Sud-Kivu : népotisme, collinisme et clientélisme dans la constitution de l'équipe du gouvernement, le CRAJ demande au gouverneur de corriger (Johnson Sethy)


Image Post

Politique Publié le : 08/08/19 à 06:37:31
Par : Aboubakar Kigabi




Le Cadre de Réflexion et d'Actions des Jeunes du Sud-Kivu a dans une déclaration rendue publique le 06 août 2019 dénoncé les manœuvres dilatoires de la classe politique au pouvoir tendant à privilégier leurs intérêts au détriment de l'intérêt général du peuple du Sud-Kivu.

Dans cette dernière, les leaders des jeunes rappellent que pour arriver à l'alternance politique en République Démocratique du Congo, les jeunes toutes tendances se sont mobilisés au prix des sacrifices extrêmes.

Le président du parlement des jeunes et modérateur du CRAJ-SK M. Johnson Sethy Bafunyembaka a fait savoir qu'au Sud-Kivu, les forces sociales ont réclamé que les institutions provinciales soient dirigées par des animateurs locaux, compétents et jeunes, fort malheureusement une fois au pouvoir, les autorités provinciales ont tout jeté aux oubliettes.

Le CRAJ-SK constate avec amertume que la situation sociopolitique continue à se détériorer, les chantiers laissés par leurs prédécesseurs n'avancent pas, le problème de l'électricité se pose toujours, aucun projet de développement n'a été initié et l'insécurité est vécue quotidiennement sans qu'une décision soit prise.

Cette organisation des jeunes dénonce également l'exclusion de la jeunesse compétente ayant milité pour le changement au profit des opportunités qui n'ont pas le niveau requis.

"En lieu et place des compétences, le népotisme, clientélisme, collinisme ont été au rendez-vous une fois de plus, pour être nommé il fallait être fils ou fille parrainé par une autorité morale", peut-on lire dans la déclaration.

Le Cadre de Réflexion et d'Actions Jeunes du Sud-Kivu demande à l'autorité provinciale de corriger cette erreur dans la suite de la composition des animateurs des institutions et services techniques de la province, faute de quoi des actions de grande envergure et des fortes mobilisations seront organisées.

 


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Sud-kivu-Covid-19 : le député Homer Bulakali plaide pour le renforcement des mesures sécuritaires...

Dans une correspondance adressée  gouverneur de province et dont copie est parvenue à libregrandlac.com, l'élu de Bukavu note quelques irrégularités dans la prévention du coronavirus au Sud-Kivu et plaide pour le renfo...

Politique - il y a 18 hrsLire la suite

RDC : deux ex-ministres dont celui de la Santé condamnés pour détournements de fonds.

Deux anciens ministres, dont celui de la Santé qui avait géré le début de l’actuelle épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, ont été condamnés lundi à des peine...

Politique - il y a 5 joursLire la suite

Covid19 en RDC : la NDSCI suggère la mise en quarantaine des membres du gouvernement et la préside...

Dans son communiqué de presse relatif à la propagation de la pandémie de coronavirus en République Démocratique du Congo, la nouvelle dynamique de la société civile "NDCSI" en sigle dit suivre avec inquiétude la pr...

Politique - il y a 7 joursLire la suite

Coronavirus en RDC : l'opposant Fayulu sensibilise ses compatriotes

Cette fois-ci, ce n’est pas pour appeler les institutions de son pays à établir la « vérité des urnes », donc la victoire à la présidentielle de décembre 2018 remportée selon la commissi...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

RDC : un 2ème ex-chef de guerre condamné par la CPI libéré à Kinshasa

L’ancien chef de guerre congolais Germain Katanga, condamné par la Cour pénale internationale (CPI), a été libéré lundi à Kinshasa, vingt quatre heures après la libération  d’un autre ex-che...

Politique - il y a 2 semainesLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire