

 

"Vers 22h40 de ce mercredi, panique généralisée de la population aux environs de Mutendero, Kitende dans le groupement Isale Bulambo en chefferie des Bashu .c'est qui est à la base sont des coups de balles qui viennent de se faire attendre dans ces coins. C'est une situation qui nous inquiète au plus niveau", a indiqué Moïse Kipitulu.

 

Commentaires (Total : 1)

P
Patrick sheb 18/09/2021 12:53:11

La population fait la confusion, car ce col est au service de l'État et respecte son rôle de la protection des civils !

laissez votre commentaire