Condamnation de Ntaganda : son parti veut faire appel de la décision de la CPI


Image Post

Politique Publié le : 09/07/19 à 12:42:51
Par : Africanews.com




Des membres de l’Union des patriotes congolais (UPC) entendent faire appel de la décision de la Cour pénale internationale (CPI) qui reconnaît l’ex-chef de guerre de RDC, Bosco Ntaganda coupable de crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

La Cour pénale internationale (CPI) a déclaré lundi Bosco Ntaganda coupable de treize crimes de guerre et crimes contre l’humanité. À en croire la CPI et des ONG de défense des droits de l’homme, il s’agit des atrocités que des éléments de son mouvement rebelle Union des patriotes congolais (UPC) avaient commises entre 2002 et 2004 en Ituri dans le cadre de la « Deuxième guerre du Congo » (1999-2003).

Surnommé « Terminator », Ntaganda a lui-même exécuté un prêtre et aurait commandité des viols de femmes et filles, dont une âgée seulement de 9 ans, a déclaré le juge Robert Fremr, qui a indiqué que la peine sera prononcée lors de la prochaine audience.

Si la décision a été favorablement accueillie par des ONG, elle est loin de faire l’unanimité en RDC. Moins encore dans les rangs de l’UPC (devenue un parti politique) qui reproche à la CPI de ne « s‘être contentée » que des rapports d’ONG plutôt que de descendre sur le terrain.

« La CPI n’a fait que tenir compte des rapports des ONG et non de la réalité du terrain par rapport aux crimes mis à charge de M. Ntaganda », Pele Kaswara, président du comité politique cité par buniaactualite.com, un site local.

« Qu’est-ce que nous ne vivons pas aujourd’hui en Ituri, si on peut attendre quelque chose de cette cours, qu’elle puisse se déporter en Ituri pour des crimes qui se commettent à Djugu », a ajouté l’acteur politique qui a promis de faire appel de la décision de la CPI.

Reste à savoir si la requête sera déclarée recevable par la Chambre d’appel de la CPI.

Avant Ntaganda, des chefs militaires ou de groupes armés de RDC sont dans le collimateur des institutions internationales pour des actes criminels présumés ou violation des droits humains.

D’autres sont aujourd’hui derrière les barreaux à l’image de Thomas Lubanga qui a été condamné en 2012 à 14 ans de prison ferme pour enrôlement d’enfants-soldats par la CPI.

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Sud-kivu-Covid-19 : le député Homer Bulakali plaide pour le renforcement des mesures sécuritaires...

Dans une correspondance adressée  gouverneur de province et dont copie est parvenue à libregrandlac.com, l'élu de Bukavu note quelques irrégularités dans la prévention du coronavirus au Sud-Kivu et plaide pour le renfo...

Politique - il y a 2 joursLire la suite

RDC : deux ex-ministres dont celui de la Santé condamnés pour détournements de fonds.

Deux anciens ministres, dont celui de la Santé qui avait géré le début de l’actuelle épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, ont été condamnés lundi à des peine...

Politique - il y a 6 joursLire la suite

Covid19 en RDC : la NDSCI suggère la mise en quarantaine des membres du gouvernement et la préside...

Dans son communiqué de presse relatif à la propagation de la pandémie de coronavirus en République Démocratique du Congo, la nouvelle dynamique de la société civile "NDCSI" en sigle dit suivre avec inquiétude la pr...

Politique - il y a 1 semaineLire la suite

Coronavirus en RDC : l'opposant Fayulu sensibilise ses compatriotes

Cette fois-ci, ce n’est pas pour appeler les institutions de son pays à établir la « vérité des urnes », donc la victoire à la présidentielle de décembre 2018 remportée selon la commissi...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

RDC : un 2ème ex-chef de guerre condamné par la CPI libéré à Kinshasa

L’ancien chef de guerre congolais Germain Katanga, condamné par la Cour pénale internationale (CPI), a été libéré lundi à Kinshasa, vingt quatre heures après la libération  d’un autre ex-che...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire